bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Cocktail sur un budget : comment improviser vos outils de bar

Cocktail sur un budget : comment improviser vos outils de bar


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Entrer dans le monde du barman à domicile peut être une proposition intimidante, pour ne pas dire coûteuse. Avant même de commencer à préparer votre tout premier verre, il semble que vous deviez vous procurer des centaines de dollars de verres, shakers, passoires, jiggers, pilons, cuillères, maillets, bacs à glaçons, sacs en toile, bâtonnets à fouetter et tout des sortes d'autres trucs ésotériques dont les gens disent que vous avez besoin si vous voulez faire de « vrais » cocktails. Et tu sais quoi? Presque rien n'est vraiment nécessaire.

Nous allons vous dévoiler un secret : la chose la plus importante du barman, à la maison ou professionnellement, est le produit final. Cela semble évident, mais tout ce qui compte, c'est de trouver quelque chose qui fera le travail. Et nous sommes prêts à parier que si vous vivez dans un endroit avec une cuisine, vous avez probablement déjà la plupart des choses dont vous avez besoin pour commencer à préparer des cocktails.

Verres à Mélange

Commençons simplement. Pour les cocktails qui ne contiennent que des ingrédients alcoolisés (c'est-à-dire pas de jus de fruits, de soda ou d'autres mélangeurs du genre), vous voudrez presque toujours remuer plutôt que secouer. Pourquoi? Cela fait partie de la convention, avec un demi-siècle de vieux barmans grincheux expulsant quiconque demande leur martini "secoué, pas remué".

L'autre raison est pratique. Lorsque vous secouez une boisson, de petits morceaux de glace ont tendance à se briser, à fondre et à la diluer. Avec des cocktails avant-gardistes comme les martinis et les Manhattans, cela va à l'encontre de l'objectif. Un daiquiri, en revanche (fait avec du rhum blanc, du sucre et du jus de citron vert), ne craint pas un peu d'eau supplémentaire. En fait, il peut être utile pour atténuer le côté acide du jus de citron vert.

Quoi qu'il en soit, revenons à la tâche à accomplir. Si vous fouillez en ligne, vous êtes sûr de trouver des centaines de verres à cocktail différents, allant de cinq dollars à près de cent. Bien que beaucoup d'entre eux soient certainement jolis, ils sont l'une des dernières choses pour lesquelles vous devez dépenser votre argent lors de la construction d'un bar à domicile.

L'alternative? Littéralement n'importe quel verre lourd avec un fond épais et relativement carré. Les verres à pinte fonctionnent très bien, tout comme les petites tasses à mesurer de style Pyrex (la taille de deux tasses est à peu près idéale). Le poids est probablement la chose la plus importante à garder à l'esprit, car remuer un petit verre délicat lorsqu'il est plein de glace et d'alcool présente le risque d'un déversement salissant (et très décevant, compte tenu du contenu).

Vous ne voulez pas non plus utiliser un bol ou quoi que ce soit avec un fond trop arrondi, car la façon dont vous remuez un cocktail est différente de la façon dont vous mélangeriez d'autres choses dans la cuisine.

cuillères à café

La clé pour bien refroidir un cocktail est d'oublier tout ce que vous savez sur le brassage culinaire. Plutôt que d'agiter au milieu du verre à mélange comme si vous prépariez un ragoût, vous voulez faire tourner votre cuillère autour de l'intérieur du verre dans un mouvement circulaire fluide. Les glaçons individuels ne doivent pas trop bouger, mais ils doivent se déplacer ensemble comme un seul cylindre rotatif. Cela rend la boisson agréable et froide sans la diluer.

Malheureusement, cela peut être difficile à faire avec une cuillère ordinaire. La plupart des poignées de cuillères à café sont trop courtes pour atteindre le fond d'un verre à mélange, et la tête d'une cuillère à soupe est généralement trop grande pour s'insérer correctement entre la glace et l'intérieur du verre.

Ne pas faire marche arrière si peu de temps après avoir dit à quel point la plupart des outils de bar sont inutiles, mais une cuillère à café est l'une des rares choses pour lesquelles vous voudrez peut-être dépenser quelques dollars lors de la création de votre collection. Et quand nous disons quelques-uns, nous voulons dire quelques. Vous pouvez en trouver de fantaisie pour 30 $ et plus, mais une cuillère en cuivre ou en acier inoxydable robuste ne devrait pas vous coûter plus de 15 $.

Il y a quelques choses qui les rendent parfaits pour mélanger des cocktails. Tout d'abord, le manche est long et fin, ce qui signifie qu'il y a beaucoup de choses qui dépassent du verre pour que vous puissiez travailler avec. La poignée est également tordue en une bobine en spirale lisse qui lui permet de tourner librement dans votre main lorsqu'elle se déplace autour du verre. Enfin, la tête réelle de la cuillère n'est que très légèrement incurvée, ce qui lui permet de s'insérer parfaitement dans le petit espace le long du bord extérieur de la glace.

Cet article ne s'intitule pas "Pourquoi acheter une cuillère à café", donc sur l'alternative. À la rigueur, n'importe quelle cuillère à long manche que vous avez traînée (ou rangée au fond du tiroir que vous n'ouvrez jamais) devrait faire l'affaire, tant qu'elle n'a pas une tête trop grosse. Essayez d'en trouver un qui est assez fin pour bouger dans votre prise avec une relative facilité, et vous pouvez éviter la plupart des problèmes en ne le tenant simplement pas trop fort pendant que vous remuez.

Mais, au fond, c'est peut-être le seul outil qui vaut un petit investissement.

Crépines

Après avoir remué votre Lavender Martini (ou quoi que ce soit, nous aimons vraiment ceux-ci), la prochaine étape consiste à le séparer de toute cette glace. Normalement, vous utiliseriez une passoire Hawthorne ou une passoire Julep, mais comme nous avons déjà établi que vous n'avez probablement aucune de celles-ci, nous allons passer directement à d'autres options.

Le choix idéal, en partie à cause de son efficacité et en partie parce que nous pensons que c'est assez intelligent, est de simplement trouver un verre légèrement plus petit (et un peu plus court) que votre verre à mélange. Placez-le dans le haut du verre à mélange comme si vous les empiliez, en laissant environ un demi-pouce d'espace sur les côtés. En le maintenant fermement en place, ramassez l'engin empilé et versez soigneusement votre cocktail dans le verre de service. Le verre plus petit garantit qu'aucune glace ne se répandra au cours du processus.

Alternativement, vous pouvez improviser une sorte de passoire julep avec une grande cuillère de service large et trouée. S'il rentre dans votre verre à mélange, collez-le à un angle d'environ 45 degrés pour qu'il repose juste sur la glace. Tenez-le en place avec votre doigt (assurez-vous d'utiliser suffisamment de force pour empêcher la glace de se répandre), prenez le verre à mélange et versez-le dans le verre de service. Voila !

Pilons

En parlant de juleps (et de mojitos et daiquiris aux fraises et de boissons vraiment plus délicieuses que nous ne pouvons en compter), il est temps de parler de confusion. À la base, c'est le processus d'écrasement des herbes et des fruits au fond d'un verre, et c'est une étape nécessaire dans toutes sortes de recettes. Parfois, comme pour la menthe, il suffit d'appuyer légèrement sur les ingrédients pour exprimer leurs huiles essentielles. D'autres fois, vous voulez pulvériser la substance dans l'oubli (ce n'est généralement le cas que pour les fruits, car les herbes commencent à avoir un goût amer si vous les écrasez trop fort).

En tant que tel, tout ce dont vous avez besoin pour improviser un pilon est quelque chose qui est bon pour presser et écraser les aliments. Les pilons spécialement conçus ne sont en réalité que des chevilles en bois ou en plastique avec une extrémité plate, de sorte qu'un pilon à viande en bois ou une cuillère en bois épaisse constitue un substitut tout à fait acceptable. Au cas où vous auriez besoin d'être rassuré, nous avons travaillé pendant des années avant d'acheter un pilon à utiliser à la maison - ce n'est tout simplement pas si important quand il est si facile de faire le travail sans dépenser d'argent.

Sacs Lewis

À la saison du Kentucky Derby, vous commencerez peut-être à entendre le mot « sac Lewis » dans les actualités locales sur les juleps à la menthe (ne vous inquiétez pas si ce n'est pas le cas, car c'est un outil un peu obscur). Un sac Lewis est utilisé pour faire de la glace pilée que vous pouvez utiliser dans toutes sortes de choses, des Moscow Mules et Whiskey Smashes aux Queen's Park Swizzles et plus encore. Mais, tout comme le muddler, il est généralement plus facile d'utiliser un substitut fait maison que d'aller en acheter un.

Son fonctionnement est étonnamment simple : vous placez des glaçons dans le sac, le fermez, puis les écrasez en morceaux avec un maillet en bois. Parce que les sacs Lewis sont fabriqués à partir de toile, ils évacuent l'eau de la glace pilée, l'empêchant de fondre trop vite et de transformer votre cocktail en barbotine. En conséquence, il s'agit d'un processus très facile à reproduire.

Tout ce que vous avez à faire est de trouver une serviette en tissu ou une grande serviette à main qui ne soit pas trop floue. Les plus douces et moelleuses ont tendance à laisser des peluches, ce qui est une surprise assez désagréable lorsque vous sirotez votre boisson, donc idéalement, vous voulez en trouver une qui ne soit pas si sujette à la perte. Ces toiles rustiques sont parfaites.

Ensuite, vous enveloppez simplement vos glaçons dans la serviette, repliez les bords pour qu'ils ne volent pas partout et allez en ville avec un attendrisseur à viande, un maillet en bois, un rouleau à pâtisserie ou un autre ustensile de cuisine lourd jusqu'à ce que la glace soit écrasée en petits morceaux et en poudre. Après cela, vous pouvez le retirer avec une cuillère de service (essayez de ne pas utiliser vos mains, car cela annulera tout le séchage accompli par la serviette) et commencez vos essuie-glaces !

Bâtonnets de Swizzle

Pendant que nous parlons des swizzles, nous devrions probablement aborder l'un des articles les plus chers de notre liste : le swizzle stick. C'est, littéralement, juste un bâton de fantaisie (nous ne parlons pas des choses en plastique qui accompagnent votre café au lait), mais un authentique vous coûtera entre 15 $ et 20 $ (!) Selon le détaillant.

Pour être juste, cependant, il s'agit d'un type de bâton de fantaisie très particulier qui sert un objectif très spécifique, et une bonne quantité de travail est nécessaire pour les fabriquer correctement. Ils sont traditionnellement récoltés sur un arbre qui pousse dans les Caraïbes (Quararibea turbinata pour les geeks), taillés dans la forme classique de pied de poulet, et enfin durcis avec un scellant, le tout à la main. C'est un processus à forte intensité de main-d'œuvre, ce qui fait que le prix semble un peu moins ridicule. Mais vous vous demandez probablement encore, pourquoi s'embêter?

Eh bien, les bâtonnets de swizzle sont apparus comme une sorte de mélangeur primitif, et ils sont principalement utilisés pour faire - vous l'avez deviné - des swizzles. En plus d'être un mot amusant à dire, un swizzle est une boisson à base d'alcool (à l'origine de rhum), de jus de citron vert, de falernum (un sirop épicé utilisé dans de nombreuses boissons Tiki, semblable au sirop d'orgeat), et quelques brins de menthe.

Il est construit dans un verre highball en le remplissant à moitié de glace pilée et des autres ingrédients, en plaçant le bâtonnet de swizzle, en le positionnant entre vos paumes, puis en les frottant rapidement pour le tordre et mélanger la boisson. Ensuite, vous ajoutez plus de glace, ajoutez plus d'alcool, remuez à nouveau et répétez jusqu'à ce que le verre soit plein. Il existe des dizaines de variations sur le classique, mais ce sont les bases.

Heureusement, vous n'avez pas besoin d'un authentique bâton de swizzle pour en faire un. Tout ce que vous avez à faire est de trouver un outil long et fin avec un segment plus large à l'extrémité. Une cuillère à café fonctionne parfaitement, mais en supposant que vous n'en ayez pas, nous avons trouvé une alternative décente à ces brochettes en métal avec un anneau circulaire à l'extrémité non pointue. Pour plus de commodité, vous les sortirez probablement déjà pour faire des brochettes de shish sur le gril au moment où vous aurez envie d'avoir un bain d'été.

Comme vous pouvez le voir, il est en fait assez facile de créer un ensemble sérieux d'outils de barman à partir de choses aléatoires que vous avez dans votre cuisine. Faire des cocktails ne devrait jamais être exclusif ou intimidant (et la plupart des barmans sont des gens sympas qui adoreraient répondre à vos questions, nous le jurons), alors ne laissez pas la montagne d'équipements « nécessaires » vous arrêter. Il y a toujours un moyen de préparer la boisson que vous voulez, et parfois elle a encore meilleur goût avec un peu de bricolage supplémentaire !


Cocktail 101 : Cocktails faciles d'un bar peu approvisionné

Aujourd'hui commence une courte série d'articles sur le sujet le moins préféré de tout le monde : traiter d'un bar peu approvisionné. Nous avons tous été là, malheureusement. Vous allez préparer un verre et vous vous rendez compte que vous êtes à court de tout. Donc que fais-tu? Ou peut-être que vous commencez à zéro et que vous voulez savoir quelles bouteilles vous aideront à créer la barre la plus polyvalente.

Je vais commencer avec une bouteille et parler de ce que vous pouvez mélanger avec, puis, disons, vous ajoutez une deuxième bouteille de quelque chose. Que pouvez-vous mélanger avec ces deux bouteilles? Ajoutez un troisième maintenant, que pouvez-vous faire ? Ajoutez-en un quatrième ! Maintenant, vos possibilités explosent, en supposant que vous ayez choisi avec soin.

Prépare toi

Maintenant, nous parlons d'une bouteille ici, mais il y a un cadeau. Avant de commencer, j'ai besoin que vous fassiez quelque chose. Laissez tomber ce que vous faites, et si vous ne les avez pas déjà, levez-vous tout de suite, allez à votre épicerie et achetez les articles suivants : limes, citrons, sucre, eau gazeuse et amers Angostura. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une eau orange et tonique à cette liste, mais ce n'est pas nécessaire.

En ce qui concerne le sucre, deux types sont parfaits pour les cocktails : le sucre blanc extrafin et le Turbinado ou un autre sucre brun riche. Faites-en un sirop simple et gardez-en une partie dans sa douceur sucrée.

Polyvalence dans l'esprit

Voici une question : quel est l'esprit le plus polyvalent ? Quel est le spiritueux le plus utile au barman à domicile, seul ou en cocktail ?

Il n'y a pas de bonne réponse à cette question, bien sûr, mais il existe un cadre que nous pouvons utiliser pour discuter de la question et parler de nos réponses.

Je vais faire valoir que bien qu'il n'y ait pas un seul spiritueux qui soit la bouteille la plus polyvalente à avoir sous la main, il y a un classer de spiritueux plus polyvalents que les autres.

Spiritueux vieillis

Si vous en êtes à votre dernière bouteille d'alcool et que vous apprenez soudain que c'est votre dernière nuit sur terre, que préféreriez-vous boire ? Une vodka on the rocks ou un bourbon on the rocks ? Que préféreriez-vous boire pur, gin ou single malt ?

Je considère que les spiritueux vieillis sont la catégorie la plus polyvalente, car vous pouvez en siroter un grand nombre seul, purs ou sur glace. Je sais qu'il y a des gens qui aiment siroter de la vodka et du gin seuls. Je ne suis pas parmi eux. (Je peux parfois me mettre derrière un gin rose, qui est composé uniquement de gin et d'Angostura, mais seulement parfois.) Si vous voulez vous attarder et profiter de votre boisson, vous opterez probablement pour un spiritueux vieilli lorsque vous sirotez directement.

Donc, pour plus de polyvalence, commencez par votre spiritueux vieilli préféré. Le mien se trouve être du seigle, c'est donc ce dont je vais parler ici.

Cocktails à une bouteille

Alors, que pouvez-vous faire avec du seigle ? Eh bien, pour commencer, vous pouvez le siroter seul, comme je l'ai déjà souligné, soit pur, soit avec un bon morceau de glace. Ou vous pouvez le boire avec un peu de soda, c'est à vous de décider.

Si vous avez déjà fait vos courses, vous pouvez toutefois préparer l'un des meilleurs cocktails au monde, le Old Fashioned. Voici ce que vous ferez. Tout d'abord, prenez un verre à whisky et ajoutez plusieurs glaçons. Versez environ une demi-cuillère à café de sirop simple dans le verre. Ajouter un ou deux traits d'amers Angostura. Ajoutez ensuite deux onces de seigle. Remuez et remuez et remuez jusqu'à ce que les glaçons commencent à fondre et à se déplacer dans le verre. Ajoutez plus de glace si vous le souhaitez. Prenez un couteau d'office et découpez un morceau de zeste de citron ou d'orange, en prenant soin d'éviter d'avoir de la moelle blanche, qui est amère. Tournez-le sur le verre pour presser les huiles dans le cocktail, puis frottez la partie extérieure colorée autour du bord du verre. Ajoutez le zeste dans le verre ou jetez-le : à vous de jouer.

Cocktails à deux bouteilles

OK, pas d'excuses, va acheter du gin. Pendant que vous y êtes, procurez-vous deux bouteilles de vermouth : doux et sec.

Maintenant, votre monde commence à s'ouvrir. Avec du gin, du seigle et deux vermouths, vous pouvez faire des martinis et des Manhattan.

Qu'est-ce que c'est? Vous avez du scotch au lieu du seigle ? Pas de problème pour faire un Rob Roy. (Voici un indice : bien qu'il n'ait pas de nom spécial, le rhum fonctionne aussi dans un Manhattan, en particulier le rhum agricole.) Nous sommes toujours en territoire facile à vivre ici.

Trois bouteilles ?

C'est ici que les choses se compliquent. Le whisky est polyvalent car vous pouvez le siroter seul et le mélanger à des centaines de cocktails. Le gin est polyvalent car vous pouvez également le mélanger à des centaines de cocktails. Mais quelle est la troisième bouteille ? Si vous avez du gin, du vermouth et de la bouteille X, que devriez-vous choisir pour vous assurer que la bouteille X vous en donnera pour votre argent ?

Je vais suggérer que la réponse est une liqueur d'orange. Cela peut être Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curaçao, ou tout autre produit de qualité qui correspond à votre budget. (Si le triple sec du bas est tout ce que vous pouvez vous permettre, ça ira, mais je ne vous envierai pas.)

Avec du gin, du vermouth, du citron vert et de la liqueur d'orange, par exemple, vous pouvez faire un Pegu Club, même si cela vous aidera si vous pouvez d'abord trouver des amers à l'orange.

Avec de la liqueur d'orange, du citron vert et du jus de citron, vous êtes presque dans la famille des cocktails Sour : Sidecars (cognac, citron, liqueur d'orange), Margaritas (tequila, citron vert, OL), Daiquiris (encore plus simple : rhum, citron vert et sucre ou sirop simple), Whisky Sours (comme le Daiquiri, mais avec du whisky, du citron et du sucre ou du sirop simple).

Je vous ai donc donné quelques idées pour construire un bar polyvalent autour de quelques ingrédients seulement. J'ai mentionné 10 cocktails ici (le Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri et Whiskey Sour). Si vous gardez du vermouth, des citrons, du citron vert, des amers et du sirop simple à portée de main en tout temps, tout ce dont vous avez besoin est un alcool de base et une bouteille de liqueur d'orange, et vous pouvez tout mélanger.

  • Avec un spiritueux de base, simple, et amer, vous pouvez construire un Old Fashioned. Techniquement, vous pouvez construire un OF à partir de n'importe quoi : bourbon, seigle, scotch, tequila, mezcal, rhum, genièvre. tout ça est charmant. Gin? Bien sûr, j'ai eu un bon gin OF à mon époque, même si je n'irais pas normalement là-bas. Vodka? Hé, si ça te rend heureux, vas-y.
  • Avec une base, du vermouth et des amers, vous pouvez construire un Manhattan ou un Martini (où, bien sûr, les amers sont facultatifs, mais délicieux).
  • Avec une base, des agrumes et un édulcorant, vous pouvez construire n'importe quoi de la famille Sour.

Les cocktails n'ont pas besoin d'être difficiles, et avec une préparation appropriée, vous pouvez généralement faire une sacrée bonne boisson même lorsque votre bar est peu peuplé.


Cocktail 101 : Cocktails faciles d'un bar peu approvisionné

Aujourd'hui commence une courte série d'articles sur le sujet le moins préféré de tout le monde : traiter d'un bar peu approvisionné. Nous avons tous été là, malheureusement. Vous allez préparer un verre et vous vous rendez compte que vous êtes à court de tout. Donc que fais-tu? Ou peut-être que vous commencez à zéro et que vous voulez savoir quelles bouteilles vous aideront à créer la barre la plus polyvalente.

Je vais commencer avec une bouteille et parler de ce que vous pouvez mélanger avec, puis, disons, vous ajoutez une deuxième bouteille de quelque chose. Que pouvez-vous mélanger avec ces deux bouteilles? Ajoutez un troisième maintenant, que pouvez-vous faire ? Ajoutez-en un quatrième ! Maintenant, vos possibilités explosent, en supposant que vous ayez choisi avec soin.

Prépare toi

Maintenant, nous parlons d'une bouteille ici, mais il y a un cadeau. Avant de commencer, j'ai besoin que vous fassiez quelque chose. Laissez tomber ce que vous faites, et si vous ne les avez pas déjà, levez-vous tout de suite, allez à votre épicerie et achetez les articles suivants : limes, citrons, sucre, eau gazeuse et amers Angostura. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une eau orange et tonique à cette liste, mais ce n'est pas nécessaire.

En ce qui concerne le sucre, deux types sont parfaits pour les cocktails : le sucre blanc extrafin et le Turbinado ou un autre sucre brun riche. Faites-en un sirop simple et gardez-en une partie dans sa douceur sucrée.

Polyvalence dans l'esprit

Voici une question : quel est l'esprit le plus polyvalent ? Quel alcool est le plus utile au barman à domicile, seul ou en cocktail ?

Il n'y a pas de bonne réponse à cette question, bien sûr, mais il existe un cadre que nous pouvons utiliser pour discuter de la question et parler de nos réponses.

Je vais faire valoir que bien qu'il n'y ait pas un seul spiritueux qui soit la bouteille la plus polyvalente à avoir sous la main, il y a un classer de spiritueux plus polyvalents que les autres.

Spiritueux vieillis

Si vous en êtes à votre dernière bouteille d'alcool et que vous apprenez soudain que c'est votre dernière nuit sur terre, que préféreriez-vous boire ? Une vodka on the rocks ou un bourbon on the rocks ? Que préféreriez-vous boire pur, gin ou single malt ?

Je considère les spiritueux vieillis comme la catégorie la plus polyvalente, car vous pouvez en siroter un grand nombre seul, purs ou sur glace. Je sais qu'il y a des gens qui aiment siroter de la vodka et du gin seuls. Je ne suis pas parmi eux. (Je peux parfois me mettre derrière un gin rose, qui est composé uniquement de gin et d'Angostura, mais seulement parfois.) Si vous voulez vous attarder et profiter de votre boisson, vous opterez probablement pour un spiritueux vieilli lorsque vous sirotez directement.

Donc, pour plus de polyvalence, commencez par votre spiritueux vieilli préféré. Le mien se trouve être du seigle, c'est donc ce dont je vais parler ici.

Cocktails à une bouteille

Alors, que pouvez-vous faire avec du seigle ? Eh bien, pour commencer, vous pouvez le siroter seul, comme je l'ai déjà souligné, soit pur, soit avec un bon morceau de glace. Ou vous pouvez le boire avec un peu de soda, c'est à vous de décider.

Si vous avez déjà fait vos courses, vous pouvez toutefois préparer l'un des meilleurs cocktails au monde, le Old Fashioned. Voici ce que vous ferez. Tout d'abord, prenez un verre à whisky et ajoutez plusieurs glaçons. Versez environ une demi-cuillère à café de sirop simple dans le verre. Ajoutez un ou deux traits d'amers d'Angostura. Ajoutez ensuite deux onces de seigle. Remuez et remuez et remuez jusqu'à ce que les glaçons commencent à fondre et à se déplacer dans le verre. Ajoutez plus de glace si vous le souhaitez. Prenez un couteau d'office et découpez un morceau de zeste de citron ou d'orange, en prenant soin d'éviter d'avoir de la moelle blanche, qui est amère. Tournez-le sur le verre pour presser les huiles dans le cocktail, puis frottez la partie extérieure colorée autour du bord du verre. Ajoutez le zeste dans le verre ou jetez-le : à vous de jouer.

Cocktails à deux bouteilles

OK, pas d'excuses, va acheter du gin. Pendant que vous y êtes, procurez-vous deux bouteilles de vermouth : doux et sec.

Maintenant, votre monde commence à s'ouvrir. Avec du gin, du seigle et deux vermouths, vous pouvez faire des martinis et des Manhattan.

Qu'est-ce que c'est? Vous avez du scotch au lieu du seigle ? Pas de problème pour faire un Rob Roy. (Voici un indice : bien qu'il n'ait pas de nom spécial, le rhum fonctionne aussi dans un Manhattan, en particulier le rhum agricole.) Nous sommes toujours en territoire facile à vivre ici.

Trois bouteilles ?

C'est ici que les choses se compliquent. Le whisky est polyvalent car vous pouvez le siroter seul et le mélanger à des centaines de cocktails. Le gin est polyvalent car vous pouvez également le mélanger dans des centaines de cocktails. Mais quelle est la troisième bouteille ? Si vous avez du gin, du vermouth et de la bouteille X, que devriez-vous choisir pour vous assurer que la bouteille X vous en donnera pour votre argent ?

Je vais suggérer que la réponse est une liqueur d'orange. Cela peut être Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curaçao, ou tout autre produit de qualité qui correspond à votre budget. (Si le triple sec inférieur est tout ce que vous pouvez vous permettre, ça ira, mais je ne vous envierai pas.)

Avec du gin, du vermouth, du citron vert et de la liqueur d'orange, par exemple, vous pouvez faire un Pegu Club, même si cela vous aidera si vous pouvez d'abord trouver des amers à l'orange.

Avec de la liqueur d'orange, du citron vert et du jus de citron, vous êtes presque dans la famille des cocktails Sour : Sidecars (cognac, citron, liqueur d'orange), Margaritas (tequila, citron vert, OL), Daiquiris (encore plus simple : rhum, citron vert et sucre ou sirop simple), Whisky Sours (comme le Daiquiri, mais avec du whisky, du citron et du sucre ou du sirop simple).

Je vous ai donc donné quelques idées pour construire un bar polyvalent autour de quelques ingrédients seulement. J'ai mentionné 10 cocktails ici (le Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri et Whiskey Sour). Si vous gardez toujours du vermouth, des citrons, du citron vert, des amers et du sirop simple à portée de main, tout ce dont vous avez besoin est un alcool de base et une bouteille de liqueur d'orange, et vous pouvez tout mélanger.

  • Avec un spiritueux de base, simple, et amer, vous pouvez construire un Old Fashioned. Techniquement, vous pouvez construire un OF à partir de n'importe quoi : bourbon, seigle, scotch, tequila, mezcal, rhum, genièvre. tout ça est charmant. Gin? Bien sûr, j'ai eu un bon gin OF à mon époque, même si je n'irais pas normalement là-bas. Vodka? Hé, si ça te rend heureux, vas-y.
  • Avec une base, du vermouth et des amers, vous pouvez construire un Manhattan ou un Martini (où, bien sûr, les amers sont facultatifs, mais délicieux).
  • Avec une base, des agrumes et un édulcorant, vous pouvez construire n'importe quoi de la famille Sour.

Les cocktails n'ont pas besoin d'être difficiles, et avec une préparation appropriée, vous pouvez généralement faire une sacrée bonne boisson même lorsque votre bar est peu peuplé.


Cocktail 101 : Cocktails faciles d'un bar peu approvisionné

Aujourd'hui commence une courte série d'articles sur le sujet le moins préféré de tout le monde : traiter d'un bar peu approvisionné. Nous avons tous été là, malheureusement. Vous allez préparer un verre et vous vous rendez compte que vous êtes à court de tout. Donc que fais-tu? Ou peut-être que vous commencez à zéro et que vous voulez savoir quelles bouteilles vous aideront à créer la barre la plus polyvalente.

Je vais commencer avec une bouteille et parler de ce que vous pouvez mélanger avec, puis, disons, vous ajoutez une deuxième bouteille de quelque chose. Que pouvez-vous mélanger avec ces deux bouteilles? Ajoutez un troisième maintenant, que pouvez-vous faire ? Ajoutez-en un quatrième ! Maintenant, vos possibilités explosent, en supposant que vous ayez choisi avec soin.

Prépare toi

Maintenant, nous parlons d'une bouteille ici, mais il y a un cadeau. Avant de commencer, j'ai besoin que vous fassiez quelque chose. Laissez tomber ce que vous faites, et si vous ne les avez pas déjà, levez-vous tout de suite, allez à votre épicerie et achetez les articles suivants : limes, citrons, sucre, eau gazeuse et amers Angostura. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une eau orange et tonique à cette liste, mais ce n'est pas nécessaire.

En ce qui concerne le sucre, deux types sont parfaits pour les cocktails : le sucre blanc extrafin et le Turbinado ou un autre sucre brun riche. Faites-en un sirop simple et gardez-en une partie dans sa douceur sucrée.

Polyvalence dans l'esprit

Voici une question : quel est l'esprit le plus polyvalent ? Quel alcool est le plus utile au barman à domicile, seul ou en cocktail ?

Il n'y a pas de bonne réponse à cette question, bien sûr, mais il existe un cadre que nous pouvons utiliser pour discuter de la question et parler de nos réponses.

Je vais faire valoir que bien qu'il n'y ait pas un seul spiritueux qui soit la bouteille la plus polyvalente à avoir sous la main, il y a un classer de spiritueux plus polyvalents que les autres.

Spiritueux vieillis

Si vous en êtes à votre dernière bouteille d'alcool et que vous apprenez soudain que c'est votre dernière nuit sur terre, que préféreriez-vous boire ? Une vodka on the rocks ou un bourbon on the rocks ? Que préféreriez-vous boire pur, gin ou single malt ?

Je considère que les spiritueux vieillis sont la catégorie la plus polyvalente, car vous pouvez en siroter un grand nombre seul, purs ou sur glace. Je sais qu'il y a des gens qui aiment siroter de la vodka et du gin seuls. Je ne suis pas parmi eux. (Je peux parfois me mettre derrière un gin rose, qui est composé uniquement de gin et d'Angostura, mais seulement parfois.) Si vous voulez vous attarder et profiter de votre boisson, vous opterez probablement pour un spiritueux vieilli lorsque vous sirotez directement.

Donc, pour plus de polyvalence, commencez par votre spiritueux vieilli préféré. Le mien se trouve être du seigle, c'est donc ce dont je vais parler ici.

Cocktails à une bouteille

Alors, que pouvez-vous faire avec du seigle ? Eh bien, pour commencer, vous pouvez le siroter seul, comme je l'ai déjà souligné, soit pur, soit avec un bon morceau de glace. Ou vous pouvez le boire avec un peu de soda, c'est à vous de décider.

Si vous avez déjà fait vos courses, vous pouvez toutefois préparer l'un des meilleurs cocktails au monde, le Old Fashioned. Voici ce que vous ferez. Tout d'abord, prenez un verre à whisky et ajoutez plusieurs glaçons. Versez environ une demi-cuillère à café de sirop simple dans le verre. Ajouter un ou deux traits d'amers Angostura. Ajoutez ensuite deux onces de seigle. Remuez et remuez et remuez jusqu'à ce que les glaçons commencent à fondre et à se déplacer dans le verre. Ajoutez plus de glace si vous le souhaitez. Prenez un couteau d'office et découpez un morceau de zeste de citron ou d'orange, en prenant soin d'éviter d'avoir de la moelle blanche, qui est amère. Tournez-le sur le verre pour presser les huiles dans le cocktail, puis frottez la partie extérieure colorée autour du bord du verre. Ajoutez le zeste dans le verre ou jetez-le : à vous de jouer.

Cocktails à deux bouteilles

OK, pas d'excuses, va acheter du gin. Pendant que vous y êtes, procurez-vous deux bouteilles de vermouth : doux et sec.

Maintenant, votre monde commence à s'ouvrir. Avec du gin, du seigle et deux vermouths, vous pouvez faire des martinis et des Manhattan.

Qu'est-ce que c'est? Vous avez du scotch au lieu du seigle ? Pas de problème pour faire un Rob Roy. (Voici un indice : bien qu'il n'ait pas de nom spécial, le rhum fonctionne aussi dans un Manhattan, en particulier le rhum agricole.) Nous sommes toujours en territoire facile à vivre ici.

Trois bouteilles ?

C'est ici que les choses se compliquent. Le whisky est polyvalent car vous pouvez le siroter seul et le mélanger à des centaines de cocktails. Le gin est polyvalent car vous pouvez également le mélanger dans des centaines de cocktails. Mais quelle est la troisième bouteille ? Si vous avez du gin, du vermouth et de la bouteille X, que devriez-vous choisir pour vous assurer que la bouteille X vous en donnera pour votre argent ?

Je vais suggérer que la réponse est une liqueur d'orange. Cela peut être Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curaçao, ou tout autre produit de qualité qui correspond à votre budget. (Si le triple sec du bas est tout ce que vous pouvez vous permettre, ça ira, mais je ne vous envierai pas.)

Avec du gin, du vermouth, du citron vert et de la liqueur d'orange, par exemple, vous pouvez faire un Pegu Club, même si cela vous aidera si vous pouvez d'abord trouver des amers à l'orange.

Avec de la liqueur d'orange, du citron vert et du jus de citron, vous êtes presque dans la famille des cocktails Sour : Sidecars (cognac, citron, liqueur d'orange), Margaritas (tequila, citron vert, OL), Daiquiris (encore plus simple : rhum, citron vert et sucre ou sirop simple), Whisky Sours (comme le Daiquiri, mais avec du whisky, du citron et du sucre ou du sirop simple).

Je vous ai donc donné quelques idées pour construire un bar polyvalent autour de quelques ingrédients seulement. J'ai mentionné 10 cocktails ici (le Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri et Whiskey Sour). Si vous gardez du vermouth, des citrons, du citron vert, des amers et du sirop simple à portée de main en tout temps, tout ce dont vous avez besoin est un alcool de base et une bouteille de liqueur d'orange, et vous pouvez tout mélanger.

  • Avec un spiritueux de base, simple, et amer, vous pouvez construire un Old Fashioned. Techniquement, vous pouvez construire un OF à partir de n'importe quoi : bourbon, seigle, scotch, tequila, mezcal, rhum, genièvre. tout ça est charmant. Gin? Bien sûr, j'ai eu un bon gin OF à mon époque, même si je n'irais pas là-bas normalement. Vodka? Hé, si ça te rend heureux, vas-y.
  • Avec une base, du vermouth et des amers, vous pouvez construire un Manhattan ou un Martini (où, bien sûr, les amers sont facultatifs, mais délicieux).
  • Avec une base, des agrumes et un édulcorant, vous pouvez construire n'importe quoi de la famille Sour.

Les cocktails n'ont pas besoin d'être difficiles, et avec une préparation appropriée, vous pouvez généralement faire une sacrée bonne boisson même lorsque votre bar est peu peuplé.


Cocktail 101 : Cocktails faciles d'un bar peu approvisionné

Aujourd'hui commence une courte série d'articles sur le sujet le moins préféré de tout le monde : s'occuper d'un bar peu approvisionné. Nous avons tous été là, malheureusement. Vous allez préparer un verre et vous vous rendez compte que vous êtes à court de tout. Donc que fais-tu? Ou peut-être que vous commencez à zéro et que vous voulez savoir quelles bouteilles vous aideront à créer la barre la plus polyvalente.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

With orange liqueur, lime, and lemon juice, you're most of the way to the Sour family of cocktails: Sidecars (cognac, lemon, orange liqueur), Margaritas (tequila, lime, OL), Daiquiris (even simpler: rum, lime, and sugar or simple syrup), Whiskey Sours (just like the Daiquiri, but with whiskey, lemon, and sugar or simple syrup).

So I've given you some ideas on building a versatile bar around just a few ingredients. I've mentioned 10 cocktails here (the Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri, and Whiskey Sour). If you keep vermouth, lemons, lime, bitters, and simple syrup on hand at all times, all you need is a base spirit and a bottle of orange liqueur, and you can mix anything.

  • With a base spirit, simple, and bitters, you can build an Old Fashioned. Technically, you can build an OF out of anything: bourbon, rye, scotch, tequila, mezcal, rum, genever. all of those are lovely. Gin? Sure, I've had a good gin OF in my time, although I wouldn't ordinarily go there. Vodka? Hey, if it makes you happy, go for it.
  • With a base, vermouth, and bitters, you can build a Manhattan or Martini (where, of course, the bitters are optional, but delicious).
  • With a base, citrus, and sweetener, you can build anything from the Sour family.

Cocktails needn't be hard, and with the proper preparation, you can usually make a damn good drink even when your bar is sparsely populated.


Cocktail 101: Easy Cocktails From A Low-Stocked Bar

Today begins a short series of posts on everyone's least favorite topic: dealing with a low-stocked bar. We've all been there, unfortunately. You go to mix a drink and you realize you're running low on just about everything. So what do you do? Or maybe you're starting out fresh, and you want to know which bottles will help you build the most versatile bar.

I'll start with one bottle and talk about what you can mix with it then, say, you add a second bottle of something. What can you mix with those two bottles? Add a third now what can you do? Add a fourth! Now your possibilities explode—assuming you've chosen carefully.

Prepare Yourself

Now, we're talking about one bottle here, but there's a gimme. Before we start, I need you to do something. Drop what you're doing, and if you don't already have them, get up right this very minute, go to your grocery, and buy the following items: limes, lemons, sugar, soda water, and Angostura bitters. If you want, you can add an orange and tonic water to this list, but it's not necessary.

As for the sugar, two types are great for cocktailing: superfine white sugar, and Turbinado or some other rich, brown sugar. Make a simple syrup from some of it, and keep some of it around in its sugary wonderfulness.

Versatility in Spirit

Here's a question: what's the single most versatile spirit? What spirit is the most useful to the home bartender, either on its own or in cocktails?

There's no right answer to this question, of course, but there is a framework we can use to discuss the question, and talk about our answers.

I'm going to argue that although there is no one spirit that is the single most versatile bottle to have on hand, there is a classer of spirits that is more versatile than any others.

Aged Spirits

If you're down to your last bottle of booze, and suddenly you learn that this is your last night on earth, what would you rather drink? A vodka on the rocks or a bourbon on the rocks? What would you prefer to drink neat, gin or a single malt?

I consider aged spirits to be the most versatile category because you can sip so many of them alone, either neat or on the rocks. I know there are people who love to sip vodka and gin alone. I'm not among them. (I can sometimes get behind a pink gin, which is made with just gin and Angostura, but only sometimes.) If you want to linger and enjoy your beverage, you'll probably go with an aged spirit when you're sipping straight.

So for versatility, start with your favorite aged spirit. Mine happens to be rye, so that's what I'll talk about here.

One-Bottle Cocktails

So, what can you make with rye? Well, to start off, you can sip it on its own, as I've already pointed out, either neat or with a nice chunk of ice. Or you can drink it with a little soda that's up to you.

If you've already done your grocery shopping, however, you can make one of the world's best cocktails, the Old Fashioned. Here's what you'll do. First, take a rocks glass and add several ice cubes. Pour about a half-teaspoon's worth of simple syrup into the glass. Add one or two dashes of Angostura bitters. Then add two ounces of rye. Stir and stir and stir until the ice cubes start to melt and shift around in the glass. Add more ice if you wish. Take a paring knife and carve off a piece of lemon or orange peel, being careful to avoid getting any of the white pith, which is bitter. Twist it over the glass to squeeze the oils into the cocktail, and then rub the colored outer part around the rim of the glass. Add the peel to the glass, or discard it: your call.

Two-Bottle Cocktails

Okay, no excuses, go buy some gin. While you're at it, get two bottles of vermouth: sweet and dry.

Now your world starts to open up. With gin, rye, and two vermouths, you can make martinis and Manhattans.

Qu'est-ce que c'est? You have scotch instead of rye? No problem make a Rob Roy. (Here's a hint: although it doesn't have a special name, rum works in a Manhattan, too, especially rhum agricole.) We're still in easygoing territory here.

Three-Bottle?

Here's where things get complicated. Whiskey is versatile because you can sip it on its own and also mix it into hundreds of cocktails. Gin is versatile because you can also mix it into hundreds of cocktails. But what's the third bottle? If you have gin, vermouth, and Bottle X, what should you choose to ensure that Bottle X will give you a lot of bang for your buck?

I'm going to suggest that the answer is an orange liqueur. It could be Cointreau, Grand Marnier, Combier, Pierre Ferrand Curacao, or any quality product that fits your budget. (If bottom-shelf triple sec is all you can afford, it'll do, but I won't envy you.)

With gin, vermouth, lime, and orange liqueur, for example, you can make a Pegu Club, although it'll help if you can find orange bitters first.

Avec de la liqueur d'orange, du citron vert et du jus de citron, vous êtes presque dans la famille des cocktails Sour : Sidecars (cognac, citron, liqueur d'orange), Margaritas (tequila, citron vert, OL), Daiquiris (encore plus simple : rhum, citron vert et sucre ou sirop simple), Whisky Sours (comme le Daiquiri, mais avec du whisky, du citron et du sucre ou du sirop simple).

Je vous ai donc donné quelques idées pour construire un bar polyvalent autour de quelques ingrédients seulement. J'ai mentionné 10 cocktails ici (le Old Fashioned, Martini, Manhattan, Rob Roy, Rum Manhattan, Pegu Club, Sidecar, Margarita, Daiquiri et Whiskey Sour). Si vous gardez du vermouth, des citrons, du citron vert, des amers et du sirop simple à portée de main en tout temps, tout ce dont vous avez besoin est un alcool de base et une bouteille de liqueur d'orange, et vous pouvez tout mélanger.

  • Avec un spiritueux de base, simple, et amer, vous pouvez construire un Old Fashioned. Techniquement, vous pouvez construire un OF à partir de n'importe quoi : bourbon, seigle, scotch, tequila, mezcal, rhum, genièvre. tout ça est charmant. Gin? Bien sûr, j'ai eu un bon gin OF à mon époque, même si je n'irais pas là-bas normalement. Vodka? Hé, si ça te rend heureux, vas-y.
  • Avec une base, du vermouth et des amers, vous pouvez construire un Manhattan ou un Martini (où, bien sûr, les amers sont facultatifs, mais délicieux).
  • Avec une base, des agrumes et un édulcorant, vous pouvez construire n'importe quoi de la famille Sour.

Les cocktails n'ont pas besoin d'être difficiles, et avec une préparation appropriée, vous pouvez généralement faire une sacrée bonne boisson même lorsque votre bar est peu peuplé.


Voir la vidéo: Is this the worlds best cocktail maker? Alexander Shtifanov, Ukraines Got Talent