bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

8 aliments et boissons pour aider à gérer la maladie de Lyme chronique (diaporama)

8 aliments et boissons pour aider à gérer la maladie de Lyme chronique (diaporama)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Ces aliments anti-inflammatoires sont aussi puissants que délicieux

obturateur.com

Patate douce

obturateur.com

Pois chiches

obturateur.com

Les pois chiches regorgent de vitamine B6, dont il a été démontré qu'une carence inhibe la réponse immunitaire. Une excuse encore meilleure pour ajouter ces légumineuses savoureuses et saines à votre alimentation ? Plus de pois chiches signifie plus de houmous. Miam, houmous.

Cliquez ici pour notre recette de tartinade de houmous aux légumes en morceaux.

Kimchi

Salade d'épinards

Crabe royal d'Alaska

Bonne nouvelle : votre gâterie de fruits de mer préférée est en fait géniale pour votre système immunitaire. Selon le NIH, le zinc est essentiel pour le système immunitaire, et une carence en zinc peut entraver vos lymphocytes T. Cependant, trop de zinc est également une préoccupation, donc alors que le crabe royal d'Alaska a une quantité optimale (à 6,5 milligrammes par portion), les huîtres peuvent en avoir trop (ces drageons pèsent 74 milligrammes dans une seule portion - 493 pour cent de votre quotidien valeur)!

Cliquez ici pour notre recette de crabe royal d'Alaska ivre.

Graines de tournesol

Saumon

Thinkstock


Remède naturel contre la maladie de Lyme - Que se passe-t-il lorsqu'une tique vous mord à l'improviste ?

Croiriez-vous qu'une seule piqûre d'un petit organisme comme une tique peut vous faire souffrir de symptômes graves qui peuvent durer toute une vie ? Relaxer! Parce que voici tout ce que vous devez savoir sur la maladie de Lyme et le meilleur remède naturel contre la maladie de Lyme qui soulagera vos symptômes et vous libérera de cette maladie.

Qu'est-ce que la maladie de Lyme et quelles sont les causes de la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme est causée par un petit insecte communément appelé tique du chevreuil ou tique à pattes noires. Lorsqu'une tique à pattes noires infectée vous mord, elle libère une bactérie qui est à l'origine la cause sous-jacente de la maladie de Lyme. Pour être clair, la maladie de Lyme n'est généralement pas causée par une tique du chevreuil, mais vous pouvez contracter cette maladie si vous êtes piqué par une tique du chevreuil «infectée» qui porte une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Ainsi, les bactéries sont à l'origine de la maladie de Lyme.

Un fait intéressant dont vous devez être conscient est que la soi-disant tique du chevreuil ou la tique à pattes noires est si petite que vous pouvez à peine la remarquer. La taille d'une tique peut être comparée à celle d'une graine de moutarde. Vous ne pourrez peut-être pas sentir la morsure de cette tique car elle libère sa salive sur votre peau avant de vous piquer, ce qui peut rendre votre peau engourdie et insensée.

Vous ne pouvez reconnaître que vous êtes infecté par la maladie de Lyme que lorsque vous commencez à ressentir les symptômes de la maladie de Lyme mentionnés ci-dessous, dont l'impact peut être définitivement réduit grâce à un remède naturel contre la maladie de Lyme.

L'histoire derrière la maladie de Lyme ! – Quand le premier cas de maladie de Lyme a-t-il été identifié ?

Deux défenseurs qui ont découvert la tique qui cause la maladie de Lyme

Croiriez-vous qu'une autopsie qui a été menée récemment sur une momie de près de 5000 ans a révélé la présence de la bactérie appelée Borrelia burgdorferi qui est responsable de l'apparition de la maladie de Lyme ?

La maladie a acquis son nom parce que la maladie a commencé à sévir dans une région appelée "Lyme" qui est située près du Connecticut. Les enfants résidant dans cette région ont commencé à ressentir des symptômes graves comme une fatigue excessive, des douleurs articulaires, une paralysie faciale, l'apparition d'éruptions cutanées et une forte fièvre.

Le mérite final d'avoir pris la responsabilité de faire plusieurs types de recherche avec une immense patience et d'être enfin capable de trouver la cause ultime de la maladie revient à deux défenseurs qui ne pouvaient pas attendre de connaître la raison exacte de l'apparition soudaine de tous les symptômes. Ils ont finalement conclu en disant que la maladie survient à cause d'une tique, mais n'ont pas pu constater que ces tiques libèrent la bactérie qui cause la maladie de Lyme.

Willy Burgdorfer a découvert la bactérie – Borrelia Burgdorferi qui cause la maladie de Lyme

Plus tard, en 1980, un scientifique du nom de Willy Burgdorfer a effectué des recherches approfondies et a pu détecter la bactérie qui est en fait responsable de la maladie de Lyme. Il a identifié que cette bactérie est portée par un insecte appelé tique du chevreuil, ce qui explique pourquoi les gens sont largement infectés par cette maladie. Le docteur Wily Burgdorfer a été honoré en nommant la bactérie Borrelia burgdorferi.

En dehors de cette bactérie, il existe trois autres espèces de bactéries qui causent la maladie de Lyme qui sont Borrelia mayonii, Borrelia afzelli et Borrelia garinii.

Quelle est la fréquence de la maladie aujourd'hui?

La maladie de Lyme est la maladie la plus courante aux États-Unis, car les tiques du chevreuil sont plus répandues dans presque toutes les régions des États-Unis. Il est triste de savoir qu'environ 300 000 personnes aux États-Unis reçoivent un diagnostic de la maladie chaque année.

La maladie de Lyme est-elle curable ?

Si la maladie est identifiée à ses débuts, la maladie peut définitivement être guérie. Tout retard ou négligence des principaux symptômes de cette maladie peut entraîner des effets secondaires permanents qui dureront toute une vie. Mais les symptômes ou les effets secondaires peuvent toujours être atténués et un remède naturel contre la maladie de Lyme est toujours possible.

Par conséquent, il est de votre responsabilité d'être vigilant sur vos symptômes et de surveiller tout changement majeur que votre corps subit. Si vous êtes déjà infecté par la maladie et que vous recherchez un médicament sérieux, vous pouvez suivre les conseils mentionnés ici comme remède naturel contre la maladie de Lyme.

La plupart des cas de maladie de Lyme sont guéris au début grâce aux antibiotiques, mais si la maladie est négligée, les symptômes peuvent s'aggraver et entraîner de graves complications telles que de graves problèmes cardiaques, des problèmes liés au système nerveux et douleurs articulaires sévères ou arthrite.

Comment savoir si vous êtes infecté par la maladie de Lyme ?

Un aspect amusant de la maladie de Lyme est que la maladie est souvent mal interprétée et confondue avec d'autres maladies. Parfois, votre médecin peut vous dire que vous avez reçu un diagnostic de maladie de Lyme même si vous ne l'êtes pas vraiment. Cela se produit principalement parce que les symptômes de la maladie de Lyme sont souvent confondus avec les symptômes d'autres maladies.

La maladie de Lyme est le plus souvent confondue avec les troubles suivants
  • Arthrite
  • Trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité
  • Syndrome de fatigue chronique
  • Sclérose en plaque
  • Fibromyalgie
  • Paralysie des cloches
  • Lupus

Vous ne savez jamais quand une tique peut provoquer un énorme chaos dans votre vie de santé. Mais ne vous inquiétez pas, on dit que vous êtes infecté par la maladie uniquement lorsque la tique qui vous a mordu est porteuse de la bactérie nommée Borrelia burgdorferi.

Vous pouvez vérifier avec les symptômes suivants de la maladie de Lyme et confirmer par vous-même si vous avez été infecté par la maladie de Lyme.

Symptômes de la maladie de Lyme

  • Le principal symptôme caractéristique de cette maladie est l'apparition d'une éruption cutanée qui ressemble à un « œil de bœuf » dans la zone mordue
  • Douleur dans les articulations ou un léger gonflement de vos articulations
  • Fatigue
  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Sensation de picotement dans les bras et les jambes
  • Perte de mémoire
  • Raideur dans le cou
  • Une forte fièvre
  • Paralysie faciale (faiblesse des muscles du visage entraînant une paralysie)

Les trois stades différents de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme a été classée en trois stades différents et chaque stade de la maladie est caractérisé par le type de symptômes que chaque stade présente.

1) Stade un – Maladie localisée précoce

2) Stade deux – Maladie disséminée précoce

3) Stade trois – Maladie disséminée tardivement

Stade 1 ou maladie localisée précoce ressemblant à un « bullseye »

C'est le stade initial de la maladie de Lyme qui peut être identifié par l'apparition d'une éruption cutanée de couleur rouge dans la zone infectée du corps. L'éruption est semblable à celle d'un œil de taureau. L'apparition de l'éruption cutanée indique que la bactérie a commencé à se multiplier dans le sang.

Les personnes dont le teint est beaucoup plus clair peuvent facilement reconnaître l'éruption cutanée sur leur peau, tandis que l'éruption apparaît comme une ecchymose chez les personnes à la peau foncée. Il est impératif que vous consultiez votre médecin peu de temps après avoir été témoin d'une éruption cutanée rouge qui ressemble à une bulle.

Vous pouvez suivre un remède naturel contre la maladie de Lyme mentionné ci-dessous pour éviter que la maladie ne s'aggrave.

Stade deux ou maladie disséminée précoce

Alors que les bactéries sont limitées à la zone mordue au cours des premiers stades, le deuxième stade de la maladie de Lyme est caractérisé par la propagation de la bactérie à d'autres parties de votre corps. Le deuxième stade de la maladie peut être identifié par les symptômes suivants

  • Faiblesse dans les muscles
  • Une sensation constante de fatigue
  • Une forte fièvre
  • Un mal de tête
  • Des ganglions lymphatiques enflés
  • Une mauvaise vue
  • Frissons intenses
Stade trois ou maladie disséminée tardivement

Une personne ne peut cependant atteindre le stade trois de la maladie de Lyme que lorsque les stades un et deux de la maladie ne sont ni diagnostiqués ni traités. Une personne souffrant du stade trois de la maladie de Lyme peut présenter les signes et symptômes suivants

La troisième étape peut également être guérie en optant pour diverses méthodes de guérison naturelle de la maladie de Lyme qui ont été mentionnées dans l'article.

Traitement naturel de la maladie de Lyme - Remèdes pour le meilleur remède naturel contre la maladie de Lyme

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent souvent vous rendre agité et complètement mal à l'aise. Vous pouvez certainement obtenir un soulagement des symptômes de la maladie de Lyme si vous suivez ces simples remèdes maison.

Le meilleur remède naturel contre la maladie de Lyme et le traitement le plus efficace de la maladie de Lyme consistent à suivre certains remèdes qui vous aideront à guérir vos symptômes et à prendre simultanément des mesures préventives pour éviter les conséquences supplémentaires de la maladie, comme protéger votre santé cardiaque, votre système nerveux et votre force musculaire.


Remèdes à la maison pour la maladie de Lyme

Les maladies de Lyme peuvent être guéries avec des remèdes maison naturels dès le diagnostic précoce. Les remèdes naturels courants comprennent :

1. Champignons

Quelle est la nouvelle souche COVID-19 au Royaume-Uni et les vaccins fonctionneront-ils dessus ?

Vous pouvez prendre jusqu'à 60 mg sous forme d'extrait. Alternativement, la poudre ou le thé de l'herbe pourrait également être consommé selon les instructions de cette herbe sur une base quotidienne pour guérir la maladie de Lyme.

9. Huile de lin

Les graines de lin sont riches en acides gras oméga 3 qui aident à contrôler l'arthrite et les problèmes de peau. Les lignanes sont présentes dans l'huile de lin qui est de nature antibactérienne et antivirale. L'huile de lin contient également des vitamines et des minéraux qui aideront à renforcer l'immunité. Vous pouvez prendre 2 à 3 cuillères à café d'huile de lin par jour pour guérir naturellement la maladie de Lyme.


Remèdes à la maison pour la maladie de Lyme

Le traitement de la maladie de Lyme à domicile est cependant complémentaire. Vous devriez consulter un médecin avant de prendre ces remèdes car la maladie de Lyme peut s'avérer fatale pour votre santé. Voyons maintenant les meilleurs remèdes pour traiter la maladie.

Booster le système immunitaire

La maladie de Lyme attaque le corps et compromet le système immunitaire, vous devez donc lui donner un coup de pouce bien nécessaire pour éliminer l'infection bactérienne. Consommez beaucoup d'aliments riches en vitamine C comme l'astragale, la feuille d'olivier, les aliments probiotiques et le sureau pour stimuler immédiatement votre système immunitaire afin qu'il puisse aider à éliminer directement les bactéries. [1]

La plupart des cas de maladie de Lyme sont traités avec succès avec quelques semaines d'antibiotiques. Crédit photo : Shutterstock

Réduire l'inflammation

L'un des principaux symptômes de la maladie de Lyme est l'inflammation, à la fois au point de la morsure et dans tout le corps au fur et à mesure que l'infection se propage. Une façon de permettre à votre corps de se reposer et de se défendre contre cette maladie, sans recourir aux antibiotiques, est de réduire l'inflammation. Les champignons sont utilisés depuis longtemps pour réduire l'inflammation et la réduction des produits laitiers et à base de gluten de l'alimentation peut également réduire l'inflammation générale dans tout votre système. Selon le Dr Steven J. Bock, directeur médical du centre de santé Rhinebeck, les aliments riches en protéines et maigres comme les fruits, les légumes, les noix, les graines et l'huile de poisson doivent être consommés pour garder le corps riche en nutriments, couplés à la fabrication assurez-vous d'éviter tout matériel inflammatoire. [2]

Herbes adaptogènes

Des recherches approfondies menées par James A. Duke, Ph.D., ont été menées sur le rôle de diverses herbes dans la lutte contre les infections microbiennes et les bactéries qui peuvent nuire à notre corps. En ce qui concerne la maladie de Lyme, un lien direct a été établi entre l'origan, l'ashwagandha et le clou de girofle, car ils ont des capacités anti-spirochètes, c'est-à-dire qu'ils inhibent directement la propagation de types spécifiques de bactéries dont le Borrelia le genre est une partie. L'utilisation de ces herbes dans une pommade sur le site de la morsure ou en les incluant dans votre alimentation peut naturellement aider à guérir votre corps de l'infection. Cependant, il est toujours sûr si vous consultez d'abord un médecin pour être en sécurité. [3]

Prévention de la co-infection

De nombreuses personnes souffrent d'un système immunitaire affaibli lorsqu'elles contractent la maladie de Lyme, et par la suite, d'autres virus s'installent, taxant encore plus le système immunitaire et le rendant incapable de guérir l'infection bactérienne ou virale. L'herpès est couramment observé chez les patients atteints de la maladie de Lyme. Selon les recherches de Dietrich K.Klinghardt, MD, Ph.D., deux herbes, la feuille d'olivier et la griffe de chat, se sont révélées très efficaces contre ce type de virus. D'autres légumes antiviraux et antibactériens, en particulier les gousses d'ail, peuvent être utilisés aussi souvent que possible pour tuer les bactéries avant qu'elles ne puissent se propager et aggraver la maladie. [4]

Détoxification

Au fur et à mesure que les bactéries sont tuées dans le corps, elles libèrent certaines neurotoxines qui peuvent être très dangereuses pour votre corps et peuvent vous rendre malade ou affaiblir suffisamment votre système immunitaire pour permettre à la maladie de Lyme de réapparaître. Par conséquent, assurez-vous de suivre un régime riche en fibres et de boire au moins 2 litres d'eau par jour afin de pouvoir éliminer ces toxines et les éliminer du corps avant qu'elles ne puissent causer des dommages. [5] [6]

Essayez la racine de valériane et la passiflore, qui sont toutes deux connues pour induire le sommeil et éliminer l'insomnie. Aussi, essayez de ne pas vous stresser car cela peut aggraver la situation.

Mot de prudence

Alors que les infections et les symptômes les plus importants peuvent être traités avec des remèdes maison et une alimentation saine qui renforce le système immunitaire, si les symptômes commencent à s'aggraver rapidement, consultez immédiatement un médecin. Les symptômes les plus graves qui surviennent lorsque la maladie n'est pas traitée peuvent être assez graves et avoir un impact à long terme, malgré le fait que la mort de cette maladie soit extrêmement rare.


Vivre avec l'arthrite de Lyme : mon parcours

La douleur articulaire chronique n'était pas quelque chose que Shona Curley s'attendait après son diagnostic de Lyme. Voici comment elle a appris à contrôler la douleur et l'inflammation, y compris une démonstration vidéo d'exercices de roulement de mousse pour les muscles endoloris.

La maladie de Lyme, et en particulier l'arthrite et les douleurs articulaires liées à la maladie de Lyme, me sont personnelles. J'ai été mordu par une nymphe, une tique du chevreuil à pattes noires en 2014. On sait que les tiques à pattes noires portent parfois Borrelia burgdorferi, la bactérie qui cause la maladie de Lyme. Une nymphe est un bébé tique, de la taille d'une graine de pavot. Les tiques nymphes peuvent également être porteuses de la maladie de Lyme.

J'ai développé des symptômes – y compris des douleurs articulaires – au cours des deux années suivantes. Bien que j'aie été testé négatif pour les anticorps contre Borrelia burgdorferi grâce au test ELISA standard avec mon médecin de famille, je suis tombée suffisamment malade pour devoir m'absenter de l'enseignement dans mon studio de Pilates. Je suis resté à la maison, reposé et j'ai cherché plus de tests et de traitements avec un spécialiste privé.

J'ai été diagnostiqué avec Lyme par un deuxième test plus sensible - The Western Blot - en 2017 et j'ai immédiatement commencé un traitement avec des antibiotiques IV et des IV nutritionnelles de soutien. Maintenant, trois ans plus tard, je n'ai presque plus de symptômes, même si je traite toujours l'infection.

J'ai beaucoup appris sur Lyme depuis lors, en particulier sur la façon de travailler avec la douleur articulaire arthritique qui est si courante chez les patients de Lyme - techniquement appelée arthrite de Lyme. Je suis également reconnaissant de pouvoir travailler avec d'autres personnes souffrant de douleurs articulaires liées à la maladie de Lyme dans mon studio de Pilates à San Francisco (Hasti Pilates) et en ligne, pour les aider à gérer et, espérons-le, à réduire leur douleur.

J'espère utiliser cet espace pour partager ce que j'ai appris, y compris ce qui cause l'arthrite de Lyme, ce que les herboristes et les naturopathes suggèrent pour atténuer les douleurs articulaires, quand demander un test si vous pensez que vos douleurs articulaires peuvent être liées à la maladie de Lyme, et comment Je me débrouille au quotidien avec quelques stratégies à domicile.

Environ 30 000 nouveaux cas de Lyme sont diagnostiqués chaque année, selon le CDC, et un peu plus d'un tiers d'entre eux développent une douleur arthritique comme symptôme - les grosses articulations étant les plus touchées.

Maladie de Lyme et douleurs articulaires : c'est compliqué

Pour commencer, Lyme est compliqué et chaque patient réagit différemment à la maladie.

Environ 30 000 nouveaux cas de Lyme sont diagnostiqués chaque année, selon le CDC, et un peu plus d'un tiers d'entre eux développent l'arthrite comme symptôme. Les symptômes les plus courants au-delà de l'éruption cutanée sont des frissons, de la fatigue, des maux de tête/une raideur de la nuque, de la fièvre. Les articulations douloureuses et enflées, en particulier dans les grosses articulations telles que le genou, sont souvent considérées comme un symptôme de stade avancé de la maladie de Lyme, mais peuvent apparaître même quelques jours après la piqûre de tique. 1-3 Certaines personnes peuvent découvrir qu'elles ont la maladie de Lyme à la suite de douleurs articulaires chroniques, sans jamais savoir qu'elles ont eu une piqûre de tique. (En savoir plus sur les symptômes de Lyme et les stades de la maladie.)

Les tiques sont rarement porteuses d'une seule souche de bactéries. Ils libèrent généralement plusieurs espèces différentes de bactéries et de parasites en une seule bouchée – on les appelle des co-infections. Les co-infections sont l'une des raisons pour lesquelles le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme peuvent être si complexes et difficiles.

Pour déterminer pourquoi les douleurs articulaires sont un symptôme courant de la maladie de Lyme, j'ai parlé à Thalia Farshchian, ND, un docteur en naturopathie exerçant à Medical Options for Wellness, une clinique de Foster City, en Californie. Elle se spécialise dans le traitement des patients atteints de maladies chroniques et complexes, dont la maladie de Lyme.

"On estime qu'environ 70% des personnes présentant une éruption cutanée (typique de Lyme) ne se souviennent pas d'une morsure de tique", a-t-elle déclaré. "Il est important de noter que l'absence d'une éruption cutanée n'exclut pas la maladie de Lyme comme diagnostic , mais peut être en faveur du diagnostic."

En ce qui concerne les douleurs articulaires, le Dr Farschian a déclaré que « Beaucoup de nos patients atteints de la maladie de Lyme ressentent des douleurs articulaires à des degrés divers en raison de l'inflammation. Borrelia a une affinité pour les articulations et peut conduire à une détérioration du collagène dans les tissus. Les patients atteints de Lyme éprouvent également couramment une raideur et/ou une douleur au cou et aux épaules. Chez les personnes ayant déjà subi des blessures, l'inflammation due à la maladie de Lyme peut particulièrement affecter des zones déjà affaiblies. »

Cela correspond à ce que j'ai remarqué chez moi et chez mes clients avec Lyme. Ma pire douleur de Lyme était dans mon cou, où ma courbe naturelle a, pour une raison quelconque, toujours été aplatie – et donc vulnérable. Ensuite, il y avait la douleur dans ma hanche gauche, où j'ai une vieille blessure et une faiblesse correspondante de mes jours en tant que danseuse moderne.

Pour tous mes clients souffrant de douleurs liées à la maladie de Lyme, les symptômes sont plus aggravés par les articulations mal alignées ou blessées, comme le décrit le Dr Farshchian. Travailler pour réaligner et équilibrer ces articulations affectées peut aider à soulager la douleur (voir plus ci-dessous).

L'acide hyaluronique et un régime pauvre en sucre peuvent aider à réduire la douleur et l'inflammation liées aux articulations résultant de la maladie de Lyme.

Gérer la douleur de l'arthrite de Lyme : les herbes peuvent-elles aider ?

Stephen Harrod Buhner est un herboriste et auteur bien connu spécialisé dans le traitement de la maladie de Lyme et des co-infections. Son livre, Guérir Lyme, Guérison Naturelle de la Borréliose de Lyme et des Coinfections Chlamydia et Fièvre Pourpre Rickettsioses, est basé sur des recherches approfondies sur la maladie de Lyme et a été le premier livre que j'ai acheté après mon diagnostic de Lyme. 4 Il offre une description exhaustive de ce qui se passe pendant l'infection de Lyme, ainsi qu'un protocole détaillé à base de plantes que j'ai suivi au cours des 3 dernières années.

Buhner écrit que la douleur articulaire de Lyme est causée par la façon dont Borrelia burgdorferi interagit avec les espaces articulaires du corps. Selon le livre de Buhner, « La chose la plus importante à comprendre à propos de la maladie de Lyme est que les bactéries ont une affinité pour le tissu collagène. C'est à l'origine de tous les symptômes qu'ils provoquent. Partout (Borrelia burgdorferi) se nourrissent de ces tissus est l'endroit où les symptômes apparaissent.

Les articulations sont en grande partie composées de collagène, le cartilage et le liquide synovial sont des structures collagènes. Les bactéries de Lyme se décomposent et mangent du collagène partout où elles se logent. Comme vous pouvez l'imaginer, cela conduit à l'inflammation et à la douleur.

Lyme peut s'implanter dans n'importe quel tissu collagène du corps, ce qui signifie qu'il peut infecter n'importe quel espace articulaire. Il peut également choisir les gaines de myéline autour des tissus nerveux du cerveau ou de la moelle épinière, également constituées de collagène. Cela entraîne des symptômes neurologiques, et c'est une autre raison pour laquelle les symptômes et la douleur des patients de Lyme sont si différents.

Buhner écrit en outre que la première ligne de défense contre la maladie de Lyme, au-delà d'attaquer directement les bactéries, est de protéger les structures collagènes du corps. Ces actions peuvent perturber la capacité des bactéries à trouver de la «nourriture» et idéalement les affamer. Buhner décrit en détail plusieurs herbes et suppléments dans son livre qui aident à protéger le collagène. J'ai trouvé ses recommandations très utiles.

L'une de ses suggestions spécifiques à l'arthrite de Lyme est de prendre le supplément d'acide hyaluronique, qui stimule la prolifération des fibroblastes humains. (Les fibroblastes sont les cellules responsables de la création de collagène et l'acide hyaluronique peut aider le corps à créer du collagène.) Dans le cas de l'arthrite de Lyme, l'acide hyaluronique peut aider le corps à remplacer le collagène endommagé dans le cadre du processus de guérison.

Si vous essayez l'une des suggestions de Buhner, n'oubliez pas de discuter d'abord de tout nouveau protocole avec votre médecin, d'autant plus que certains suppléments peuvent interagir avec les médicaments que vous prenez peut-être déjà.

Un régime et des exercices ciblés peuvent aider à soulager les douleurs articulaires liées à Lyme

Si vous souffrez de la maladie de Lyme, discutez d'un protocole pour tuer les bactéries avec votre médecin. Bien sûr, cela est impératif pour éliminer les symptômes.

Cela dit, la plupart des protocoles de Lyme prennent du temps et vous pouvez faire beaucoup plus pendant le traitement pour atténuer les symptômes de la douleur.

Par exemple, la clinique du Dr Farshchian conseille aux personnes atteintes d'arthrite de Lyme de réduire tous les facteurs environnementaux pouvant contribuer à l'inflammation, tels que l'exposition aux moisissures ou l'activation des mastocytes (une libération excessive du produit chimique, l'histamine, provoquant des symptômes allergiques et inflammatoires). « S'attaquer à (ces) comorbidités courantes entraîne souvent une amélioration significative des symptômes », dit-elle. En outre, sa clinique vise à aider les patients à réduire l'inflammation "de manière organique par le biais d'un régime alimentaire, d'un mode de vie, de suppléments anti-inflammatoires à base de plantes, de médicaments, de luminothérapie, de bains au sel d'Epsom et d'exercices".

D'après mon expérience et celle de mes clients, toutes ces approches peuvent être utiles. Voici quelques-unes de mes stratégies préférées.

1. Rouler avec un rouleau en mousse

Une chose que vous pouvez facilement faire à la maison est de rouler des tissus serrés dans votre corps avec un rouleau en mousse. Cela aide à allonger et à relâcher la tension dans votre fascia ou le tissu conjonctif. (Le fascia comprend le tissu conjonctif qui enveloppe chaque muscle, ainsi que les tendons et les ligaments.)

Les rouleaux sont peu coûteux et disponibles en ligne. Jouez simplement en faisant rouler doucement les muscles entourant les articulations douloureuses, ou vraiment tous les muscles endoloris, avec le rouleau. Si vous avez besoin d'idées pour expérimenter cela, cette vidéo montre mes façons préférées de rouler.

J'ai découvert avec moi-même et mes clients de Lyme que le renforcement en douceur des muscles qui soutiennent les articulations touchées par l'arthrite de Lyme peut aider à réduire l'inflammation et la douleur. Ce type de travail de force est unique à chaque personne. Par exemple, si une cliente a mal au genou, j'expérimente pour voir quels muscles qui s'attachent au genou sont faibles et je cherche à les renforcer d'une manière qui soulage la douleur.

Le renforcement demande du temps et de la patience, mais est presque toujours utile. Cela vaut la peine de trouver un physiothérapeute qualifié ou un professeur de Pilates pour vous aider dans ce genre de travail.

Un régime pauvre en sucre est considéré comme aidant à diminuer l'inflammation systémique. Pour moi, une limite stricte de pas plus de 100 grammes de glucides par jour fonctionne comme par magie. Cette réponse est appelée « cétose légère » et il existe un océan d'informations disponibles en ligne sur son fonctionnement (pensez, régime cétogène).

Des études sur des animaux ont montré qu'un régime cétogène réduit les espèces réactives de l'oxygène dans le cerveau (les espèces réactives de l'oxygène contribuent à l'inflammation). Si vous souhaitez en savoir plus, consultez le protocole Wahls, qui contient des recommandations diététiques développées par Terry Wahls, MD, un médecin qui a considérablement amélioré ses symptômes de sclérose en plaques avec un régime alimentaire. 5

Lorsque j'ai essayé le protocole Wahl pour la première fois (avant de savoir que j'avais Lyme), mes symptômes, y compris la douleur, ont diminué de 80% après 1 semaine. Depuis, je limite ma consommation de sucre. (Ce n'est pas aussi grave qu'il n'y paraît !) Cependant, tout le monde est différent et avoir trop peu de glucides dans votre système peut provoquer d'autres effets secondaires tels que la fatigue ou les maux de tête. Discutez avec votre médecin et essayez de réduire votre consommation de sucre d'une manière qui vous convient.

Quand envisager de tester pour Lyme

Vous vous demandez peut-être si vos douleurs articulaires pourraient être liées à la maladie de Lyme, surtout si vous avez déjà été mordu par une tique à pattes noires.

Le CDC estime que 90% des cas de maladie de Lyme peuvent ne pas être diagnostiqués aux États-Unis chaque année. Ainsi, alors qu'environ 30 000 cas signalés de Lyme sont signalés chaque année, comme indiqué, le nombre réel de cas peut être plus proche de 300 000.

La maladie de Lyme est souvent appelée « le grand imitateur », car elle reflète de nombreuses autres maladies. Ceux-ci comprennent, sans s'y limiter, l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques. Malheureusement, à moins que vous ne viviez dans une région considérée comme endémique de Lyme, comme le nord-est des États-Unis, la plupart des médecins conventionnels peuvent ne pas penser à vous tester pour Lyme. (En tant que résident californien, j'ai appris cela rapidement.)

Si vos symptômes incluent (mais ne sont pas limités à) des symptômes pseudo-grippaux croissants et décroissants, un brouillard cérébral, de la fatigue ou des douleurs articulaires, et si vous pensez avoir eu une piqûre de tique dans le passé, envisagez de demander un test à votre médecin. pour la maladie de Lyme. N'oubliez pas que certaines personnes atteintes de Lyme présentent tous les symptômes ci-dessus et bien plus, alors que d'autres n'en ressentent qu'un seul. Sachez également que le test ELISA couramment pratiqué par les médecins conventionnels n'est pas toujours précis, car il teste les anticorps qui peuvent être présents ou non au moment du test. Mon test ELISA initial est revenu négatif il y avait un an depuis ma première piqûre de tique mais mes symptômes étaient pleinement présents.

Un autre mot d'avertissement : si votre test ELISA est négatif, votre compagnie d'assurance peut ne pas payer pour des tests supplémentaires via le test Western Blot ou Immunoblot. Si vous pensez toujours que vous avez Lyme, envisagez de travailler avec un spécialiste. Vous devrez probablement payer pour au moins certains tests et traitements de votre poche, mais à mon avis, un diagnostic précis en vaut la peine.

Lymedisease.org, une organisation de sensibilisation et d'information sur la maladie de Lyme, peut vous aider à trouver un spécialiste dans votre région. Faites vos recherches et choisissez quelqu'un en qui vous avez confiance.

Soyez prêt pour les essais et les erreurs

Les douleurs articulaires liées à la maladie de Lyme prennent du temps à diagnostiquer et à traiter. En attendant, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour diminuer l'inflammation et la douleur. Comme chaque patient de Lyme est différent, essayez de ne pas être trop frustré si ce qui fonctionne pour quelqu'un d'autre ne fonctionne pas pour vous. Soyez patient pendant que vous expérimentez avec le régime, les herbes, l'exercice, l'alignement et la libération du fascia serré. Vous trouverez des outils qui vous aideront. Tendez la main et entourez-vous de personnes qui vous comprennent et qui sont à vos côtés. Nous guérissons tous ensemble.


Meilleur régime pour gérer la colite microscopique

Les traitements ci-dessus peuvent aider à soulager la colite microscopique à court terme, mais le moyen le plus efficace de gérer vos symptômes est l'alimentation et le mode de vie.

Il est intéressant de noter qu'il n'a pas été démontré que les facteurs alimentaires augmentent le risque de colite microscopique, mais apporter des changements importants à votre alimentation peut aider à la gérer (8).

Un régime pauvre en graisses et en fibres est souvent recommandé pour aider à soulager la diarrhée.

Vous voudrez peut-être aussi manger plusieurs petits repas plutôt que quelques gros repas. Cette approche est beaucoup plus douce pour votre digestion.

Étant donné que la colite microscopique est plus fréquente chez les patients atteints de maladie cœliaque, il peut être judicieux de supprimer le gluten de votre alimentation pour voir si cela aide à soulager les symptômes (9).

Bien qu'aucune recherche n'ait encore examiné les habitudes alimentaires spécifiques et la colite microscopique, un régime pauvre en FODMAP peut valoir la peine d'être essayé. Il est pauvre en fibres, presque sans gluten par défaut, sans lactose, et les premières preuves ont montré qu'il était efficace pour les personnes atteintes d'autres maladies inflammatoires de l'intestin.

Que manger et boire

Pour faciliter la digestion, les aliments mous faibles en gras et en fibres sont les meilleurs, notamment :

  • Compote de pommes
  • Bananes
  • riz blanc
  • Soupe
  • Légumes bien cuits et pauvres en fibres (carottes, betteraves, haricots verts, purée d'épinards)

Assurez-vous également de boire beaucoup d'eau et de reconstituer les électrolytes que vous avez perdus à cause de la diarrhée. Restez hydraté avec des boissons comme :

  • Jus de fruits dilués
  • Eau avec citron et sel de mer
  • Jus de légumes égouttés
  • Bouillons

Aliments à éviter

Certains aliments et boissons ne feront qu'aggraver la diarrhée et la déshydratation, comme :

  • Aliments riches en fibres comme les haricots, les noix et les légumes crus
  • Aliments frits et gras
  • Aliments épicés
  • Aliments et boissons sucrés (y compris les édulcorants artificiels)
  • Caféine (café, thé, sodas)
  • De l'alcool

Comme mentionné ci-dessus, vous pouvez également essayer d'éviter le gluten et éventuellement le lactose (que l'on trouve dans les produits laitiers).

Résumé: Mangez des aliments mous qui sont faibles en gras et en fibres pour aider à soulager la diarrhée. Évitez les aliments frits, gras et sucrés, ainsi que la caféine et l'alcool. Vous pouvez également supprimer le gluten et le lactose (produits laitiers) de votre alimentation. Assurez-vous de rester hydraté et de reconstituer les électrolytes que vous avez peut-être perdus.


Les risques pour la santé des aliments inflammatoires

Sans surprise, les mêmes aliments dans un régime anti-inflammatoire sont généralement considérés comme mauvais pour notre santé, y compris les sodas et les glucides raffinés, ainsi que la viande rouge et les viandes transformées.

"Certains des aliments qui ont été associés à un risque accru de maladies chroniques telles que le diabète de type 2 et les maladies cardiaques sont également associés à une inflammation excessive", explique le Dr Hu. "Ce n'est pas surprenant, car l'inflammation est un mécanisme sous-jacent important pour le développement de ces maladies."

Les aliments malsains contribuent également à la prise de poids, qui est elle-même un facteur de risque d'inflammation. Pourtant, dans plusieurs études, même après que les chercheurs aient pris en compte l'obésité, le lien entre les aliments et l'inflammation est resté, ce qui suggère que la prise de poids n'est pas le seul moteur. "Certains des composants ou ingrédients alimentaires peuvent avoir des effets indépendants sur l'inflammation au-delà de l'augmentation de l'apport calorique", explique le Dr Hu.

Aliments anti-inflammatoires

Un régime anti-inflammatoire devrait inclure ces aliments :

légumes à feuilles vertes, comme les épinards, le chou frisé et le chou

des noisettes comme les amandes et les noix

poisson gras comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines

fruits tels que fraises, myrtilles, cerises et oranges


Protocole de la maladie de Lyme en 3 étapes

Join a quickly growing community of people who have experienced a Naturelsolution for Lyme disease. We have helped over 43,000 people over the years, providing us experience and the ability to solve most issues that can occur. Feedback shows an effectiveness approaching 90% – and it is inexpensive!

Just as important, once it is gone, we do not want it coming back –and have a Maintenanceprotocol to prevent it.

Many suffers have repeated antibiotic treatments only to find Lyme disease come roaring back – often worse than before. No wonder many doctors don’t want to recognize Lyme disease. What is missing in current treatments?

The key is not addressing the ability of Lyme disease to build protective biofilm shieldset cysts that prevent the antibiotics from killing the bacteria behind them!

We realized long ago that, in order to have an effective Lyme disease protocol, these Lyme biofilm Boucliers have to be dissolved.

Would you like an answer that WORKS
et est NE PAS expensive?

UNE 3-Step Effective Protocol for Lyme Disease!

Monolaurin is what actually tuethe bacteria! Monolaurin is in the mother’s milk of all mammals, including humans, for a reason. Littéralement, hundredsof clinical studies have shown Monolaurin kills all pathogens (bad bacteria) it has been tested on – including the antibiotic resistant maladie de Lyme et même MRSA Staph bactéries.

How Does Monolaurin Do It?

All pathogen (bad) bacteria, 14 virus families and, most importantly, Lyme borrelia burgdorferi have membranes (envelope or skin). These membranes have lipide grosmolecules in them (good bacteria does not). Monolaurin happens to a similar size molecule and easily absorbs into these membranes.

1. Quickly interrupts the bacteria’s reproduction signals (so it won’t continue to multiply).

2. Weakens the membranes and, when enough Monolaurin is absorbed, the membranes rupture and it dies!

3. Does all this without harming good bacteria(good bacteria have different membranes).

The dead bacteria and toxins are eliminated from the body by the liver, kidneys, and skin. Your body regains its normal energy and it’s a happy situation for everyone – except for the bacteria!

Co-Infections:

Studies show Monolaurin kills spirochetes and co-infections like babesiosis, etc. As a bonus, Monolaurin also kills most influenza (preventing the flu is Monolaurin’s most common usage) because those viruses also have lipid fats in their membranes.

Monolaurin, itself, does ne pashave any known drug interactions (based on hundreds of studies), side effects or allergic reactions. Keep in mind, Monolaurin is in highest natural concentration in nature in mother’s milk to protect infants. Nature seems to know to be careful with infants. The only reaction we need to watch for is if it is killing the bacteria trop quickly (more on that later).

Inexpensive:

Many people have spent tens of thousands of dollars on other treatments – without results! We recommend using Monolaurin in the better and less expensive concentrated pelletforme. This Lyme protocol usually costs between $300-$400 total(depending on need) to treat the Active Form of Lyme disease (and you can start with less). Le Maintenance re-occurrence prevention is about $100 a year. So, Monolaurin is inexpensive, natural, backed by hundreds of clinical studies, covers a wide arena and is not known to interfere with any other treatment. How can a person go wrong?

Étape 2: Biofilm Enzymes(also essential)

Biofilms and Cysts:

Exciting research has discovered why Lyme disease resists antibiotics! When Lyme disease bacteria are attacked, they are able to defend themselves by building protective shields (appelé biofilmset cysts). They build a “mucus” screen around themselves and hold it together (like re-bar) with a protein fiber called fibrine.

It can actually become quite a complicated structure (search “Lyme biofilm pictures”). Antibiotics, Monolaurin, and the immune system defenses can kill some free roaming bacteria but can’t penetrate these shields to get to the bacteria behind them.

Once biofilms are built, an antibiotic will only have limited success and then stalls out. When the antibiotic is removed, the bacteria behind the biofilms spreads out – and has even been triggered to build more protective shields!

Resistant Bacteria

To add insult to injury – the Lyme bacteria pouvez mutate behind the biofilms. If exposed to the same antibiotic again, it is often resistant to it and a new antibiotic has to be used. La bonne nouvelle est que nothing (including Lyme disease) has ever become resistant to Monolaurin! So, how do we get Monolaurin into contact with tous the bacteria ?

The Proteolytic Enzyme Answer…

In order to be effective against Lyme disease, we have to dissolve these biofilms. We found, out of several thousand enzymes, there are 9 ce work together wonderfully to dissolve the particular proteins in fibrin. In doing so, they dissolve the biofilm shieldset cysts so Monolaurin can avoirto the bacteria behind them faster and more completely.

These proteolytic enzymes (with clinical studies backing each enzyme on this site) include:

Serrapeptase
Nattokinase
Bromelain
Grapefruit Seed Extract
Papain
Amylase
Glucoamylase
N-Acetyl L-Cysteine
Boswelic Acid

Adding this enzyme blend is an essentiel étapefor anyone with Lyme disease. It is important to u se a supplement that has as many of these enzymes above as possible.

Testimony:

“I recommend your (information) to all those suffering from Lyme disease. All the people that I know who are taking your (recommendations) are getting better. Some of us have been on antibiotics for years upon years and have not been getting better. I actually have enough strength to swim & or walk – ride my bike short distances. I have not been able to do any exercise for 15 years or more. My family is happy with my increased stamina. Thank you!” – T. Knight

(More: Testimonials )

Étape 3: Mind and Memory

This step is often very helpful for Lyme disease but is ne pasessential. We have several protocols on this site, including Lyme disease. They are very effective but can involve 6-8 months, or more, for full results. Some illnesses often cause mental fatigue so “brain fog” (a lack of mental energy and focus) and dépressioncan set in.

We have found nutrients for the brain can help give you a much-needed mental and morale boost.

L'essentiel 𔄜 Brain Chemicals”

Dopamine
ANS
Sérotonine
GABA

The brain uses these natural brain chemicals to help the neurons fire to control and balance your moods. They improve memory, reduce stress and help restore control of your life back to you!

Nutrients that are very helpful in helping your brain produce these brain chemicals include:

Our Mind and Memory Blend search will help you look for a source with as many as these nutrients as possible.

Note: Is this a Cure?

Just to be clear: no one can make a claim for a Lyme disease “cure” since the Lyme spirochete and bartonella bacteria can burrow into our cells. If they do that, the cell wall protects everything within the cell – including the bacteria! Currently, there is no test that can tell people whether there are any Lyme bacteria remaining inside cells, meaning that no one can be sure they are 100% free or ‘cured’.

Fortunately, we pouvezdeal with the bacteria, biofilms, and cysts causing most of the problems – and help prevent reoccurrences. People are very happy with those results and getting back on top of life!

Possible Complications – and Answers: Over the years we have found answers to possible problems some people encounter that can limit their results.

Dogs with Lyme disease: (Monolaurin pellets work well for dogs and other mammals able to swallow the pellets. Simply adjust for weight (a 30 lb. dog is about 1/6 of an adult weight, so 1/6 of about 80 pellets in a scoop equals 13 pellets).

The “Maintenance” Protocol

When you are back to normal – the “active” form of Lyme disease, that causes most of the problems, is gone.

Now, there is one final difficulty with Lyme disease to deal with – Keeping It Gone! To accomplish that, the following link will take you to our prevention protocol:

What People Are Saying:

The Monolaurin has been a miracle for helping me with my shingles. I am symptom-free after taking it for just a short time at three scoops a day.

Susan F. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I ordered the C-A-Y Defense cream and this stuff is incredible! It heals everything from my cuts and scratches to my psoriasis, I highly recommend it!

Roberta P. Inspired Nutrition C-A-Y Defense Cream

Read More Testimonials

Thanks to your protocol I on my way to ridding myself of Hepatitis C. after 20 years! My viral load was 10 million + and after 90 days of monolaurin, 3 scoops per day, it has dropped to under 2 million!

Richard W. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I am a 59 year-old woman and have had major outbreaks of genital herpes since I was 20. I started Monolaurin about 1½ year ago. The only outbreak I’ve had was when I was feeling so good I forgot to take it. Thank you for this wonderful supplement that has changed my life!

Anonymous, OR Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

Nothing ever worked to rid my skin problem like Skin Defense. So I am ordering the 32oz bottle.

G.L Ramona Inspired Nutrition Skin Defense

Read More Testimonials

My wife had MRSA so bad that the Dr. said she was going to die. They could not even come close to killing it. She has had MS for 43 yrs but I didn't want MRSA to kill her. She started taking monolaurin &. Bio fibrin & within 2 weeks she was getting better along with cleaning up her UTI infection. She is alive today because of your product, thank you very much.

Tom K. Inspired Nutrition Bio Fibrin

Read More Testimonials

After my diagnosis of HIV/AIDS 3 years ago, your products brought me to a degree of health I experienced as an athlete prior to my diagnosis. I am free of HIV through multiple tests and off all pharm. medicines.

Kirk E. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I have been battling Chronic Lyme Disease and have been supplementing with Monolaurin. I believe this product has helped me cope with Lyme symptoms with no need to fear any bad side effects.

Anonymous, PA Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

Using the Monolaurin and Bio-Fibrin, I brought my viral load down 2 million with the first Jar.

Leola A. Inspired Nutrition Bio-Fibrin

Read More Testimonials

I’ve been using Monolaurin for about 2 years now for Herpes and have not had one outbreak since taking it. Every once in a while when I feel I may be close to an outbreak, I increase my dosage for a couple of days and it goes away.

Anonymous, CA Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

My brother told me how the doctors could not believe how our cousin’s wife recovered, when all of us relatives knew she was dying from battling MRSA. She took your products and was healed from it! I know this to be true because she was able to fly to visit family in the last couple of weeks. No one in our family would ever think she could have done that as bad as she was before with MRSA. What a miracle!

Carolyn H. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

Before taking Monolaurin, I would have herpes (simplex 1) outbreaks at least once every month. I took Monolaurin 2x a day for one month and have not had a single outbreak since!

Anonymous Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I have had Hepatitis C for 25 years and I started taking monolaurin three times a day and in six months my viral load went from 9,990,000 to 468,000, at this rate by my next blood test in six months the virus should be cleared and undetected.

Anonymous Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

My daughter and I start taking Monolaurin when we feel like we are getting a cold or sinus infection. We used to get them quite regularly but now we have not had one in 2 years.

Anonymous, OH Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I have Fibromyalgia and often can’t sleep at night due to pain. Since taking monolaurin before bed, I sleep deeper and with much less pain than in the past. The relief is significant and lasts.

Eric T. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I am so grateful there is a product out there like Monolaurin that could help me get healthy in a safe way. Within a month of using Monolaurin, my energy level tripled, and as a result, I’m a much happier person.

Anonymous, MA Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

I’m a holistic health practitioner with over 30 years of experience. I’ve suffered from chronic fatigue syndrome and slowly worked up to 3 full scoops of Monolaurin a day and can’t believe the results…I haven’t felt this good in YEARS!

Marcie J. Inspired Nutrition Monolaurin

Read More Testimonials

Des questions?

Follow PPT Health:

Sign-up Today!

To receive our health newsletter, including information related to:

  • Our disease protocols
  • Recommended nutrients and formulas
  • Living a healthy lifestyle, naturally

Note: We will not share your email address with any other party. If you wish to opt out of the newsletter distribution, you may unsubscribe at any time.

The information provided by this website has not been evaluated by the Food and Drug Administration. Information and products are not intended to diagnose, treat, cure or prevent any disease. Persons taking pharmaceutical medications and those with medical conditions should consult with a healthcare professional before using any products. While we make extensive effort to provide accurate information and opinions from sources believed to be correct, no guarantee can be made as to the accuracy and completeness of any information within this website. The information and publications provided within this website are meant only to help educate the reader and are, in no way, intended to replace a physician's care or prescribed medication. Users are encouraged to independently verify any conclusions or information.

Putting the Pieces Together, Inc. is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for sites to earn advertising fees by advertising and linking to Amazon.com.

Copyright ©2019 PPT Health

Recieve Exclusive Promotions In Every Newsletter, including information related to:

  • Our disease protocols
  • Recommended nutrients and formulas
  • Living a healthy lifestyle, naturally

Note: We will not share your email address with any other party. If you wish to opt out of the newsletter distribution, you may unsubscribe at any time.


Is Lyme Disease Curable?

The tick-borne illness can be treated with antibiotics, and most people make a full recovery within weeks or months. So why is there so much confusion?

In much of the country, spring and summer mean warmer weather and spending more time outdoors. Unfortunately, it also means that the ticks that carry Lyme disease bacteria may be out in full force, especially in wooded or grassy areas.

About 30,000 cases of Lyme disease are reported each year to the U.S. Centers for Disease Control and Prevention, although experts estimate that 10 times that amount may actually be infected. That’s concerning, because if left untreated, Lyme disease can cause nerve damage, memory loss, dangerous inflammation around the heart, and other permanent health problems.

But the good news is that Lyme disease is also very treatable𠅎specially when it’s diagnosed soon after symptoms begin. “Lyme disease is always curable,” Daniel Kuritzkes, MD, chief of the Division of Infectious Diseases at Brigham and Women’s Hospital in Boston, tells Santé. The medications we have are very effective at getting rid of the infection.” Here’s what else you need to know.

How is Lyme disease diagnosed and treated?

Lyme disease is usually diagnosed when a person develops a bull&aposs-eye rash, flu-like symptoms (like fatigue, fever, chills, and muscle pain), or both. These symptoms usually start a few days or weeks after the person is bitten by an infected tick.

A two-step blood test can verify the presence of Lyme disease antibodies, although it does take a few weeks for those antibodies to develop. And despite what some physicians and advocacy groups claim, a blood test is the seulement way Lyme disease can be confirmed, Larry Zemel, MD, head of rheumatology at Connecticut Children’s Medical Center, tells Santé. “Some doctors say they can diagnose Lyme even when patients test negative repeatedly, but that has not been borne out by any scientific study,” he says.

When people are diagnosed with Lyme disease in its early stages, a 10- to 20-day course of oral antibiotics—usually with a drug called doxycycline—will clear the infection and help them feel better fairly quickly. “This cures the vast majority of people, and they have a 100% recovery with no lasting effects,” says Dr. Zemel.

If Lyme disease isn’t diagnosed right away, it can cause more serious symptoms like arthritis and memory problems. These people may need a full month of oral antibiotics, says Dr. Zemel. About 20% of these patients will need IV antibiotics (if oral drugs don’t help), and they may also need other medications to treat symptoms like pain and muscle stiffness.

Sometimes, a shorter course of antibiotics can be given preemptively, before symptoms of Lyme disease begin. Doctors may prescribe this treatment if a person knows they were bitten by a tick within the last 72 hours, suspects that the tick was attached to their skin for at least 24 hours, and was in an area where Lyme disease is prevalent. “There’s roughly a two-day window in which preventive antibiotics can work,” says Dr. Zemel.

Does Lyme disease go away on its own?

It’s certainly possible for people to get Lyme disease and to clear the infection on their own, without treatment, says Dr. Kuritzkes. 𠇋ut it’s better to be treated, because some of the complications—like arthritis and myocarditis and damage to the central nervous system�n be very serious.”

The type of bacteria that causes Lyme disease is in the same general family as the type that causes syphilis, Dr. Kuritzkes explains. “That doesn’t mean anything similar in terms of transmission, but syphilis has several different phases, with primary and secondary and tertiary symptoms,” he says. “The infection can hide out in the body for a long time and can cause problems down the road if it’s not treated.”

How long does Lyme disease last?

Lyme disease symptoms can begin anywhere from three to 30 days after transmission of the infection from a tick. If treated early on with antibiotics, most people feel better within a few weeks, says Dr. Zemel.

According to the CDC, it’s not uncommon for people to experience lingering symptoms like fatigue and joint or muscle pain for a few weeks or months after treatment. Additional antibiotics won’t help these symptoms, however, and most people improve on their own over time.

In a small percentage of cases, people continue to experience symptoms for more than six months after their recommended course of antibiotics is completed. This is sometimes referred to as chronic Lyme disease𠅋ut that name is misleading, says Dr. Kuritzkes, because there is no evidence that the bacteria that causes Lyme disease is still present in the body. Instead, the CDC refers to this condition as post-treatment Lyme disease syndrome (PTLDS).

𠇊s with many other kinds of infectious diseases, some people are left with some debilitating symptoms that don’t go away,” says Dr. Kuritzkes. “I like to compare it to polio: Some people who had polio are left paralyzed, but that doesn’t mean they have chronic polio they have permanent damage from the infection, even after it’s gone away.”

“It’s possible that Lyme infection leads to some damage that we don’t fully understand yet,” Dr. Kuritzkes adds. 𠇋ut we do know that long-term or repeated courses of antibiotics have no benefit in these cases.” (Be wary of doctors who call themselves “Lyme literate” and recommend ongoing antibiotics or other unproven treatments, he adds, since these techniques are not backed up by science and can sometimes be harmful.)

What if I don't feel better after treatment?

If you&aposre treated for Lyme disease and don&apost feel better after you’ve finished your treatment, talk to your doctor. He or she may recommend a longer course of antibiotics or may be able to prescribe another medication to help with symptoms like joint or muscle pain.

You might also want to seek a second opinion, especially if your Lyme disease diagnosis was not initially confirmed via a two-step blood test. If your body has not responded to antibiotics, it’s possible that something else besides the bacteria that causes Lyme disease is making you sick. In 2017, for example, the CDC reported on a woman who was given antibiotics and herbal remedies to treat her 𠇌hronic Lyme disease,” when she actually had𠅊nd eventually died from𠅊myotrophic lateral sclerosis (ALS).

Even if you do recover completely from a Lyme disease diagnosis, your immune system may continue making antibodies to fight Lyme disease bacteria for months or even years after the infection is gone. (Because of this, you may continue to test positive for these antibodies even if you are no longer sick.) Those antibodies won’t protect you from getting a second Lyme disease infection, however, so be sure to take steps to protect yourself from ticks in the future.


7 sur 9

Rebecca Wells

The bestselling author of Divine Secrets of the Ya-Ya Sisterhood revealed in a 2009 interview with goodreads.com that she had been diagnosed with chronic neurological Lyme disease five years earlier after falling ill while touring for her book. "I had what I thought was chronic bronchitis&mdashjust a cold that wouldn't go away. By the time the movie came out, I was falling down sick," she said. Wells's doctors believe she originally contracted the disease 12 years before her diagnosis, which gave it time to spread to her neurological system.

Wells said that her symptoms were continuously misdiagnosed. After seeing numerous doctors, she finally consulted an environmental medicine doctor, who gave her the Lyme diagnosis. "What having Lyme has continued to teach me is that even when you can't see it, there's hope," she says. "I reached a point when I didn't think there was any hope. My doctor said to me that there is always hope, you just have to reach for it."


Voir la vidéo: Artemisia Annua 2: Récolte des graines et utilisation de la plante avec Raphaël Colicci