bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

La sauce pour pâtes la plus chère du monde fait ses débuts

La sauce pour pâtes la plus chère du monde fait ses débuts


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Dave's Gourmet lance une sauce marinara à 1 000 $

Sauce pour pâtes à mille dollars

Pour célébrer ses 20 ans d'activité, Dave's Gourmet a lancé sa sauce marinara à la truffe blanche, qui se vend 1 000 $ et est considérée comme la sauce pour pâtes la plus chère au monde.

La sauce, qui est "faite à la main dans la propre cuisine de Dave's Gourmet", selon un communiqué, contient des tomates mûries sur vigne, des truffes blanches et des flocons d'or comestibles. Il est vendu dans une boîte en bois fabriquée à la main, est produit en quantité très limitée et prend environ six semaines entre la commande et la livraison.

"La marinara à la truffe blanche est une prochaine étape amusante et appropriée dans notre mission de développement de produits haut de gamme innovants", a déclaré Dave Hirschkop, fondateur et PDG de Dave's Gourmet.

La société basée à San Francisco n'est pas étrangère aux sauces haut de gamme scandaleuses. Sa sauce Insanity, introduite en 1993, est l'une des plus épicées disponibles, et leur sauce pour pâtes à la courge musquée et Masala Marinara sont également plutôt originales. Cependant, rien de ce qu'ils ont jamais produit ne se rapproche de celui-ci.

Les personnes intéressées à participer à l'ultime folie de la sauce pour pâtes peuvent appeler l'entreprise au 415-401-9100 pour commander un pot. Attention à ne pas trop cuire les pâtes !


Sauce pour pâtes en pot qui a un goût (osons-nous le dire) mieux que fait maison

Je suis sur le point de faire une approbation retentissante pour la sauce pour pâtes Rao&aposs avec une telle passion et conviction que je vous blâmerais un peu si vous pensiez que j'étais un shill payé pour l'entreprise. Permettez-moi de clarifier cela dès le début : je ne suis en aucun cas affilié à Rao&aposs. Ils ne me paient pas, ils ne m'ont jamais envoyé quoi que ce soit de gratuit à échantillonner. Leur sauce magique provient de leur restaurant légendaire à East Harlem, où je ne peux même pas obtenir de réservation. Et pourtant, je suis ici pour vous dire qu'il n'y a pas de meilleure sauce pour pâtes en pot sur la planète, et l'utiliser dans vos plats de pâtes fera de vous un meilleur cuisinier, votre famille vous aimera davantage, et il est fort probable que vous deviendrez une meilleure personne. en général.

Manger sain doit toujours être délicieux.

Rao&aposs est décrite comme une sauce pour pâtes "premium", et pour cause : elle coûte environ deux fois plus, peut-être même plus, que de nombreuses marinaras grand public au supermarché. Mais cela vaut chaque centime. Laissez-moi essayer d'expliquer la différence en termes concrets, ce qui est assez difficile, comme décrire exactement ce qui fait qu'un arc-en-ciel vous fait ressentir ce que vous ressentez lorsque vous en apercevez un.

Pour commencer, le goût. Rao&aposs est délicieusement équilibré. Juste assez d'acidité acidulée, juste assez de douceur naturelle, juste assez d'umami à la tomate, juste assez de salé salé. L'équilibre est un facteur si critique qu'il est trop souvent négligé dans l'alimentation, un fait bien exprimé par Malcolm Gladwell dans son ouvrage de 2004 New yorkais pièce sur la dominance du ketchup Heinz, qui, comme il le note en détail, a un équilibre parfait. Considérez votre sauce pour pâtes en pot préférée actuelle. Il y a de fortes chances que si vous lui faites un test de goût (et que vous êtes vraiment honnête avec vous-même), vous remarquerez qu'il est probablement un peu trop sucré. Peut-être un peu trop salé, mais probablement trop sucré, car le palais américain (et donc les producteurs alimentaires américains de grande consommation) penche un peu du côté sucré des choses.

Ensuite, la texture. Certaines sauces en pot sont réduites en purée à un pouce de leur triste vie et finissent presque aussi lisses que le ketchup. D'autres vantent leur "grosse", qui équivaut généralement à des morceaux de tomates ou de légumes trop cuits, probablement destinés à transmettre une expérience plus maison, mais qui ne fait qu'encrasser votre expérience de pâtes, ce qui en fait plus une casserole de nouilles qu'autre chose. Rao&aposs, encore une fois, atteint l'équilibre parfait entre purée et morceaux, complétant les pâtes plutôt que de les distraire.

Je devrais avoir honte de l'admettre, mais j'ai une barre étonnamment basse pour la honte personnelle, et donc je vous dis : assemblée, je vais avaler une ou deux grandes cuillerées de Rao&aposs. Je ne le sors pas directement du pot, je ne suis pas un sauvage, mais je dis juste que même une cuillerée froide directement sortie du réfrigérateur satisfait toutes mes envies nocturnes, à chaque fois.

Utilisé pour l'usage auquel il est destiné, chauffé pour enrober les pâtes, il fait des merveilles. Je suis sûr que beaucoup d'entre vous préparent des sauces pour pâtes maison de classe mondiale, mais Rao&aposs peut passer pour du fait maison 99 fois sur 100. Au-delà de la sauce des pâtes, je l'utilise pour faire du poulet végétarien avec des galettes de Boca et de la mozzarella fraîche fondue sur le dessus jusqu'à ce qu'elle soit légèrement boursouflée. Paradis.

Rao&aposs est un produit haut de gamme, et il élèvera votre jeu de pâtes au niveau professionnel. Certains articles valent la folie Rao&aposs est très certainement un ingrédient de luxe que votre garde-manger mérite.


« Spaghetti Hack » mettre de la sauce directement sur le comptoir de la cuisine enrage Internet

Une vidéo virale d'un "piratage de spaghettis" a mis en colère des milliers de personnes en ligne après que le clip bizarre ait recommandé de mélanger la nourriture sur le dessus de votre comptoir de cuisine.

La vidéo a été repartagée en ligne par YouTuber Jarvis Johnson dans un tweet populaire se moquant du piratage suggéré. Au moment de la publication, la vidéo de cuisine a été vue 1,9 million de fois sur Twitter et compte plus de 17 000 likes.

Bien qu'il ait été partagé par Johnson, le clip provient en fait du couple de créateurs Facebook "Joe and Lisa", qui a plus de 25 000 likes sur la plate-forme de médias sociaux.

Pour la plupart des gens, la partie la plus difficile de la cuisson des spaghettis pour un groupe est de décider de la quantité de pâtes à cuire. Apparemment pour Joe et Lisa cependant, c'est là qu'il faut les mélanger car ils suggèrent de le faire sur un comptoir nu.

"Quel hack de spaghetti normal et ultime !" a plaisanté Johnson dans le tweet viral.

La vidéo montre la femme commencer par verser un grand pot de sauce Prego directement sur son comptoir en marbre. "C'est le moyen le plus simple de faire des spaghettis pour une foule", assure-t-elle. "Vous n'avez pas à vous soucier de la vaisselle ou du désordre ou quelque chose comme ça."

Des boulettes de viande sont ensuite versées sur la sauce, suivies de parmesan qui est saupoudré dessus. Lisa confirme dans le clip qu'elle utilise le hack "tout le temps" car c'est le moyen le plus rapide "de nourrir une tonne de gens".

Enfin, les pâtes à spaghetti sont ajoutées, ou « vidées » comme elle le dit, avant d'être mélangées sur le comptoir à l'aide d'ustensiles en bois.

Bien que la vidéo soulève des questions sur les raisons pour lesquelles quelqu'un voudrait utiliser le hack de cuisine, elle semble être la dernière d'une longue série de vidéos de cuisine et de farce de style choc réalisées par le couple. Les vidéos ont tendance à attirer des vues de « regarder la haine », les gens les regardant afin de discuter de leur détestation, sachant que ce serait le résultat à l'avance.

Le 9 mai, le couple a partagé une recette de bacon, chocolat et guimauve qui reprenait le style familier de l'ami confus derrière la caméra. Alors que la semaine dernière, le compte a également publié une vidéo conseillant d'utiliser un porte-serviettes de cuisine pour "cuire du poulet pour une foule".

Le hack de spaghetti n'était pas non plus le début du comptoir de la cuisine, car une vidéo du 25 avril montre Lisa versant du fromage, des saucisses à hot-dog, du beurre et des pâtes de macaroni dessus.

Fin ou pas, la vidéo virale a réussi à faire enrager Internet et a gagné plus de 10 000 citations-tweets en moins de 24 heures.

"Quelque part dans le monde, un Italien a cassé son écran après avoir vu ça", a tweeté un téléspectateur.

« En tant qu'Italienne, j'aimerais signaler cela comme un crime haineux. D'ABORD, elle utilise Prego ?! FERME-LA MAINTENANT ! » a ajouté un autre utilisateur de Twitter.


La sauce pour pâtes la plus chère du monde fait ses débuts - Recettes

Les concurrents

Aussi, Truff’s super fantaisie Black Truffle Pomodo, qui est arrivé après que j'ai pris cette photo.

Les classements

10. LA PETITE ITALIE DANS LA MARINARA DU BRONX. Prix ​​: 8,99 $

Remarques: Texture bouillie. Peu de graines de tomates visibles. De couleur plus foncée. Goûts très transformés, comme la soupe aux tomates en conserve ou le chef Boyardee. Je note celui-ci un D.

Les pensées: Le pot mentionné toutes les bonnes choses — “fabriquées à partir de tomates italiennes importées, d'ail frais et de sel de mer” — plus le charme, Parrain-photo d'Arthur Avenue dans le Bronx sur l'étiquette. Pourtant, celui-ci, plus que tous les autres que j'ai goûtés, avait cette saveur de "conserve" que j'associe à la soupe aux tomates ou aux pâtes en conserve. Il fallait absolument quelque chose.

Curieusement, c'était le deuxième plus cher du groupe.

9. BERTOLLI VINEYARD MARINARA (avec Merlot). Prix ​​: 3,69 $

Remarques: Plus gros, mais pas de graines de tomates. Couleur rouge plus foncée. Pas génial sur du pain, étonnamment. Un goût frais et végétal, mais pas vraiment dans le bon sens ? C'est un peu comme des légumes pâteux et sous-assaisonnés et l'équilibre des épices est fade.

Les pensées: Celui-ci n'a pas nécessairement goûté mauvais autant qu'inachevé. Si vous le faites mijoter pendant 10 minutes et ajoutez un peu de sel et de poivre, je pourrais le voir être décent. Mais cela va à l'encontre du but, n'est-ce pas ?

8. SAUCE À L'ANCIENNE RAGU (TRADITIONNELLE). Prix : 1,91 $

Remarques: Celui-ci juste regards triste et transformé. Il est de couleur foncée et avec une consistance de ketchupy. Le test de goût confirme. Saveur similaire en conserve, de type Chef Boyardee, mais peut-être pas aussi mauvaise que le numéro deux [La Petite Italie].

Les pensées: En fait, je n'ai pas du tout regardé les prix individuels jusqu'à la fin, mais c'est drôle que la deuxième sauce la plus chère et la moins chère (1,91 $ ! Que diriez-vous de ça !) a goûté le plus semblable à moi.

7. SAUCE TOMATE BASILIC LIDIA. Prix ​​: Normalement 8,99 $, mais en vente pour 5,99 $.

Remarques: Test du pain : bonne texture, graines de tomates visibles, ce qui me fait penser qu'il est plus frais pour une raison quelconque. Le goût est doux et tomate-y. La bouchée complète avec les nouilles donne plus de saveur de poivre. Il a une finale légèrement épicée. Peut-être une saveur de poivron non cuit? Solide “meh.”

Les pensées: J'imagine que le "poivron non cuit" que je pensais avoir détecté était probablement le basilic. Celui-ci avait l'air et avait un goût frais, comme de vraies tomates, je viens de trouver le mélange d'épices légèrement différent. C'était la plus épicée, mais les autres épices n'étaient pas tout à fait correctes.

6. PROPRE MARINARA DE NEWMAN. Prix ​​: Normalement 3,19 $, en vente pour 2,79 $.

Remarques: Texture bouillie. Rouge foncé, sans graines, ce qui me fait penser "moins frais" dans ma tête pour une raison quelconque. Sur du pain : a le goût d'une sauce à pizza standard. C'est peut-être de l'origan séché ? Texture de type ketchup. Doux et tomate mais sinon pas très épicé.

Je note ceci un C. Il a le goût de sauce à pizza en conserve.

Les pensées: Paul Newman est mort depuis 2008. On se demande qui est vraiment fait la sauce là-bas.

5. MEZZETTA ITALIENNE MARINARA TOMATE PRUNE. Prix ​​: 5,99 $.

Remarques: Rouge plus clair avec des graines de tomates visibles, ce qui me fait au moins pense ça va être plus frais. Cela a un goût très différent des autres, beaucoup moins de saveur de tomate en conserve. Bien que je pense que c'est peut-être juste beaucoup plus gras. Il n'a certainement pas cette saveur de soupe à la tomate, mais je ne suis pas sûr d'aimer ce qu'il a non plus.

Les pensées: C'est celui que j'aurais probablement acheté en premier, juste en fonction de la conception du pot et de l'apparence seul. Il a aussi le genre de nom qui donne envie de faire les mains italiennes chaque fois que vous le dites. Ay, Mezzetta, où-a-tu puttem-a-toi-un médaillon de papa ? Celui-ci était tellement aberrant en termes de saveur et de texture qu'il pourrait s'agir d'une juxtaposition étrange. Il y avait tellement plus d'huile d'olive que les autres, on pouvait voir l'huile juste en la regardant (pas nécessairement une mauvaise chose, j'ai généralement une bonne quantité d'huile d'olive dans ma sauce maison). Ce qui a beaucoup de sens, étant donné que je connaissais surtout Mezzetta en tant que marque d'olives avant cela.

Vous blanchissez tous de l'huile d'olive là-bas. Quelqu'un devrait se pencher là-dessus.

4. PREGO TRADITIONNEL. Prix ​​: 3,99 $.

Remarques: De couleur rouge moyen avec des taches vertes (?). Une sorte de texture de purée. Bon avec le pain, bien que sensiblement sucré, même avec le pain. Herbes beaucoup plus visibles que les autres. Sur les nouilles : sucre, sucre, du sucre! Celui-ci est juste du sucre pur, c'est pratiquement une confiture. Cela étant dit, il masque très bien la saveur de la conserve. C'est plutôt bon dans ces petites bouchées, même si je suis assez certain que je ne voudrais pas en manger beaucoup.

Les pensées: Oui, celui-ci avait le plus de sucre de toutes les marques. Rendre votre sauce pour pâtes aussi sucrée, c'est un peu comme mettre un limiteur super lourd sur votre piste audio. Cela le fait tout de suite se démarquer dans la foule, mais vous perdez toute la plage dynamique des saveurs et vous finissez probablement par en avoir marre très rapidement.

C'est bon, mais d'une manière qui ressemble à de la triche.

3. CENTRE MARINARA. Prix ​​: 7,49 $.

Remarques: Belle texture, pas trop ketchupy. De couleur rouge plus foncée. Quelques graines visibles. Goûts équilibrés sur le pain. Sur les nouilles, c'est un peu mince, mais l'équilibre des épices est bon et ça a le goût de «vraies tomates». Cela ressemble le plus à ma marinara maison pour moi. Bien que cela ne me fasse pas spécialement tomber les chaussettes non plus.

Une marinara m'a-t-elle déjà fait tomber les chaussettes? Probablement pas. Je lui donne un solide B+.

Les pensées: Je pourrais certainement l'utiliser comme sauce à pizza si je devenais paresseux. Je pense que je préfère encore faire un tas de sauce moi-même et la congeler, mais c'est certainement passable.

2. TRUFFE TRUFFE NOIRE POMODORO. Prix ​​: 30 $ pour deux, chez Neiman Marcus.

Remarques: Odeur évidente de truffe, pas difficile de deviner de quelle sauce il s'agit. Belle couleur rouge orangé avec des taches sombres (vraisemblablement truffes). Belle texture de purée, pas de graines visibles, l'huile enrobe parfaitement les nouilles. Les rouges plus clairs semblent plus frais pour une raison quelconque. Dégustation - curieusement, je ne goûte pas autant les truffes que je les sens. Au niveau du goût, il est beaucoup plus lourd sur la tomate douce, mais pas artificiellement au goût sucré, comme beaucoup d'entre eux. C'est aussi probablement le plus épicé, à la fois du poivre noir et autre chose. Peut-être du piment rouge broyé ?

Les tomates et les épices sont les saveurs dominantes.

Les pensées: Arrivé tardivement au concours, Truff nous a envoyé ses sauces à la truffe noire pendant que j'écrivais ceci. Pour info, je ne l'ai pas demandé et ce n'est pas un publireportage. Je ne peux pas nier que c'est plutôt bon. Et il y a des truffes, donc c'est une sorte de triche. Pour 30 $, je pouvais obtenir une assiette gastronomique de pâtes fraîchement préparées dans un restaurant. À ce prix-là, un pot de sauce à la truffe devrait me faire sentir comme un cochon toscan avec un museau plein de champignons - ce n'est tout simplement pas le cas.

Cela étant dit, la différence de qualité entre cela et les trucs à 3 $ est assez évidente, et c'est une sauce tomate épicée assez solide.

1. PIONEER WOMAN SAUCE POUR PÂTES AUX QUATRE FROMAGES. Prix ​​: 4,99 $.

Remarques: Jolie couleur, belle texture — clairement plus “body” dans celui-ci. Peut-être l'une des sauces à base de fromage ? Bon sur le pain, comme ils l'ont tous été jusqu'à présent (j'ai goûté ce tiers). Avec des pâtes — le meilleur jusqu'à présent. Certainement des saveurs de viande ou de fromage détectées ici. Ce n'est très clairement pas une sauce entièrement végétale. Le mélange d'épices est bien équilibré. L'huile semble émulsionnée.

Les pensées: Ce n'était que le premier pot que j'ai pris sur l'étagère, et je l'ai laissé dans le défi même s'il ne s'agissait pas strictement d'une marinara, juste pour voir ce qui se passerait. Il voudrais être surprenant qu'une sauce résolument non italienne de la cow-boy avec l'étiquette vichy (*mouvement de branlette dédaigneux*) soit mon premier choix, mais ce n'est pas très surprenant compte tenu du fait que c'était la seule sauce avec fromage.

Cela étant dit, c'était assez savoureux. L'équilibre des épices était au rendez-vous. J'en ai mangé tout mon petit bol de spaghetti. Je pouvais certainement voir en mettre une partie pour une sauce au pain et ce serait un succès.


Les pâtes chères en valent la peine - Voici pourquoi

Avez-vous déjà remarqué ce petit morceau de la section des pâtes de votre épicerie qui ressemble juste. plus gentil? Les marques ne sont pas immédiatement reconnaissables. Les logos semblent avoir été dessinés à la main avec une grande plume d'oie ou estampés avec une typographie antique, et les boîtes sont faites d'un matériau qui a l'air recyclé avec goût. Et les prix, eh bien, ils sont certainement plus élevés que les trucs secs typiques que vous avez achetés. Peut-être même de manière alarmante, compte tenu du faible coût des versions les moins chères. Mais nous voulons juste dire que, dans l'ensemble, ces pâtes chères valent l'argent supplémentaire.

Mais pourquoi? Payez-vous juste pour cette image de marque supplémentaire? Cela vaut-il la peine de changer davantage parce que cela vous fait ressentir fantaisie? Les pâtes sèches ne sont-elles pas tout de même ? C'est juste de la farine et de l'eau, non? Qu'est-ce qui pourrait le rendre meilleur que les trucs séchés de tous les jours? Grandes questions. Voici pourquoi les choses les plus chères en valent la peine.

Le premier est un processus à basse température et à séchage lent. Quand on parle de bonnes pâtes sèches, c'est probablement la chose la plus importante. La plupart des grandes marques de pâtes sèches sèchent leurs pâtes à une température plus élevée, de sorte qu'elles perdent leur humidité plus rapidement. Cela leur donne la possibilité de faire plus de pâtes, plus rapidement, ce qui signifie qu'ils peuvent produire et vendre plus. Nous ne voulons pas devenir trop ringards ici, mais ce processus de séchage rapide piège les protéines d'amidon non développées à l'intérieur des pâtes séchées. Ce que cela signifie vraiment, c'est que la texture des pâtes à séchage rapide est inférieure à celle des pâtes à séchage lent.

Les pâtes séchées lentement sont plus agréables à manger à un al dente- à pleines dents, moelleux et délicieux. Le séchage à basse température permet à la structure des pâtes de rester détendue, ce qui laisse de petits trous respirants dans la nouille. Les trous sont bons. Nous aimons les pâtes avec des trous, car cela signifie que quelle que soit la sauce dans laquelle nous jetons les pâtes, elle sera absorbée par les nouilles. C'est une expérience plus savoureuse pour tout le monde. Les pâtes à séchage lent prennent plus de temps, ce qui explique en partie pourquoi elles sont plus chères.

Quelle que soit la sauce de ces nouilles, les pâtes séchées lentement l'aideront à être absorbées plus efficacement.

Photo de Stephen Kent Johnson, stylisme culinaire de Rebecca Jurkevich, stylisme des accessoires de Kalen Kaminski


Marché fermier de Prego

Tomate & Basilic

Marinara classique

Les sauces Prego Farmer's Market sont définitivement un pas en avant par rapport à leurs variétés conventionnelles. Bien qu'il n'y ait pas de produits biologiques, comme vous avez peut-être été amené à le croire par l'étiquetage « Marché des fermiers », la liste des ingrédients est courte et sans aucun additif douteux. C'est-à-dire, sauf pour le sucre. Optez pour le pot Tomato & Basil si vous cherchez plus de façons de réduire les calories.


Les meilleures pâtes du monde

Dans les Abruzzes italiennes méconnues, une poignée d'usines légendaires produisent des pâtes séchées extraordinaires. Ces huit recettes classiques montrent pourquoi c'est si bon.

CUISINER LES PÂTES POUR NOTRE REPAS DU MIDI était une affaire sérieuse dans les Abruzzes, la région d'Italie où j'ai grandi. À cinq ans, j'ai été affecté à la surveillance des pâtes. Chaque jour à midi, je me tenais à une fenêtre stratégiquement placée et j'attendais l'arrivée de l'oncle Filippo. Dès qu'il apparaissait au coin de la place, je courais à la cuisine et commandais de plonger les pâtes dans l'eau bouillante, qui se tenait prête.

Les pâtes entrant dans notre casserole la plupart du temps étaient du type séché provenant d'une usine locale. Même si Annina, notre cuisinière familiale, préparait ses propres pâtes fraîches lors d'occasions spéciales (souvent avec un riche mijoté chiffonù ou une farce), comme tous les Italiens, elle se tourne vers les pâtes sèches chaque fois qu'elle veut préparer un repas léger. Et les Abruzzes produisent certaines des meilleures pâtes sèches du monde et les exportent dans le monde entier.

Malgré la renommée de ses pâtes, les Abruzzes elles-mêmes sont peu connues. Comme la plupart de l'Italie, cette région juste à l'est de Rome regorge de vignobles, d'oliviers, de ruines romaines et d'églises romanes. La zone le long de l'Adria

tic attire les vacanciers dans ses stations balnéaires familiales, mais certaines parties des Abruzzes sont si pastorales que les bergers continuent de rassembler leurs troupeaux le long d'anciennes pistes de moutons et les têtes tournent lorsqu'un bus touristique arrive en ville. Les Abruzzes sont séparées de Rome par les plus hauts sommets des Apennins, et ces montagnes expliquent pourquoi la région a eu si peu de visiteurs (il y a maintenant un autoroute de Rome) et aussi pourquoi les pâtes sont si bonnes (elles sont faites avec de l'eau de montagne fraîche et propre).

Récemment, j'ai fait un voyage dans la ville de Fara San Martino, l'épicentre des pâtes sèches dans les Abruzzes, où les usines de pâtes se regroupent au pied des montagnes de la Maiella. Certaines de ces usines sont grandes et de haute technologie, produisant des centaines de tonnes de pâtes par jour, d'autres sont des opérations à petite échelle où les travailleurs peuvent farcir des paquets de spaghetti à la main. Que l'usine soit grande ou petite, "l'eau est la chose principale", explique Miro Bianchi, directeur de Delverde, qui a exporté l'année dernière plus de 10 000 tonnes de pâtes vers l'Amérique. Depuis la création de Delverde en 1970, le fabricant de pâtes n'utilise que l'eau d'une source locale. Mais l'eau n'est qu'un des nombreux facteurs qui déterminent la qualité. De Cecco, qui a ouvert ses portes à Fara San Martino en 1887, attribue également son mélange spécial de farines de semoule à haute teneur en gluten. Le fabricant de pâtes, deuxième d'Italie (derrière Barilla) et autre grand exportateur, achète ses farines à plusieurs pays. La combinaison des différents types dans les bonnes proportions crée l'arôme, la couleur et la consistance souhaités.

Les grandes usines des Abruzzes produisent de délicieuses pâtes à bas prix et facilement disponibles. Cependant, lorsque je veux des pâtes qui ont une vraie saveur de blé ou qui peuvent vraiment s'accrocher à une sauce, j'achète le type cher produit dans des opérations plus petites et plus artisanales. L'usine Giuseppe Cocco fabrique toujours des pâtes sèches comme il y a 50 ans. Les machines mélangent la farine et l'eau en quatre étapes, à un rythme qui se rapproche du pétrissage à la main, puis forcent lentement la pâte à travers des matrices en bronze perforées, ou des blocs, de sorte que les pâtes prennent la texture rugueuse des matrices. Alors que certaines grandes usines soufflent les pâtes à haute température pour les sécher, les usines artisanales utilisent une température "solaire", qui imite le séchage doux qui se produirait si les pâtes étaient exposées au soleil.

Les pâtes de Gianfranco Zaccagni à Gissi, à environ une heure au sud-est de Fara San Martino, établissent une norme pour les variétés artisanales. Bien que la marque ait été achetée par un autre local pastificio, Nonna Luisa, il y a trois ans, Gianfranco est encore en chef fabricant de pâtes à l'usine, qui a peu changé depuis que son père l'a ouverte dans les années trente. Mais Gianfranco considère que le véritable fondateur de sa dynastie de pâtes familiales est son arrière-arrière-grand-père. Dans les années 1870, Old Zaccagni possédait sa propre ferme, mais il s'occupait aussi de celles de ses voisins, les signori qui ont vécu à Rome, Naples et Spolète et sont venus dans les Abruzzes dans des voitures hippomobiles pour inspecter leurs propriétés et chasser. Zaccagni a diverti ses visiteurs avec des laganelle et sagne, pâtes typiques des Abruzzes similaires aux pappardelles, puis en sécha pour les rapporter en ville.

Gianfranco est également consultant pour la marque Nonna Luisa&aposs Due Pastori, d'une opération moderne à plus haut volume. Les anciennes et les nouvelles usines produisent d'excellentes pâtes et j'espère qu'un jour elles seront exportées aux États-Unis. « Quand les pâtes sont bonnes », dit fièrement Gianfranco, « les gens notent les pâtes et non la sauce. » Et quand les pâtes sont très bonnes, les gens notent aussi le talent du cuisinier.

Les mots de Gianfranco&aposs m'ont fait penser à Annina, la cuisinière de ma famille&aposs dans les Abruzzes. Je me souviens que pendant que l'oncle Filippo faisait le tour de la place dans l'après-midi, Annina se mettait au travail, avec ma grand-mère orchestrant tous les mouvements. À mon signal, Annina se dirigeait vers la marmite, qui était assez grande pour laisser les pâtes nager mais assez légère pour permettre à l'eau de bouillir rapidement. Elle ajoute du gros sel de mer à l'eau bouillante, puis ajoute les pâtes en les remuant rapidement pendant que ma grand-mère entonne "Couvrez la casserole". Couvrez la marmite." Annina a laissé cuire les pâtes pendant plusieurs minutes, puis les a goûtées plusieurs fois pour s'assurer qu'elles étaient al dente avant de verser une tasse d'eau froide dans la marmite pour arrêter la cuisson. Armée de maniques épaisses, elle se précipite vers l'évier pour égoutter les pâtes, puis les verse dans un bol peu profond avec une couche de sauce recouvrant le fond. Après avoir mélangé les pâtes avec plus de sauce, elle a gracieusement ajouté une petite louche de sauce sur le dessus "pour la beauté", comme dirait ma grand-mère, et peut-être une pincée de fromage. Le plat n'était pas élaboré, mais c'était délicieux - les pâtes séchées à leur meilleur.

Les recettes de pâtes suivantes proviennent de l'auteure de livres de cuisine Anna Teresa Callen et de Marcia Kiesel, directrice adjointe de la cuisine d'essai de FOOD & WINE.

Texte et quelques recettes d'Anna Teresa Callen, professeur de cuisine et auteur de quatre livres de cuisine, dont Aliments et Souvenirs des Abruzzes, Italie&aposs Pastoral Land (Macmillan).


La sauce pour pâtes la plus chère du monde

Le Gourmet de Dave commémore son 20e anniversaire en dévoilant La sauce pour pâtes la plus chère du monde au salon de la gastronomie d'hiver 2013 de la NASFT.

Sauce marinara à la truffe blanche fait à la main dans la propre cuisine de Dave's Gourmet se vendra $1,000 par pot.

La sauce pour pâtes qui contient des tomates mûries sur vigne, des truffes blanches et des flocons d'or comestibles, est emballée dans une boîte en bois artisanale antique portant l'insigne de l'entreprise. Il est produit en quantité très limitée et chaque pot prend environ six semaines entre la commande et la livraison.

"La marinara à la truffe blanche est une prochaine étape amusante et appropriée dans notre mission de développement de produits haut de gamme innovants", a déclaré Dave Hirschkop, fondateur et PDG de Dave's Gourmet.

Dave's Gourmet est le résultat du fait que Dave possède et gère un petit restaurant appelé Burrito Madness près de l'Université du Maryland. Tard dans la nuit, un certain nombre de clients de Dave étaient généralement ivres et gênants. Rapidement, Dave a découvert que si certains de ces ivrognes mangeaient de la sauce piquante super piquante, alors ils partaient ou devenaient extrêmement silencieux.

Puisqu'il s'est avéré que plus la sauce était chaude, plus les clients ivres le quittaient rapidement, Dave s'est donné pour mission de créer la sauce la plus chaude de l'univers. Le résultat final de cette mission était Insanity Sauce, qui détenait autrefois le titre de « sauce la plus piquante du monde ».

L'original Sauce à la folie de Dave créée vers 1993 et ​​a été l'une des premières sauces à être fabriquées directement à partir d'extrait de capsaïcine, ce qui lui permet d'être plus chaude que les sauces habanero-poivre les plus chaudes de la journée. C'était la seule sauce piquante jamais interdite au National Fiery Foods Show parce qu'elle était trop piquante.

Il a été évalué à 180 000 unités Scoville, contre 2 500 à 5 000 pour la sauce Tabasco. Une partie de l'intrigue derrière le nom de la sauce (Insanity) Dave Hirschkop porte une camisole de force lors d'événements faisant la promotion de ses produits.

Dave's Gourmet a remporté le prix de la meilleure sauce pour pâtes de l'industrie deux années de suite avec la première du genre, la sauce pour pâtes à la courge musquée, suivie de l'unique Masala Marinara. Ses articles d'excellente qualité ont valu à l'entreprise de nombreux prix, dont un prestigieux trophée d'or et 6 trophées d'argent de la NASFT (The Association nationale pour le commerce alimentaire de spécialité).

La moutarde Hurtin' Habanero de Dave a remporté un prix d'or au cours des 3 dernières années consécutives au World Wide Mustard Festival.

Au cours de cette année pour célébrer son 20e anniversaire et lancer la sauce pour pâtes la plus chère du monde, Dave's Gormet organisera d'autres événements, notamment un programme vidéo et d'autres concours en ligne visant à récompenser les fans les plus fidèles et de longue date de Dave's Gourmet avec divers prix et récompenses.

« Ces événements symbolisent notre engagement continu à innover, à s'amuser et à grandir au profit du consommateur, et nous sommes vraiment reconnaissants envers nos partenaires et clients pour tout leur soutien au cours des 20 dernières années », a déclaré M. Hirschkop.


La sauce pour pâtes la plus chère du monde fait ses débuts - Recettes

J'ai grandi avec une mère qui travaillait qui n'avait pas peur de prendre des raccourcis à l'heure du dîner. portail turbo vers ma cuisine d'enfance en linoléum couleur moutarde. La seule chose sur laquelle elle n'a jamais triché, cependant, était la sauce pour pâtes & #8230

Ce n'était jamais à partir d'un pot, toujours à partir de zéro. C'est peut-être parce que ma mère est 100% italienne, il se peut que ce soit les années 80 et que les options pour une sauce pour pâtes en pot de bonne qualité soient rares. Il se pourrait aussi qu'elle n'ait jamais été chargée d'accueillir 35 lycéens de ski de fond pour une fête de pâtes le vendredi soir.

Soyons clairs, j'aime mon équipe de cross-country Phoebe, âgée de 16 ans, et j'adore ce rituel, qui a lieu les soirs avant les grandes rencontres, et sert à charger les coureurs avec autant de glucides que leurs nerfs, Les corps de 30 milles par semaine peuvent gérer. Le menu est toujours le même : salade César, pain à l'ail, brownies (“Ils doit être de la boîte, maman!”), et des tonnes et des tonnes de spaghettis à la sauce marinara. En théorie, je suppose que je pourrais passer quelques heures à cuisiner un chaudron de sauce de ma mère, mais 35 enfants (dont la moitié des garçons) c'est beaucoup d'enfants et aussi : Pourquoi ? Quand il y a tant d'options en pot fraîches et savoureuses dans les rayons des supermarchés ces jours-ci ?

La question est : lequel de ces pots est le meilleur ?

J'ai décidé d'organiser un test de dégustation pour le savoir et j'ai invité ma famille (Phoebe, sa sœur Abby et mon mari Andy) ainsi que certains des coéquipiers de Phoebe (alias les vrais experts) à participer à la procédure. .

Mais d'abord, la méthodologie. Je ne pouvais pas inclure toutes les sauces en pot existantes, mais j'ai essayé d'offrir une sélection de marques largement disponibles et qui atteignaient une gamme de prix. Pour garder les choses pommes contre pommes (euh, tomates contre tomates), je me suis contenté des marinaras les plus simples que j'ai pu trouver. Au total, nous avons fini par goûter dix marques : Trader Joe’s, Bertolli, Emeril’s, Ragu, Whole Foods 365, Rao’s Homemade, Newman’s Own, San Marzano, Ooma Tesoro’s et Cucina Antica.

Les bols de sauce étaient numérotés individuellement - moi seul savais quel numéro correspondait à quelle marque - et tout le monde utilisait des tranches de baguette pour se faire une idée. Pas de double trempage, les enfants !

J'ai créé une fiche de révision sur Google Forms et mes dégustateurs ont noté la sauce sur une échelle de 1 (brut) à 5 (excellent). S'il y a quelque chose qu'un lycéen sait bien faire, c'est de remplir des ovales avec des crayons numéro 2.

Je leur ai dit qu'ils étaient invités à écrire des notes au fur et à mesure qu'ils jugeaient, leur rappelant que le goût est personnel et, contrairement aux ACT, il n'y a pas de mauvaise réponse.

Ils ont pris leur mission très au sérieux.

Ce n'est pas que je ne vous fasse pas confiance, adolescents, mais je voulais m'assurer que la petite-fille de Mary Camino Catrino (moi) et l'arrière-petit-fils de Vitina Turano (Andy) avaient une vision similaire de la situation. J'ai changé les bols et j'ai enregistré l'ID de la sauce. au bas de chacun pour en faire un test de goût légitimement aveugle pour nous aussi.

Le gagnant : la marinara maison de Rao
Note : 4,5 sur 5 points
Prix ​​: 9 $ pour un pot de 25 onces

J'ai fait au moins trois tests de goût de sauce pour pâtes au cours de mes presque deux décennies en tant qu'écrivain et éditeur culinaire, et Rao les a remportés tous les trois, de manière aussi décisive qu'un marathonien brisant la bande. C'était mon préféré, c'était le préféré d'Andy et de mes filles, et il a obtenu le score le plus élevé de mon équipe de testeurs junior (4,5 sur 5). Rao’s, with its vibrant orange-red hue, wins you over almost before you even taste it. The flavors are fresh and distinct. and the hint of basil and oregano do just enough to enhance rather than overwhelm. “Oregano-homey flavor,” wrote Phoebe “well-seasoned,” noted reviewer Emmy. And perhaps the highest praise: “Reminds me of pasta and meatballs,” said Matt. Perhaps not surprisingly, it also ranks among the most expensive, averaging $9 for a 25-ounce jar. (Note: Prices vary from store to store and, as always, you can get better deals on all of these when you buy in bulk online.)

I personally found Ooma Tesoro’s ($11/26-oz jar) and Cucina Antica ($6/25-oz jar) to be close seconds, but the runner-up among the younger testers was Whole Foods 365 brand with, coincidentally, 3.65 points, and a considerably lower price tag ($3/25-oz jar).

Of course, the kids saved the best comments for the worst sauces. “Tastes like bad licorice,” one wrote about Newman’s Own, which I presume was heavy-handed on the fennel. “Tastes like how hand sanitizer smells,” another said about San Marzano. Emeril’s got the dreaded ketchup comparison a few times, as well as a straight-up “Just isn’t good.”

Rao’s also distributes beautifully on spaghetti, especially when you toss the spaghetti with a pat of butter first. (Pro tip: No matter what sauce you are using, butter helps the sauce stick to the pasta better.)

After we declared the winner, I read a few of the ingredient lists out loud, noting that all our favorites began with “Italian Whole Peeled Tomatoes” (not Tomato Puree) and contained nothing artificial or un-pronounceable. When I was done, one of them said, “Look at us being all smart.”

And before I could even say thank you, they all ran out the door.

What’s your favorite jarred marinara? And what other products should be tested by my distinguished panel?


The Official Pasta Sauce Power Rankings

Let’s get to it, shall we? I present the indisputable and 1,000% correct Pasta Sauce Power Rankings. The general rules are:

I got jarred sauce (no cans), bought standard marinara or the closest approximation I could find (no vodka sauces, no puttanesca, etc.) and tried to include no more than one jar per brand. There are a lot of sauces here and, just as when looking at a list of Chumbawamba members, it can become overwhelming and difficult to tell them apart. You won’t really go wrong with, say, the top dozen or so sauces on this list.

I ranked these by taste and attractiveness of packaging — let’s face it, when you’re looking for a new pasta sauce, it’s usually the simple/earnestly rustic (but not too rustic) label that gets your attention.

Cost is difficult to pin down and, given there’s a wide variety of prices you might pay depending on the retailer, I didn’t use it as a metric. That said, when something is a particularly good (or not so good) value, I note that in the ranking.

This is a little complicated, so bear with me. In December, I tweeted out a photo of Victoria marinara sauce and declared it the best on the market. That was incorrect, and we regret the error. pourtant.

Victoria Est-ce que make the best sauce, but it’s the premium White Linen brand, typically found at Costco, that’s superior, not the standard marinara (which is still very good). So: Why not just put Victoria White Linen at the top of the ranking?

Because I can’t find the stuff anywhere. I haven’t seen it on shelves for six months or more. And after a lengthy conversation with a helpful Costco rep, I discovered that Victoria White Linen is virtually unobtainable in Los Angeles and Northern California Costcos. (The sauce can be bought on Amazone for a steep price.) While that might change in the future, it didn’t make a lot of sense to me to put a sauce in the top slot that would be difficult to find.

And so, Rao’s wins by default, the two sweetest words dans la langue anglaise. Not that Rao’s bows to anyone — it’s a wonderful sauce. Simple, balanced, with strong tomato flavor and generous with the olive oil, it leaves a nice greasy slick on the spoon. The texture is saucy without being pasty and has the occasional big, satisfying tomato chunk. It’s a bulletproof choice for any pasta . at least until Victoria White Linen is widely available again.

Packaging Attractiveness Rating: 12

Mezzetta, a California-based company that coined the slogan “Don’t Forgetta Mezzetta,” makes an excellent sauce, in addition to jarred olives and preserved veggies. This one has a bright, strong tomato flavor and is quite onion-forward (I like that but not everyone will). It has a smooth texture and slightly smoky flavor, and it avoids one of the most common pitfalls that afflict jarred marinaras — not being oily enough. This has plenty of that good olive oil flavor.

Very important tip when eating a jarred sauce: Don’t forget to shake well. Sometimes the ingredients can really separate.

Packaging Attractiveness Rating: 25

3. The Silver Palate San Marzano Marinara

Silver Palate is a name you may know from Sheila Lukins and Julee Rosso’s 1982 cookbook or their Upper West Side shop that preceded it. The user-friendly book, with charming illustrations by Lukins, could be found in almost every kitchen I remember growing up in suburban Chicago. “It was the ‘it’ cookbook,” says my mom.

Anyway, this is a good jarred marinara. It hits your palate (ahem) simultaneously tangy and salty, and slightly peppery. The ingredient list interestingly includes carrots and pear concentrate, which give the sauce extra dimension and depth. Jars cost $7.99 on Silver Palate’s website, but you can sometimes find a deal at a supermarket — as I type this, they’re being advertised for $3.99 at Safeway.

Packaging Attractiveness Rating: 14

Victoria ticks off the biggest and most important checkbox when judging marinara: Does it taste more or less how a simple homemade sauce tastes? This does, and then some. Victoria tastes of tomatoes and olive oil it’s not too sweet and has a fantastic texture — superior to that of Rao’s, which I’d say is ever so slightly too thick.

A good sauce shouldn’t just sit there like a big lump on the pasta. It should be loose enough to coat the noodles, and never pasty. As I stated above, Victoria’s standard marinara is good, but not as good as its White Linen brand, which is rich and balanced and as close to perfect as a jarred sauce can get.

Packaging Attractiveness Rating: 9

5. Fody Low FODMAP Marinara

Here’s the big surprise of the top tier. Fody specializes in low FODMAP (which stands for “fermentable oligo-, di-, monosaccharides and polyols” — there will be a quiz later) food items. Without getting too far into it, a low FODMAP diet can help people with IBS.

This sauce has no onions or garlic, which can irritate some digestive tracts. Et tu sais quoi? It’s pretty delicious. There’s a good tomato flavor and enough unctuousness from the olive oil. Where garlic or onions might have added some depth, Fody makes up for it at least partly with carrot and celery. The result is a less traditional marinara — one that leans a little more into a mirepoix/Bolognese territory — but it’s quite good nonetheless.

Packaging Attractiveness Rating: 27

6. DeLallo Pomodoro Fresco

DeLallo makes a very nice sauce — more unctuous than average and with a pronounced olive flavor that’s quite noticeable. That’s balanced out by the slightly sweet tomato flavor. This strikes me as a good sauce to doctor up with some meat or sausage.

Packaging Attractiveness Rating: 10

7. Michael’s of Brooklyn

If we were judging based on appearance alone, this entry would win. It has a distinctive, wide-shouldered jar and simple gold cap. The label is small and understated, with “Michael’s of Brooklyn” written in cursive. The minimal real estate devoted to the label allows shoppers to see the full glory of bright, intensely red sauce.

Big expectations, in other words. And while Michael’s may not be the best, it’s still a good sauce with bright tomato flavor, if a little on the sweet side. There’s a strong garlicky profile, with big garlic slivers in the sauce, and good texture.

Packaging Attractiveness Rating: 1

8. Organico Bello Marinara

One of the better entries that’s basil-forward. The basil comes across as sweet and floral, not bitter as can sometimes happen, and complements the light, bright tomato. With pasta, the herb flavor takes a backseat and fades like a tight haircut into the background.

Packaging Attractiveness Rating: 15

9. Bianco DiNapoli Organic Sauce

Genuine Northern California tomatoes go into this sauce created by Chris Bianco and Rob DiNapoli. Given Bianco’s pedigree (and the attractive label art), I expected greatness.

I received very goodness. It’s pungent and garlicky, with a natural off-the-vine sweetness that sings the tomatoes’ praises. While I imagine this would work incredibly well with a nice, salty, melted pizza cheese on spaghetti, it was a bit too light and sweet.

Packaging Attractiveness Rating: 3

10. Whole Foods Premium Marinara

As with cooking a good piece of Wagyu beef, sometimes all you need to do is not mess it up. Whole Foods did a good job here — they didn’t mess it up. This has good tomato flavor, is not too sweet and has a fairly loose texture. There are some seeds and skin here, which makes for an active eating experience. Fun fact: Jeff Bezos personally prepares and taste-tests every batch of Whole Foods marinara! (Editor’s note: This is false.)

Packaging Attractiveness Rating: 18

11. Kirkland Signature Organic Marinara

It’s the Costco house brand. And while they may sell only the finest in jeans, dress shirts (one lasted me almost 15 years, true story!) and 72-pound wheels of Parmigiano reggiano, the marinara doesn’t quite live up to that majesty.

The sauce has a slight bitterness but good tomato flavor and a slightly mealy, uniform consistency. This is the best possible version of Ragu brand sauce, if that makes sense. While not the best, it’s a great deal if you have a Costco membership — $9.49 for three big 32-oz. bouteilles. It appears that zero effort went into the label design.

Packaging Attractiveness Rating: 30

12. Mia’s Kitchen Bistro Marinara

I don’t love strong herbiness in my marinara, but if you do, this is a good option. Lots of onions and the herbs are noticeable but don’t overpower. This sauce isn’t too sweet and there’s a nice, almost smoky, cooked-down tomato flavor.

Packaging Attractiveness Rating: 19

13. Francis Coppola Mammarella Pomodoro Basilico

I’m a little conflicted with this one. I like the flavor, which is tomato-rich and has a surprising, subtle cayenne kick, but the texture is pretty out there. I like a loose sauce. Coppola, who directed the “Godfather” movies as well as the one where a 10-year-old boy has aged to look like Robin Williams, has a sauce that veers into Slush Puppie territory.

It’s slightly chunky and has juicy pieces of tomato, but the texture resembles that of some tomatoes thrown into a blender — not cooked down over a long period of time. I don’t necessarily mind it — the flavor ultimately overcomes any issues with runniness. Just know that you’re going to have a puddle of liquid at the bottom of the pasta bowl.

This was the most expensive of the jars I purchased — $10.99 at Gelson’s.

Packaging Attractiveness Rating: 5

14. Yo Mama’s Bellisima Basil

There’s a good texture to this Yo Mama’s sauce that’s juicy and not pasty. The basil flavor is not too grassy, but it’s detectable. There’s a slightly sour aftertaste but it doesn’t overpower. If you want a basil sauce, this could be a good option.

My favorite part of this sauce is the little note written on the label that says, “With Love, Yo Mama.”

Packaging Attractiveness Rating: 21

15. Gino Angelini Pomodorini

A good sauce, but a little sweet. What made this stand out, though, is the preponderance of tomato seeds and skins in the mix (due, I imagine, to the inclusion of cherry tomatoes).

Again, decent flavor, but I found it distracting to have to chew — and chew and chew — my sauce.

Packaging Attractiveness Rating: 13

16. Sugo di Pomodoro Marinara

Next to Michael’s of Brooklyn, this was the label that most attracted my eye: the distinctive drawing of a long, red San Marzano tomato against a white label with a green border, like you’d see on a big 28-oz. can at the store. For that reason, I thought this sauce would be a winner. Que puis-je dire ? I’m impressionable.

It’s not bad. There’s a nice tomato flavor, but this leans a bit sweet and is followed by a slightly sour finish. The texture is pastier than I’d like.

Packaging Attractiveness Rating: 2

17. Lucini Organic Tuscan Marinara

Not a bad sauce, and a nice texture, but Lucini tastes a bit raw, like it wasn’t cooked long enough, and it could use a little salt. If you like eating tomatoes right out of the garden, this might be for you. There’s also a fairly noticeable carrot flavor — not bad, necessarily.

Packaging Attractiveness Rating: 4

18. Stella Rosa Stella Marinara

Stella Rosa, of the wine fame, also makes a decent marinara. The Stella Marinara, according to the bottle, doesn’t actually contain any wine (though, puzzlingly, the same product is listed on the Ralphs website as containing red wine).

It doesn’t really need it. While there’s nothing exceptional about this sauce, there’s nothing wrong with it, either. There’s the right amount of oiliness, but it’s a bit too on the tart and tangy side.

Packaging Attractiveness Rating: 11

19. Trader Giotto’s Traditional Marinara

This is a funny entry from Trader Joe’s, a.k.a. the place we go to for frozen food and tiny cups of free coffee. This marinara wins a couple of points because of value — a jar, while small (18 oz., instead of the typical 24 or 25), costs only $1.39. And the taste is not bad, if a little herb-heavy. What’s interesting is that while many jarred marinaras commit the sin of being too sweet, this one is nearly too salty.

This is also a very thin and runny sauce, bordering on soupy. As I’ve stated, I like a looser sauce, but this takes it a step or two over the line.

Packaging Attractiveness Rating: 17

20. Muir Glen Organic Italian Herb

Very good packaging on this — the label has a classy, Art Deco-ish feel. I’m not sure what involvement, if any, John Muir’s family had in the development of this company, which started in 1991 and was acquired by General Mills in 2000, but the name holds weight, especially in California. I imagine John Muir walking among the sequoias, opening a jar of marinara, sticking a finger in and tasting it. He then strokes his beard and nods sagely.

The sauce isn’t bad but that’s about all I can say for it. There’s a very sharp, floral note that lingers with this sauce that I think is thyme — it’s distinctive but not what I look for in my favorite sauces.

Packaging Attractiveness Rating: 6

21. O Organics Marinara

O Organics is a Safeway brand and while this sauce certainly isn’t anything to write home about, as Robert Frost might say, one could do worse. This has a medium saucy texture with nice chunks but the overall flavor profile is on the sweet side, with prominent onion and garlic powder leanings.

The graphic design on this bottle is one of the more unappealing things I’ve seen.

Packaging Attractiveness Rating: 29

22. Dave’s Gourmet Organic Red Heirloom

This feels like a lost opportunity. Here we have a good sauce that’s bright and flavorful, with nice, loose texture and good elegant variation between smooth and chunky. It’s just too darned sweet.

Packaging Attractiveness Rating: 20

23. Ragu Old World Style Traditional

Surprise! This wasn’t nearly as bad as I had remembered — the blessings of low expectations. I anticipated Ragu being too sweet and tasting strongly of tomato paste rather than actual tomatoes. It’s still both of those things, just not to the degree I thought.

The too-smooth texture is still there but the sauce is just slightly sweet — not as bad as some other offenders. There’s decent tomato flavor and some tanginess. The worst aspect is a finish redolent of wet newspaper. Still — could be worse!

Packaging Attractiveness Rating: 22

24. Newman’s Own Marinara

It takes a cool hand to be one of history’s biggest movie stars and have your own food business. But Paul Newman wasn’t just interested in the color of money. There’s an absence of malice in his wading into pizza, dressings and sauces, and the funds raised for charity prove he’s no arnaqueur.

His sauce, though? This might piquer a little but the verdict on the marinara is decidedly mixed. It’s no towering inferno of flavor, to be sure, but Newman is nobody’s fool — the sauce has a distinctive fennel flavor that some will like. At the end of a long hot summer, a jar of Newman’s might be what’s left in the cupboard and trying it could spark a new kind of love. But if you want to keep gagnant, pick a different sauce — there are other options that will leave you saying, “Somebody up there likes me.”

Packaging Attractiveness Rating: 16

25. Bertolli Traditional Marinara

This sauce is a little too sweet and has a long, citric finish, like orange juice that’s been out a day too long. It hits even sweeter when eaten with pasta. The packaging, with a cute hourglass-shaped bottle, is attractive, however.

Packaging Attractiveness Rating: 7

26. Primal Kitchen Tomato Basil

Primal Kitchen, which sets consumers up to achieve “new heights of wellness and vitality through real-food eating,” according to its website, specializes in that whole keto/paleo thing. I’m tempted to try it, if only because it will certainly make me healthy without needing to exercise.

Pasta seems a bit anathema to the whole concept of ketogenic eating, but that’s not my issue here. It’s that they make it with avocado oil, not olive oil, which gives it a flavor that’s totally off: a little bitter and bordering on the soapy.

Is olive oil not ancient and primal enough, or something? Seems to me that it’s existed at least as long as avocado oil, and it definitely tastes better with pasta.

Packaging Attractiveness Rating: 24

Barilla is a huge player in U.S. pasta consumption as well as in Europe, where it’s carved out nearly 17% of the market — more than twice any other single brand. It stands to reason that it would make sauce, as well.

Barilla should stick to pasta. This is a perfunctory attempt at marinara, at best. There’s a slightly pasty texture and what tastes like powdered onion. Together with pasta, the sauce hits unpleasantly herby. The packaging on the marinara resembles that of the company’s pasta boxes — distinctive but blocky and unappealing.

Packaging Attractiveness Rating: 26

28. Simple Truth Organic Marinara

Simple Truth is a Kroger brand and makes a better marinara than Kroger’s fancy brand, Private Selection. I didn’t include Private Selection, as they’re both from Kroger, but here’s a little bonus ranking: Private Selection marinara tastes like sugary tomato paste and is non buono.

Simple Truth starts off right with a good texture — varied and with occasional nice, big tomato chunks. That’s where the goodness stops — the rest of it tastes like someone shoved a fistful of dried herbs into your gullet.

Packaging Attractiveness Rating: 28

29. Classico Tomato & Basil

Classico was the original fancy supermarket pasta sauce — the “nice” alternative to Ragu or Prego. The branding and design continue to evoke cracked frescoes, a young Al Pacino wandering the Sicilian countryside and stone bridges with a cute old man playing “O Sole Mio” on the organetto. You know, what we Americans think Italy is. Heinz acquired the brand in 2001.

It’s worse than I remember. The texture is pasty and too smooth. The taste is herb-heavy to the point of being grassy, nearly bitter. I can’t imagineany doctoring that could make this sauce better.

Packaging Attractiveness Rating: 8

Calling a product “You’re welcome” — the approximate translation of the Italian word “Prego” — is an extreme act of confidence in whatever it is you’re selling.

This falls short of that mark. It couldn’t fall shorter. If it were more nakedly short, the SEC would have to get involved. It tastes like cloying tomato paste or a bad tomato soup. In fact, that’s probably the best use for this: Water it down a little, and dip a grilled cheese sandwich into it. Even then, it won’t be very good, but you don’t want to let this anywhere near pasta.

If a jar of this sauce cost, say, a dollar, you could justify buying it. But there are enough decent sauces in the general price range of Prego (I paid $3.49 for the jar) that there’s no good reason to allow this in your pantry.

Packaging Attractiveness Rating: 23

Recevez notre newsletter Tasting Notes hebdomadaire pour des critiques, des nouvelles et plus encore.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel du Los Angeles Times.

Lucas Kwan Peterson is a James Beard Award-winning columnist and video producer for the Food section.

More From the Los Angeles Times

La cuisine chinoise vue à travers trois nouveaux livres de cuisine, chacun avec une perspective différente sur la frontière entre les cultures traditionnelles et l'assimilation à l'Occident.

A bowl of cereal is a thing of quiet, beautiful respite.

L.A. restaurants and bars are in the yellow tier, unveiling new menus and renovations.

Guests at Seasons can see the insects in metamorphosis and order food, drinks inspired by butterflies

These trips will take you to priceless places, and our pro tips will help you dig deeper.

Tensions are rising in Shasta County, where a far-right group wants to recall supervisors, has threatened foes and bragged about ties to law enforcement.

As COVID-19 recedes, California workers are being called back to the office. The office? Who remembers that place? And what will the return look like?

Bankruptcy trustees have accused the reality star of concealing assets for her husband and are dispatching investigators to comb through her belongings and accounts.

Love remote work? Here are expert tips for how to negotiate a permanent work-from-anywhere arrangement with your boss.

At Bistro 1759, guests will dine atop the Grove’s double-decker trolley with a four-course menu, plus wine and cocktail pairings.

Richard Montañez has maintained for decades that he invented Flamin’ Hot Cheetos. Was he telling the truth?

This week, Jenn takes us to try the cauliflower shawarma at Mayfield restaurant in San Juan Capistrano.

Phenakite is an ambitious fine-dining project with the most heartfelt cooking in Los Angeles.

At Guelaguetza, the flavors of Oaxaca are essential elements of Los Angeles cuisine.