bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Quiznos envisage la croissance après sa restructuration

Quiznos envisage la croissance après sa restructuration


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Quiznos vise une croissance modeste en 2012 avec un nouveau prototype construit plus efficacement et plus de soutien pour les franchisés après un accord de restructuration qui a entraîné une nouvelle propriété et une injection de 150 millions de dollars de liquidités.

Dans une interview cette semaine avec Nation's Restaurant News, Brian Belmont, directeur du développement de Quiznos, a déclaré que la chaîne de sandwichs basée à Denver prévoyait d'ouvrir 80 à 100 nouvelles unités domestiques cette année, ainsi que 80 autres emplacements dans des dépanneurs et d'autres non traditionnels. emplacements, une étape modeste vers la croissance après plusieurs années de fermetures d'unités.

"Nous grandissons pour demain", a déclaré Belmont. « Je serais ravi si nous ouvrions 100 restaurants en 2012. »

L'an dernier, la chaîne a ouvert 176 succursales, dont environ 70 magasins de proximité.

Belmont a déclaré que la chaîne était sur le point de revenir après avoir transféré la propriété à Avenue Capital Group dans le cadre d'un accord qui a réduit la dette de l'entreprise et inclus une injection de 150 millions de dollars de nouveaux capitaux propres.

En conséquence, Quiznos sera désormais en mesure d'offrir un soutien plus opérationnel sur le terrain aux franchisés, a-t-il déclaré, ainsi que de contribuer à une campagne médiatique nationale « bonne et réfléchie » qui, selon Belmont, pourrait être similaire à la récente relance de la marque Domino.

"Domino a dit:" Hé, nous sommes de retour, regarde-nous maintenant "", a déclaré Belmont.

Avec 2 300 emplacements aux États-Unis et 650 unités internationales, Quiznos a considérablement diminué depuis son apogée en 2006, lorsque la chaîne comptait plus de 5 100 emplacements.

Belmont a déclaré que le trafic et les volumes unitaires moyens avaient également souffert ces dernières années.

"Une partie était l'économie et une partie était notre incapacité à mettre en place un plan média durable", a déclaré Belmont.

La société reviendra aux "niveaux d'avant 2008" dans ses dépenses médiatiques, a-t-il déclaré.

La chaîne cherche également à stimuler sa croissance avec un nouveau prototype de « nouvelle génération » qui a récemment ouvert ses portes à Portland, Ore.

La nouvelle unité comprend des améliorations de décor subtiles, telles que des couleurs plus chaudes, des finitions en bois et un ensemble de menuiserie plus sombre.

"C'est un design haut de gamme avec une grande valeur", a déclaré Belmont.

La société a également réduit les coûts de construction à moins de 175 000 $, qui, selon lui, étaient inférieurs de 25 000 à 50 000 $ au coût des unités à construire en 2010, avec la même superficie de 1 200 à 1 600 pieds carrés.

Cette année, Quiznos poursuivra les incitations aux franchisés, notamment des frais de franchise réduits de 5 000 $ pour les opérateurs qualifiés et des rabais pour les restaurants bien gérés. Les exigences de redevances de 7 pour cent restent inchangées.

Encore à venir est une refonte du menu que Belmont ne pouvait que suggérer.

Cette année, le menu se concentrera sur les « sandwichs à prix plein en vedette », avec des saveurs haut de gamme en tant qu'offres à durée limitée. Bientôt, par exemple, une salade de homard et de fruits de mer et un cheesesteak double fromage.

Sean Fitzgerald, vice-président senior du développement des franchises de Quiznos, a déclaré que la chaîne dispose également de nouveaux outils pour mieux évaluer les meilleurs emplacements.

La chaîne vise une croissance dans le sud de la Californie, au Texas, à Miami, à Atlanta, à Chicago et le long du corridor New York-Boston-Philadelphie.

"Nous allons être plus sélectifs sur nos emplacements, mais aussi sur le type de franchisés avec lesquels nous allons travailler", a déclaré Fitzgerald, notant que Quiznos cherchera à s'associer avec plus d'opérateurs multi-unités. « Nous marions les bons endroits avec les bons opérateurs. »

Contactez Lisa Jennings à [email protected]
Suivez-la sur Twitter : @livetodineout


Survivre à long terme après le SHTF

En tant que préparateurs et survivalistes, nous nous sommes entraînés dur. Nous travaillons continuellement à acquérir les connaissances et les compétences qui peuvent nous aider à vaincre les probabilités et à survivre à un événement catastrophique. Nous nous préparons au pire, tout en planifiant notre survie à long terme. Nous savons qu'il peut y avoir quelques mois, voire des années pénibles, qui nécessiteront une attention, du courage et de l'endurance supplémentaires. Cependant, nous devons également considérer que dans le cas d'un événement SHTF, il peut y avoir une reconstruction et une restructuration qui doivent suivre. La planification de la survie à long terme (pensez aux années et aux décennies) doit également faire partie de nos préparatifs.

Nourriture.Abri.Eau. Ce sont les bases, mais pensez à ce que vous ferez lorsque les provisions seront épuisées, partout, et qu'il n'y aura plus d'aliments de survie pratiques pré-portionnés, en conserve et emballés à manger pour nous ? Quoi alors ?

Il y a quelques options dans ce cas et il est important de planifier à l'avance et de se préparer à y travailler si le besoin s'en fait sentir.

Cueillette et glanage

La recherche de nourriture est un processus qui consiste à rechercher dans votre région des aliments que vous pouvez manger. Cela implique généralement de se rendre dans des zones sauvages pour voir ce qui est comestible, mûr et disponible pour la collecte. Le glanage est une autre technique qui consiste à se rendre dans les champs ou les vergers après leur récolte pour ramasser les restes.

Les deux sont des techniques viables pour ramasser de la nourriture, mais dans le cas du glanage après un événement SHTF, et pour certains types d'aliments, cela ne sera valable que pour une seule saison. La recherche de nourriture, cependant, est une compétence qui sera essentielle à la survie à long terme, car les écosystèmes naturels sont auto-ensemencés et symbiotiques, assurant la subsistance saison après saison et année après année.

La recherche d'aliments sauvages locaux nécessite une compréhension avancée de votre écosystème local - et vous devez vous considérer comme faisant partie de celui-ci et non à part. de si vous voulez survivre à long terme de cette façon. Cela signifie laisser de la nourriture aux autres animaux et permettre aux plantes de s'auto-ensemencer également. La récolte des plantes, des arbres et des animaux locaux sera essentielle à la survie à long terme. Il a également l'avantage supplémentaire d'être en fait plus sain pour vous - puisque la plupart des plantes sauvages non cultivées sont plus denses en nutriments, comme le montre leur goût relativement amer - et n'ont pas été sur-élevées pour améliorer la douceur.

La recherche de nourriture n'est cependant pas sans dangers. Pour un œil non averti, et même avec des guides de terrain (dans lesquels vous devriez investir), il peut y avoir des plantes et des champignons similaires que vous pensez être sans danger, consomment et empoisonnent - mais ils sont facilement évités avec une formation par des experts .

Si vous n'êtes actuellement pas familier avec votre région ou la région dans laquelle vous prévoyez de vous évader, assurez-vous de contacter les cueilleurs locaux et les guides de la nature sauvage qui peuvent vous apprendre ce qu'ils savent sur la flore et la faune locales. Vous serez surpris de voir à quel point votre perspective et votre perception changent une fois que vous commencez à regarder les plantes sauvages autour de vous comme des sources de subsistance et de survie. Une fois que vous avez vos nouvelles connaissances, assurez-vous de fourrager activement en toutes saisons. Pratiquez les techniques que vous utiliserez éventuellement pour survivre et enseignez-les également aux autres.

Si vous prévoyez de rester dans votre zone d'évacuation à long terme (et que vous ne prévoyez pas de devenir nomade), vous devrez être capable de cultiver votre propre nourriture de saison en saison et de stocker également des aliments hors saison. Cela signifie avoir les installations, les outils, les compétences, les semences, les terres cultivables et l'accès à l'eau nécessaires pour faire pousser vos propres cultures à récolter.

Envisagez d'investir dans un kit de conservation des semences patrimoniales ou (si vous ne l'avez pas déjà fait) commencez votre propre jardin maintenant. Consultez des jardiniers et des agriculteurs plus expérimentés et apprenez à semer vous-même et à commencer à échanger des variétés avec d'autres. Il est essentiel que les graines de la vie soient prêtes à être plantées, car sans elles, vous ne pourrez certainement pas matérialiser de véritable nourriture.

Branchez-vous et expérimentez

Commencez dès maintenant avec une cuisine expérimentale et des recettes pour élargir non seulement vos compétences, mais aussi vos papilles gustatives afin que les aliments naturels ne soient pas un choc complet pour votre système lorsque SHTF. Même si vous savez théoriquement cuisiner sur un feu ouvert, faites-le plus fréquemment afin de perfectionner vos compétences.

Crédit photo : Wikipédia

Mélangez de nouveaux plats en utilisant des légumes verts inhabituels (comme le pissenlit), des pignons de pin locaux, des fruits et des baies. Si vous ne chassez pas encore certains types de petit gibier pour vous nourrir (parce que vous ne avoir à) assurez-vous de parfaire vos compétences et de vous entraîner à piéger et à attraper des animaux plus petits. Achetez ou construisez les outils et les pièges, et pratiquez les techniques dont vous aurez besoin pour les récolter. Une fois que vous commencez à les attraper, cuisinez-les et habituez votre famille à la saveur. Dans une situation SHTF, la dernière chose que vous voulez, c'est un groupe de mangeurs difficiles.

Expérimentez en cuisinant non seulement des fruits sauvages frais et de saison, des noix, des baies et des légumes verts, mais aussi des champignons. Prenez une introduction à la classe de champignons - vous seriez surpris de savoir combien sont réellement comestibles et cela peut vous aider par temps humide. La chasse aux champignons (et la consommation) n'est pas non plus sans dangers, alors assurez-vous que vos compétences sont au top de votre forme et ne mangez jamais un champignon dont vous n'êtes pas sûr.

Crédit photo : Wikipédia

Si vous vous entraînez avec des cueilleurs et des chasseurs de champignons expérimentés et que vous faites du bénévolat avec des groupes de jardinage locaux, vous acquerrez les compétences essentielles dont vous avez besoin pour survivre à long terme. Si vous consacrez du temps à apprendre ces choses, vous serez à des années-lumière d'avance sur les autres et sur la bonne voie pour survivre durablement si le SHTF.

Aussi, changez votre état d'esprit de simplement survivre à la guérison et devenez en meilleure santé et plus fort dans le processus de reconstruction de votre vie et de votre maison. Apprenez tout ce que vous pouvez sur les nutriments dont vous aurez besoin pour survivre, puis acquérez les connaissances et les compétences nécessaires pour rendre ces aliments contenant des nutriments facilement et facilement disponibles pour vous et votre famille.

Dans une situation SHTF vraiment horrible, les paradigmes vont changer et il est important de posséder les compétences dont vous aurez besoin non seulement pour survivre, mais prospérer dans ce genre de situation. Soyez prêt.

L'article suivant a été rédigé par James Smith, un passionné de préparation avec une passion pour l'autoprotection à tous les niveaux


Survivre à long terme après le SHTF

En tant que préparateurs et survivalistes, nous nous sommes entraînés dur. Nous travaillons continuellement à acquérir les connaissances et les compétences qui peuvent nous aider à vaincre les probabilités et à survivre à un événement catastrophique. Nous nous préparons au pire, tout en planifiant notre survie à long terme. Nous savons qu'il peut y avoir quelques mois, voire des années pénibles, qui nécessiteront une attention, du courage et de l'endurance supplémentaires. Cependant, nous devons également considérer que dans le cas d'un événement SHTF, il peut y avoir une reconstruction et une restructuration qui doivent suivre. La planification de la survie à long terme (pensez aux années et aux décennies) doit également faire partie de nos préparatifs.

Nourriture.Abri.Eau. Ce sont les bases, mais pensez à ce que vous ferez lorsque les provisions seront épuisées, partout, et qu'il n'y aura plus d'aliments de survie pratiques pré-portionnés, en conserve et emballés à manger pour nous ? Quoi alors ?

Il y a quelques options dans ce cas et il est important de planifier à l'avance et de se préparer à y travailler si le besoin s'en fait sentir.

Cueillette et glanage

La recherche de nourriture est un processus qui consiste à rechercher dans votre région des aliments que vous pouvez manger. Cela implique généralement de se rendre dans des zones sauvages pour voir ce qui est comestible, mûr et disponible pour la collecte. Le glanage est une autre technique qui consiste à se rendre dans les champs ou les vergers après leur récolte pour ramasser les restes.

Les deux sont des techniques viables pour ramasser de la nourriture, mais dans le cas du glanage après un événement SHTF, et pour certains types d'aliments, cela ne sera valable que pour une seule saison. La recherche de nourriture, cependant, est une compétence qui sera essentielle à la survie à long terme, car les écosystèmes naturels sont auto-ensemencés et symbiotiques, assurant la subsistance saison après saison et année après année.

La recherche d'aliments sauvages locaux nécessite une compréhension avancée de votre écosystème local - et vous devez vous considérer comme faisant partie de celui-ci et non à part. de si vous voulez survivre à long terme de cette façon. Cela signifie laisser de la nourriture aux autres animaux et permettre aux plantes de s'auto-ensemencer également. La récolte des plantes, des arbres et des animaux locaux sera essentielle à la survie à long terme. Il a également l'avantage supplémentaire d'être en fait plus sain pour vous - puisque la plupart des plantes sauvages non cultivées sont plus denses en nutriments, comme le montre leur goût relativement amer - et n'ont pas été sur-élevées pour améliorer la douceur.

La recherche de nourriture n'est cependant pas sans dangers. Pour un œil non averti, et même avec des guides de terrain (dans lesquels vous devriez investir), il peut y avoir des plantes et des champignons semblables que vous pensez être sans danger, consomment et empoisonnent - mais ils sont facilement évités avec une formation par des experts .

Si vous n'êtes actuellement pas familier avec votre région ou la région dans laquelle vous prévoyez de vous évader, assurez-vous de contacter les cueilleurs locaux et les guides de la nature sauvage qui peuvent vous apprendre ce qu'ils savent sur la flore et la faune locales. Vous serez surpris de voir à quel point votre perspective et votre perception changeront une fois que vous commencerez à considérer les plantes sauvages qui vous entourent comme des sources de subsistance et de survie. Une fois que vous avez vos nouvelles connaissances, assurez-vous de fourrager activement en toutes saisons. Pratiquez les techniques que vous utiliserez éventuellement pour survivre et enseignez-les également aux autres.

Si vous prévoyez de rester dans votre zone d'évacuation à long terme (et que vous ne prévoyez pas de devenir nomade), vous devrez être capable de cultiver votre propre nourriture de saison en saison et de stocker également des aliments hors saison. Cela signifie avoir les installations, les outils, les compétences, les semences, les terres cultivables et l'accès à l'eau nécessaires pour faire pousser vos propres cultures à récolter.

Envisagez d'investir dans un kit de conservation des semences patrimoniales ou (si vous ne l'avez pas déjà fait) commencez votre propre jardin maintenant. Consultez des jardiniers et des agriculteurs plus expérimentés et apprenez à semer vous-même et commencez à échanger des variétés avec d'autres. Il est essentiel que les graines de la vie soient prêtes à être plantées, car sans elles, vous ne pourrez certainement pas matérialiser de véritable nourriture.

Branchez-vous et expérimentez

Commencez dès maintenant avec une cuisine expérimentale et des recettes pour élargir non seulement vos compétences, mais aussi vos papilles gustatives afin que les aliments naturels ne soient pas un choc complet pour votre système lorsque SHTF. Même si vous savez théoriquement cuisiner sur un feu ouvert, faites-le plus fréquemment pour pouvoir perfectionner vos compétences.

Crédit photo : Wikipédia

Mélangez de nouveaux plats en utilisant des légumes verts inhabituels (comme le pissenlit), des pignons de pin locaux, des fruits et des baies. Si vous ne chassez pas encore certains types de petit gibier pour vous nourrir (parce que vous ne avoir à) assurez-vous de parfaire vos compétences et de vous entraîner à piéger et à attraper des animaux plus petits. Achetez ou construisez les outils et les pièges, et pratiquez les techniques dont vous aurez besoin pour les récolter. Une fois que vous commencez à les attraper, cuisinez-les et habituez votre famille à la saveur. Dans une situation SHTF, la dernière chose que vous voulez, c'est un groupe de mangeurs difficiles.

Expérimentez en cuisinant non seulement des fruits sauvages frais et de saison, des noix, des baies et des légumes verts, mais aussi des champignons. Prenez une introduction à la classe de champignons - vous seriez surpris de savoir combien sont réellement comestibles et cela peut vous aider par temps humide. La chasse aux champignons (et la consommation) n'est pas non plus sans dangers, alors assurez-vous que vos compétences sont au top de votre forme et ne mangez jamais un champignon dont vous n'êtes pas sûr.

Crédit photo : Wikipédia

Si vous vous entraînez avec des cueilleurs et des chasseurs de champignons expérimentés et que vous faites du bénévolat avec des groupes de jardinage locaux, vous acquerrez les compétences essentielles dont vous avez besoin pour survivre à long terme. Si vous consacrez du temps à apprendre ces choses, vous serez à des années-lumière d'avance sur les autres et sur la bonne voie pour survivre durablement si le SHTF.

Aussi, changez votre état d'esprit de simplement survivre à la guérison et devenez en meilleure santé et plus fort dans le processus de reconstruction de votre vie et de votre maison. Apprenez tout ce que vous pouvez sur les nutriments dont vous aurez besoin pour survivre, puis acquérez les connaissances et les compétences nécessaires pour rendre ces aliments contenant des nutriments facilement et facilement disponibles pour vous et votre famille.

Dans une situation SHTF vraiment horrible, les paradigmes vont changer et il est important de posséder les compétences dont vous aurez besoin non seulement pour survivre, mais prospérer dans ce genre de situation. Soyez prêt.

L'article suivant a été rédigé par James Smith, un passionné de préparation avec une passion pour l'autoprotection à tous les niveaux


Survivre à long terme après le SHTF

En tant que préparateurs et survivalistes, nous nous sommes entraînés dur. Nous travaillons continuellement à acquérir les connaissances et les compétences qui peuvent nous aider à vaincre les probabilités et à survivre à un événement catastrophique. Nous nous préparons au pire, tout en planifiant notre survie à long terme. Nous savons qu'il peut y avoir quelques mois, voire des années pénibles, qui nécessiteront une attention, du courage et de l'endurance supplémentaires. Cependant, nous devons également considérer que dans le cas d'un événement SHTF, il peut y avoir une reconstruction et une restructuration qui doivent suivre. La planification de la survie à long terme (pensez aux années et aux décennies) doit également faire partie de nos préparatifs.

Nourriture.Abri.Eau. Ce sont les bases, mais pensez à ce que vous ferez lorsque les provisions seront épuisées, partout, et qu'il n'y aura plus d'aliments de survie pratiques pré-portionnés, en conserve et emballés à manger pour nous ? Quoi alors ?

Il y a quelques options dans ce cas et il est important de planifier à l'avance et de se préparer à y travailler si le besoin s'en fait sentir.

Cueillette et glanage

La recherche de nourriture est un processus qui consiste à rechercher dans votre région des aliments que vous pouvez manger. Cela implique généralement de se rendre dans des zones sauvages pour voir ce qui est comestible, mûr et disponible pour la collecte. Le glanage est une autre technique qui consiste à se rendre dans les champs ou les vergers après leur récolte pour ramasser les restes.

Les deux sont des techniques viables pour ramasser de la nourriture, mais dans le cas du glanage après un événement SHTF, et pour certains types d'aliments, cela ne sera valable que pour une seule saison. La recherche de nourriture, cependant, est une compétence qui sera essentielle à la survie à long terme, car les écosystèmes naturels sont auto-ensemencés et symbiotiques, assurant la subsistance saison après saison et année après année.

La recherche d'aliments sauvages locaux nécessite une compréhension avancée de votre écosystème local - et vous devez vous considérer comme faisant partie de celui-ci et non à part. de si vous voulez survivre à long terme de cette façon. Cela signifie laisser de la nourriture aux autres animaux et permettre aux plantes de s'auto-ensemencer également. La récolte des plantes, des arbres et des animaux locaux sera essentielle à la survie à long terme. Il a également l'avantage supplémentaire d'être en fait plus sain pour vous aussi - puisque la plupart des plantes sauvages non cultivées sont plus denses en nutriments, comme le montre leur goût relativement amer - et n'ont pas été sur-élevées pour améliorer la douceur.

La recherche de nourriture n'est cependant pas sans dangers. Pour un œil non averti, et même avec des guides de terrain (dans lesquels vous devriez investir), il peut y avoir des plantes et des champignons similaires que vous pensez être sans danger, consomment et empoisonnent - mais ils sont facilement évités avec une formation par des experts .

Si vous n'êtes actuellement pas familier avec votre région ou la région dans laquelle vous prévoyez de vous évader, assurez-vous de contacter les cueilleurs locaux et les guides de la nature sauvage qui peuvent vous apprendre ce qu'ils savent sur la flore et la faune locales. Vous serez surpris de voir à quel point votre perspective et votre perception changeront une fois que vous commencerez à considérer les plantes sauvages qui vous entourent comme des sources de subsistance et de survie. Une fois que vous avez vos nouvelles connaissances, assurez-vous de fourrager activement en toutes saisons. Pratiquez les techniques que vous utiliserez éventuellement pour survivre et enseignez-les également aux autres.

Si vous prévoyez de rester dans votre zone d'évacuation à long terme (et ne prévoyez pas de devenir nomade), vous devrez être capable de cultiver votre propre nourriture de saison en saison et de stocker également des aliments hors saison. Cela signifie avoir les installations, les outils, les compétences, les semences, les terres cultivables et l'accès à l'eau nécessaires pour faire pousser vos propres cultures à récolter.

Envisagez d'investir dans un kit de conservation des semences patrimoniales ou (si vous ne l'avez pas déjà fait) commencez votre propre jardin maintenant. Consultez des jardiniers et des agriculteurs plus expérimentés et apprenez à semer vous-même et commencez à échanger des variétés avec d'autres. Il est essentiel que les graines de la vie soient prêtes à être plantées, car sans elles, vous ne pourrez certainement pas matérialiser de véritable nourriture.

Branchez-vous et expérimentez

Commencez dès maintenant avec une cuisine expérimentale et des recettes pour élargir non seulement vos compétences, mais aussi vos papilles gustatives afin que les aliments naturels ne soient pas un choc complet pour votre système lorsque SHTF. Même si vous savez théoriquement cuisiner sur un feu ouvert, faites-le plus fréquemment afin de perfectionner vos compétences.

Crédit photo : Wikipédia

Mélangez de nouveaux plats en utilisant des légumes verts inhabituels (comme le pissenlit), des pignons de pin locaux, des fruits et des baies. Si vous ne chassez pas encore certains types de petit gibier pour vous nourrir (parce que vous ne avoir à) assurez-vous de parfaire vos compétences et de vous entraîner à piéger et à attraper des animaux plus petits. Achetez ou construisez les outils et les pièges, et pratiquez les techniques dont vous aurez besoin pour les récolter. Une fois que vous commencez à les attraper, cuisinez-les et habituez votre famille à la saveur. Dans une situation SHTF, la dernière chose que vous voulez, c'est un groupe de mangeurs difficiles.

Expérimentez en cuisinant non seulement des fruits sauvages frais et de saison, des noix, des baies et des légumes verts, mais aussi des champignons. Prenez une introduction à la classe de champignons - vous seriez surpris de savoir combien sont réellement comestibles et cela peut vous aider par temps humide. La chasse aux champignons (et la consommation) n'est pas non plus sans dangers, alors assurez-vous que vos compétences sont au top de votre forme et ne mangez jamais un champignon dont vous n'êtes pas sûr.

Crédit photo : Wikipédia

Si vous vous entraînez avec des cueilleurs et des chasseurs de champignons expérimentés et que vous faites du bénévolat avec des groupes de jardinage locaux, vous acquerrez les compétences essentielles dont vous avez besoin pour survivre à long terme. Si vous consacrez du temps à apprendre ces choses, vous serez à des années-lumière d'avance sur les autres et sur la bonne voie pour survivre durablement si le SHTF.

Aussi, changez votre état d'esprit de simplement survivre à la guérison et devenez en meilleure santé et plus fort dans le processus de reconstruction de votre vie et de votre maison. Apprenez tout ce que vous pouvez sur les nutriments dont vous aurez besoin pour survivre, puis acquérez les connaissances et les compétences nécessaires pour rendre ces aliments contenant des nutriments facilement et facilement disponibles pour vous et votre famille.

Dans une situation SHTF vraiment horrible, les paradigmes vont changer et il est important de posséder les compétences dont vous aurez besoin non seulement pour survivre, mais prospérer dans ce genre de situation. Soyez prêt.

L'article suivant a été rédigé par James Smith, un passionné de préparation avec une passion pour l'autoprotection à tous les niveaux


Survivre à long terme après le SHTF

En tant que préparateurs et survivalistes, nous nous sommes entraînés dur. Nous travaillons continuellement à acquérir les connaissances et les compétences qui peuvent nous aider à vaincre les probabilités et à survivre à un événement catastrophique. Nous nous préparons au pire, tout en planifiant notre survie à long terme. Nous savons qu'il peut y avoir quelques mois, voire des années pénibles, qui nécessiteront une attention, du courage et de l'endurance supplémentaires. Cependant, nous devons également considérer que dans le cas d'un événement SHTF, il peut y avoir une reconstruction et une restructuration qui doivent suivre. La planification de la survie à long terme (pensez aux années et aux décennies) doit également faire partie de nos préparatifs.

Nourriture.Abri.Eau. Ce sont les bases, mais pensez à ce que vous ferez lorsque les provisions seront épuisées, partout, et qu'il n'y aura plus d'aliments de survie pratiques pré-portionnés, en conserve et emballés à manger pour nous ? Quoi alors ?

Il y a quelques options dans ce cas et il est important de planifier à l'avance et de se préparer à y travailler si le besoin s'en fait sentir.

Cueillette et glanage

La recherche de nourriture est un processus qui consiste à rechercher dans votre région des aliments que vous pouvez manger. Cela implique généralement de se rendre dans des zones sauvages pour voir ce qui est comestible, mûr et disponible pour la collecte. Le glanage est une autre technique qui consiste à se rendre dans les champs ou les vergers après leur récolte pour ramasser les restes.

Les deux sont des techniques viables pour ramasser de la nourriture, mais dans le cas du glanage après un événement SHTF, et pour certains types d'aliments, cela ne sera valable que pour une seule saison. La recherche de nourriture, cependant, est une compétence qui sera essentielle à la survie à long terme, car les écosystèmes naturels sont auto-ensemencés et symbiotiques, assurant la subsistance saison après saison et année après année.

La recherche d'aliments sauvages locaux nécessite une compréhension avancée de votre écosystème local - et vous devez vous considérer comme faisant partie de celui-ci et non à part. de si vous voulez survivre à long terme de cette façon. Cela signifie laisser de la nourriture aux autres animaux et permettre aux plantes de s'auto-ensemencer également. La récolte des plantes, des arbres et des animaux locaux sera essentielle à la survie à long terme. Il a également l'avantage supplémentaire d'être en fait plus sain pour vous aussi - puisque la plupart des plantes sauvages non cultivées sont plus denses en nutriments, comme le montre leur goût relativement amer - et n'ont pas été sur-élevées pour améliorer la douceur.

La recherche de nourriture n'est cependant pas sans dangers. Pour un œil non averti, et même avec des guides de terrain (dans lesquels vous devriez investir), il peut y avoir des plantes et des champignons semblables que vous pensez être sans danger, consomment et empoisonnent - mais ils sont facilement évités avec une formation par des experts .

Si vous n'êtes actuellement pas familier avec votre région ou la région dans laquelle vous prévoyez de vous évader, assurez-vous de contacter les cueilleurs locaux et les guides de la nature sauvage qui peuvent vous apprendre ce qu'ils savent sur la flore et la faune locales. Vous serez surpris de voir à quel point votre perspective et votre perception changeront une fois que vous commencerez à considérer les plantes sauvages qui vous entourent comme des sources de subsistance et de survie. Une fois que vous avez vos nouvelles connaissances, assurez-vous de fourrager activement en toutes saisons. Pratiquez les techniques que vous utiliserez éventuellement pour survivre et enseignez-les également aux autres.

Si vous prévoyez de rester dans votre zone d'évacuation à long terme (et ne prévoyez pas de devenir nomade), vous devrez être capable de cultiver votre propre nourriture de saison en saison et de stocker également des aliments hors saison. Cela signifie avoir les installations, les outils, les compétences, les semences, les terres cultivables et l'accès à l'eau nécessaires pour faire pousser vos propres cultures à récolter.

Envisagez d'investir dans un kit de conservation des semences patrimoniales ou (si vous ne l'avez pas déjà fait) commencez votre propre jardin maintenant. Consultez des jardiniers et des agriculteurs plus expérimentés et apprenez à semer vous-même et commencez à échanger des variétés avec d'autres. Il est essentiel que les graines de la vie soient prêtes à être plantées, car sans elles, vous ne pourrez certainement pas matérialiser de véritable nourriture.

Branchez-vous et expérimentez

Commencez dès maintenant avec une cuisine expérimentale et des recettes pour élargir non seulement vos compétences, mais aussi vos papilles gustatives afin que les aliments naturels ne soient pas un choc complet pour votre système lorsque SHTF. Même si vous savez théoriquement cuisiner sur un feu ouvert, faites-le plus fréquemment pour pouvoir perfectionner vos compétences.

Crédit photo : Wikipédia

Mélangez de nouveaux plats en utilisant des légumes verts inhabituels (comme le pissenlit), des pignons de pin locaux, des fruits et des baies. Si vous ne chassez pas encore certains types de petit gibier pour vous nourrir (parce que vous ne avoir à) assurez-vous de parfaire vos compétences et de vous entraîner à piéger et à attraper des animaux plus petits. Achetez ou construisez les outils et les pièges, et pratiquez les techniques dont vous aurez besoin pour les récolter. Une fois que vous commencez à les attraper, cuisinez-les et habituez votre famille à la saveur. Dans une situation SHTF, la dernière chose que vous voulez, c'est un groupe de mangeurs difficiles.

Expérimentez en cuisinant non seulement des fruits sauvages frais et de saison, des noix, des baies et des légumes verts, mais aussi des champignons. Prenez une introduction à la classe de champignons - vous seriez surpris de savoir combien sont réellement comestibles et cela peut vous aider par temps humide. La chasse aux champignons (et la consommation) n'est pas non plus sans dangers, alors assurez-vous que vos compétences sont au top de votre forme et ne mangez jamais un champignon dont vous n'êtes pas sûr.

Crédit photo : Wikipédia

Si vous vous entraînez avec des cueilleurs et des chasseurs de champignons expérimentés et que vous faites du bénévolat avec des groupes de jardinage locaux, vous acquerrez les compétences essentielles dont vous avez besoin pour survivre à long terme. Si vous consacrez du temps à apprendre ces choses, vous serez à des années-lumière d'avance sur les autres et sur la bonne voie pour survivre durablement si le SHTF.

Aussi, changez votre état d'esprit de simplement survivre à la guérison et devenez en meilleure santé et plus fort dans le processus de reconstruction de votre vie et de votre maison. Apprenez tout ce que vous pouvez sur les nutriments dont vous aurez besoin pour survivre, puis acquérez les connaissances et les compétences nécessaires pour rendre ces aliments contenant des nutriments facilement et facilement disponibles pour vous et votre famille.

Dans une situation SHTF vraiment horrible, les paradigmes vont changer et il est important de posséder les compétences dont vous aurez besoin non seulement pour survivre, mais prospérer dans ce genre de situation. Soyez prêt.

L'article suivant a été rédigé par James Smith, un passionné de préparation avec une passion pour l'autoprotection à tous les niveaux


Survivre à long terme après le SHTF

En tant que préparateurs et survivalistes, nous nous sommes entraînés dur. Nous travaillons continuellement à acquérir les connaissances et les compétences qui peuvent nous aider à vaincre les probabilités et à survivre à un événement catastrophique. Nous nous préparons au pire, tout en planifiant notre survie à long terme. Nous savons qu'il peut y avoir quelques mois, voire des années pénibles, qui nécessiteront une attention, du courage et de l'endurance supplémentaires. Cependant, nous devons également considérer que dans le cas d'un événement SHTF, il peut y avoir une reconstruction et une restructuration qui doivent suivre. La planification de la survie à long terme (pensez aux années et aux décennies) doit également faire partie de nos préparatifs.

Nourriture.Abri.Eau. Ce sont les bases, mais pensez à ce que vous ferez lorsque les provisions seront épuisées, partout, et qu'il n'y aura plus d'aliments de survie pratiques pré-portionnés, en conserve et emballés à manger pour nous ? Quoi alors ?

Il y a quelques options dans ce cas et il est important de planifier à l'avance et de se préparer à y travailler si le besoin s'en fait sentir.

Cueillette et glanage

La recherche de nourriture est un processus qui consiste à rechercher dans votre région des aliments que vous pouvez manger. Cela implique généralement de se rendre dans des zones sauvages pour voir ce qui est comestible, mûr et disponible pour la collecte. Le glanage est une autre technique qui consiste à aller dans les champs ou les vergers après leur récolte pour ramasser les restes.

Les deux sont des techniques viables pour ramasser de la nourriture, mais dans le cas du glanage après un événement SHTF, et pour certains types d'aliments, cela ne sera bon que pour une seule saison. La recherche de nourriture, cependant, est une compétence qui sera essentielle à la survie à long terme, car les écosystèmes naturels sont auto-ensemencés et symbiotiques, assurant la subsistance saison après saison et année après année.

La recherche d'aliments sauvages locaux nécessite une compréhension avancée de votre écosystème local - et vous devez vous considérer comme faisant partie de celui-ci et non à part. de si vous voulez survivre à long terme de cette façon. Cela signifie laisser de la nourriture aux autres animaux et permettre aux plantes de s'auto-ensemencer également. La récolte des plantes, des arbres et des animaux locaux sera essentielle à la survie à long terme. Il a également l'avantage supplémentaire d'être en fait plus sain pour vous - puisque la plupart des plantes sauvages non cultivées sont plus denses en nutriments, comme le montre leur goût relativement amer - et n'ont pas été sur-élevées pour améliorer la douceur.

La recherche de nourriture n'est pas sans dangers cependant. Pour un œil non averti, et même avec des guides de terrain (dans lesquels vous devriez investir), il peut y avoir des plantes et des champignons semblables que vous pensez être sans danger, consommez et empoisonnez - mais ils sont facilement évités avec une formation par des experts .

Si vous n'êtes actuellement pas familier avec votre région ou la région dans laquelle vous prévoyez de vous évader, assurez-vous de contacter les cueilleurs locaux et les guides de la nature sauvage qui peuvent vous apprendre ce qu'ils savent sur la flore et la faune locales. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Surviving Long-term After the SHTF

As preppers and survivalists we’ve trained ourselves hard. We’re continually working on acquiring the knowledge and skills that can help us beat the odds and survive a catastrophic event. We prepare for the worst, while planning for long term survival. We know that there may be a few harrowing months, or even years, that will require extra attention, grit, and endurance. However, we also have to consider that in the case of a SHTF event there may be some rebuilding and restructuring that needs to come after. Planning for long-term survival (think years and decades) needs to be a part of our preparations as well.

Food.Shelter.Water. These are the basics, but consider what you’ll do when the provisions run out, everywhere, and there are no more pre-portioned, canned, and packaged convenient survival foods for us to eat? What then?

There are a few options in this case and it’s important to plan ahead and prepare to work towards them if the need arises.

Foraging and gleaning

Foraging is a process of scouting your local area for foods you can eat. It usually involves heading into wild areas to see what’s edible, ripe, and available for collection. Gleaning is another technique that involves going into fields or orchards after they’ve been harvested to collect the leftovers.

Both are viable techniques to gather food, but in the case of gleaning after a SHTF event, and for some types of foods, will only be good for a single season. Foraging, however, is a skill that will be essential to long-term survival as natural ecosystems are self-seeding and symbiotic, providing sustenance season after season and year after year.

Foraging for local wild foods requires an advanced understanding of your local ecosystem – and you need to see yourself as part of it, not apart de it if you want to survive long-term in this way. This means leaving food for the other animals, and allowing the plants to self-seed as well. Harvesting from the local plants, trees, and animals will be essential to long-term survival. It also has the added benefit of actually being healthier for you as well – since most wild uncultivated plants are more nutrient dense as made apparent by their comparatively bitter taste – and have not been over-bred to enhance sweetness.

Foraging is not without its dangers though. To the untrained eye, and even with field guides (which you should invest in), there can be look-alike plants and fungi that you think are safe, consume, and get poisoned by – but they are easily avoided with some training by experts.

If you’re currently unfamiliar with your area, or the area you plan to bug out to, make sure you get in touch with local foragers and wilderness guides who can teach you what they know about the local flora and fauna. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Surviving Long-term After the SHTF

As preppers and survivalists we’ve trained ourselves hard. We’re continually working on acquiring the knowledge and skills that can help us beat the odds and survive a catastrophic event. We prepare for the worst, while planning for long term survival. We know that there may be a few harrowing months, or even years, that will require extra attention, grit, and endurance. However, we also have to consider that in the case of a SHTF event there may be some rebuilding and restructuring that needs to come after. Planning for long-term survival (think years and decades) needs to be a part of our preparations as well.

Food.Shelter.Water. These are the basics, but consider what you’ll do when the provisions run out, everywhere, and there are no more pre-portioned, canned, and packaged convenient survival foods for us to eat? What then?

There are a few options in this case and it’s important to plan ahead and prepare to work towards them if the need arises.

Foraging and gleaning

Foraging is a process of scouting your local area for foods you can eat. It usually involves heading into wild areas to see what’s edible, ripe, and available for collection. Gleaning is another technique that involves going into fields or orchards after they’ve been harvested to collect the leftovers.

Both are viable techniques to gather food, but in the case of gleaning after a SHTF event, and for some types of foods, will only be good for a single season. Foraging, however, is a skill that will be essential to long-term survival as natural ecosystems are self-seeding and symbiotic, providing sustenance season after season and year after year.

Foraging for local wild foods requires an advanced understanding of your local ecosystem – and you need to see yourself as part of it, not apart de it if you want to survive long-term in this way. This means leaving food for the other animals, and allowing the plants to self-seed as well. Harvesting from the local plants, trees, and animals will be essential to long-term survival. It also has the added benefit of actually being healthier for you as well – since most wild uncultivated plants are more nutrient dense as made apparent by their comparatively bitter taste – and have not been over-bred to enhance sweetness.

Foraging is not without its dangers though. To the untrained eye, and even with field guides (which you should invest in), there can be look-alike plants and fungi that you think are safe, consume, and get poisoned by – but they are easily avoided with some training by experts.

If you’re currently unfamiliar with your area, or the area you plan to bug out to, make sure you get in touch with local foragers and wilderness guides who can teach you what they know about the local flora and fauna. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Surviving Long-term After the SHTF

As preppers and survivalists we’ve trained ourselves hard. We’re continually working on acquiring the knowledge and skills that can help us beat the odds and survive a catastrophic event. We prepare for the worst, while planning for long term survival. We know that there may be a few harrowing months, or even years, that will require extra attention, grit, and endurance. However, we also have to consider that in the case of a SHTF event there may be some rebuilding and restructuring that needs to come after. Planning for long-term survival (think years and decades) needs to be a part of our preparations as well.

Food.Shelter.Water. These are the basics, but consider what you’ll do when the provisions run out, everywhere, and there are no more pre-portioned, canned, and packaged convenient survival foods for us to eat? What then?

There are a few options in this case and it’s important to plan ahead and prepare to work towards them if the need arises.

Foraging and gleaning

Foraging is a process of scouting your local area for foods you can eat. It usually involves heading into wild areas to see what’s edible, ripe, and available for collection. Gleaning is another technique that involves going into fields or orchards after they’ve been harvested to collect the leftovers.

Both are viable techniques to gather food, but in the case of gleaning after a SHTF event, and for some types of foods, will only be good for a single season. Foraging, however, is a skill that will be essential to long-term survival as natural ecosystems are self-seeding and symbiotic, providing sustenance season after season and year after year.

Foraging for local wild foods requires an advanced understanding of your local ecosystem – and you need to see yourself as part of it, not apart de it if you want to survive long-term in this way. This means leaving food for the other animals, and allowing the plants to self-seed as well. Harvesting from the local plants, trees, and animals will be essential to long-term survival. It also has the added benefit of actually being healthier for you as well – since most wild uncultivated plants are more nutrient dense as made apparent by their comparatively bitter taste – and have not been over-bred to enhance sweetness.

Foraging is not without its dangers though. To the untrained eye, and even with field guides (which you should invest in), there can be look-alike plants and fungi that you think are safe, consume, and get poisoned by – but they are easily avoided with some training by experts.

If you’re currently unfamiliar with your area, or the area you plan to bug out to, make sure you get in touch with local foragers and wilderness guides who can teach you what they know about the local flora and fauna. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Surviving Long-term After the SHTF

As preppers and survivalists we’ve trained ourselves hard. We’re continually working on acquiring the knowledge and skills that can help us beat the odds and survive a catastrophic event. We prepare for the worst, while planning for long term survival. We know that there may be a few harrowing months, or even years, that will require extra attention, grit, and endurance. However, we also have to consider that in the case of a SHTF event there may be some rebuilding and restructuring that needs to come after. Planning for long-term survival (think years and decades) needs to be a part of our preparations as well.

Food.Shelter.Water. These are the basics, but consider what you’ll do when the provisions run out, everywhere, and there are no more pre-portioned, canned, and packaged convenient survival foods for us to eat? What then?

There are a few options in this case and it’s important to plan ahead and prepare to work towards them if the need arises.

Foraging and gleaning

Foraging is a process of scouting your local area for foods you can eat. It usually involves heading into wild areas to see what’s edible, ripe, and available for collection. Gleaning is another technique that involves going into fields or orchards after they’ve been harvested to collect the leftovers.

Both are viable techniques to gather food, but in the case of gleaning after a SHTF event, and for some types of foods, will only be good for a single season. Foraging, however, is a skill that will be essential to long-term survival as natural ecosystems are self-seeding and symbiotic, providing sustenance season after season and year after year.

Foraging for local wild foods requires an advanced understanding of your local ecosystem – and you need to see yourself as part of it, not apart de it if you want to survive long-term in this way. This means leaving food for the other animals, and allowing the plants to self-seed as well. Harvesting from the local plants, trees, and animals will be essential to long-term survival. It also has the added benefit of actually being healthier for you as well – since most wild uncultivated plants are more nutrient dense as made apparent by their comparatively bitter taste – and have not been over-bred to enhance sweetness.

Foraging is not without its dangers though. To the untrained eye, and even with field guides (which you should invest in), there can be look-alike plants and fungi that you think are safe, consume, and get poisoned by – but they are easily avoided with some training by experts.

If you’re currently unfamiliar with your area, or the area you plan to bug out to, make sure you get in touch with local foragers and wilderness guides who can teach you what they know about the local flora and fauna. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Surviving Long-term After the SHTF

As preppers and survivalists we’ve trained ourselves hard. We’re continually working on acquiring the knowledge and skills that can help us beat the odds and survive a catastrophic event. We prepare for the worst, while planning for long term survival. We know that there may be a few harrowing months, or even years, that will require extra attention, grit, and endurance. However, we also have to consider that in the case of a SHTF event there may be some rebuilding and restructuring that needs to come after. Planning for long-term survival (think years and decades) needs to be a part of our preparations as well.

Food.Shelter.Water. These are the basics, but consider what you’ll do when the provisions run out, everywhere, and there are no more pre-portioned, canned, and packaged convenient survival foods for us to eat? What then?

There are a few options in this case and it’s important to plan ahead and prepare to work towards them if the need arises.

Foraging and gleaning

Foraging is a process of scouting your local area for foods you can eat. It usually involves heading into wild areas to see what’s edible, ripe, and available for collection. Gleaning is another technique that involves going into fields or orchards after they’ve been harvested to collect the leftovers.

Both are viable techniques to gather food, but in the case of gleaning after a SHTF event, and for some types of foods, will only be good for a single season. Foraging, however, is a skill that will be essential to long-term survival as natural ecosystems are self-seeding and symbiotic, providing sustenance season after season and year after year.

Foraging for local wild foods requires an advanced understanding of your local ecosystem – and you need to see yourself as part of it, not apart de it if you want to survive long-term in this way. This means leaving food for the other animals, and allowing the plants to self-seed as well. Harvesting from the local plants, trees, and animals will be essential to long-term survival. It also has the added benefit of actually being healthier for you as well – since most wild uncultivated plants are more nutrient dense as made apparent by their comparatively bitter taste – and have not been over-bred to enhance sweetness.

Foraging is not without its dangers though. To the untrained eye, and even with field guides (which you should invest in), there can be look-alike plants and fungi that you think are safe, consume, and get poisoned by – but they are easily avoided with some training by experts.

If you’re currently unfamiliar with your area, or the area you plan to bug out to, make sure you get in touch with local foragers and wilderness guides who can teach you what they know about the local flora and fauna. You will be surprised how much your perspective and perception changes once you start looking at the wild plants around you as sources of sustenance and survival. Once you have your new knowledge, be sure to actively forage in all seasons. Practice the techniques you will eventually use to survive, and teach them to others as well.

If you are planning to stay in your bug out area long term (and not planning to become nomadic) you will need to be capable of growing your own food from season to season, and storing out of season foods as well. This means having the facilities, tools, skills, seeds, cultivatable land, and access to water that is required to grow your own crops to harvest.

Consider investing in an heirloom seed saving kit, or (if you haven’t already) start your own garden now. Consult with more experienced gardeners and farmers and learn how to seed save yourself and start swapping varieties with others. It’s vital to have the seeds of life ready for planting, because without them you certainly will not be able to materialize any real food at all.

Branch out and experiment

Start now with experimental cooking and recipes to expand not only your skill-set, but your taste buds so that natural foods won’t be a complete shock to your system when SHTF. Even if you theoretically know how to cook over an open fire, do so more frequently so that you can hone your skills.

Photo Credit: Wikipedia

Mix up new dishes using unusual greens (like dandelion), local pine nuts, fruits, and berries. If you don’t yet hunt certain types of small game animals for food (because you don’t avoir to) be sure to brush up on your skills and practice trapping and catching smaller animals. Purchase or build the tools and traps, and practice the techniques you’ll need to harvest them. Once you start catching them, cook them up and get your family used to the flavor. In a SHTF situation the last thing you want is a bunch of picky eaters.

Experiment by cooking with not only fresh and seasonal wild fruits, nuts, berries, and greens, but fungi as well. Take an introduction to fungi class – you’d be surprised how many are actually edible and it can get you through in wet weather. Fungi hunting (and eating) is not without its dangers as well so make sure your skill-set is in top form, and never eat a fungi you are uncertain about.

Photo Credit: Wikipedia

If you train with experienced foragers and fungi hunters and volunteer with local gardening groups you’ll gain the essential skills you’ve need to survive long-term. If you dedicate time to learning these things you will be light-years ahead of others and well on your way to enduring survival should the SHTF.

Also, change your mindset from merely surviving, to healing, and becoming healthier and stronger in the process of rebuilding your life and home. Learn all you can about the nutrients you’ll need to survive, and then gain the knowledge and skills to make those nutrient containing foods easily and readily available to you and your family.

In a truly horrific SHTF situation paradigms are going to change and it’s important to possess the skills you’ll need to not only survive, but thrive in that kind of situation. Soyez prêt.

The following article was contributed by James Smith, an avid prepper with a passion for self-protection at all levels


Voir la vidéo: Quiznos chicken fajita