bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Kit Kat n'a pas pu marquer la forme de barre chocolatée à quatre doigts

Kit Kat n'a pas pu marquer la forme de barre chocolatée à quatre doigts


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Après une longue bataille juridique, Nestlé a perdu son offre de marque de la forme emblématique de la barre Kit Kat dans une décision de la cour d'appel

Allez… Donnez-leur une pause.

Après sept ans de lutte pour la marque de fabrique de la forme emblématique à quatre doigts de la Barre KitKat, Nestlé a perdu son étui devant la cour d'appel de Londres. Le tribunal a statué que l'apparence de la barre chocolatée n'était pas assez unique pour justifier une marque de commerce et n'était pas un « insigne d'origine », comme l'avait soutenu la société à l'origine.

"Nous sommes concernés ici par (...) la forme tridimensionnelle d'un produit chocolaté, qui n'a aucun caractère distinctif inhérent", a déclaré le Lord Justice David Kitchin dans une déclaration concernant la décision du tribunal.

Il s'agit d'une victoire pour le rival de la confiserie Cadbury, qui s'était battu contre Nestlé devant les tribunaux pour maintenir la production de la barre chocolatée norvégienne, Kvikk Lunsj (traduction : « Quick Lunch), qui ressemble remarquablement à un Kit-Kat, et est également fabriqué avec des gaufrettes. enrobé de chocolat au lait. Le Kvikk Lunsj existe depuis 1937, tandis que le Kit Kat a été développé en 1935, à peine deux ans auparavant, et s'appelait à l'origine "Chocolate Crisp".

Nestlé a juré de ne pas abandonner le combat pour le « caractère distinctif » de son humble barre chocolatée :

"Nestlé est déçu par le jugement de la Cour d'appel et envisage les prochaines étapes", a déclaré la confiserie dans un communiqué. « KitKat est très apprécié dans le monde entier et sa forme à quatre doigts est bien connue des consommateurs. La forme à quatre doigts de Nestlé a fait l'objet d'un enregistrement de marque dans de nombreux pays du monde, par exemple en Allemagne, en France, en Australie, en Afrique du Sud et au Canada, ce qui la protège davantage des imitations.


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'un design à quatre doigts de marque

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'un design à quatre doigts de marque

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Nestlé perd la bataille de KitKat après que le tribunal de l'UE a rejeté l'offre d'une marque de design à quatre doigts

La Cour de justice de l'Union européenne a le dernier mot dans le différend sur la forme de KitKat

La tentative de Nestlé d'obtenir la protection de la marque en Europe pour la forme de sa barre de chocolat à quatre doigts (KitKat) a été officiellement bloquée par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) aujourd'hui.

Nestlé a demandé pour la première fois la protection d'une marque en 2002 pour la forme KitKat (« quatre barres trapézoïdales alignées sur une base rectangulaire », selon un conseiller juridique de l'UE) auprès de l'Office européen de la propriété intellectuelle (EUIPO).

Le rival Mondelēz, propriétaire de marques telles que Cadbury, Milka et Oreo, et la barre Leo - une autre friandise chocolatée à quatre doigts - ont initialement contesté cette décision.

Depuis, le différend a pris de nombreux rebondissements.

Décision en appel

L'année dernière, la Cour d'appel du Royaume-Uni a rejeté la tentative de Nestlé de demander la protection de la marque pour la forme de sa barre de chocolat KitKat parce que la marque de forme a « pas de caractère distinctif inhérent ».

Ne voulant pas s'arrêter là, Nestlé a décidé de faire appel de la décision en sollicitant l'avis de la CJUE. Plus tôt cette année, une opinion générale de l'avocat (AGO) a été rendue, conseillant de rejeter l'appel de Nestlé et d'annuler sa marque européenne.

La décision d'aujourd'hui confirme l'AGO précédent et l'appel de Nestlé a été rejeté. En conséquence, la marque de l'UE qu'il détient actuellement sera révoquée.

Un porte-parole de Mondelēz a déclaré : « Comme indiqué précédemment, notre affirmation est que la forme de la barre KitKat ne doit pas être protégée en tant que marque dans l'ensemble de l'Union européenne. Nous sommes ravis que la décision de la Cour européenne de justice soutienne notre position. »


Voir la vidéo: dégustation des kitkat ball


Commentaires:

  1. Akizuru

    La réponse importante et opportune

  2. Nejar

    À mon avis, un sujet très intéressant. Je vous suggère de discuter de cela ici ou dans PM.

  3. Oscar

    Il y a quelque chose dans ce domaine et je pense que c'est une bonne idée. Je suis d'accord avec toi.

  4. Mauzuru

    Je suis d'accord, c'est une drôle d'information.

  5. Bidziil

    Par quel sujet curieux



Écrire un message