bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Vins Insolites De La République Tchèque

Vins Insolites De La République Tchèque


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Du vin de République tchèque ? Sûrement pas. De la bière, bien sûr, et peut-être de l'eau-de-vie de prune ou de la vodka, mais du vin ? Certes, la nation d'Europe centrale, bordée par l'Allemagne, la Pologne, l'Autriche et (son ancien partenaire) la Slovaquie, n'est pas exactement un important producteur de jus de raisin fermenté. Ce n'est que le 32e ou 33e plus grand pays producteur de vin au monde, produisant moins de la moitié de ce que fait le Japon (oui, le Japon) et un peu moins que le Canada (bien que deux fois la production annuelle du Turkménistan). Les raisins de cuve ont d'abord été cultivés dans la région du sud de la Moravie, dans ce qui est maintenant le coin sud-est du pays, par les Romains, et le vin de Moravie était connu dans toute l'Europe au Moyen Âge.

On peut dire que l'industrie viticole tchèque moderne date de 1995, deux ans après la scission pacifique de l'ancienne Tchécoslovaquie en deux nations, lorsqu'un code de réglementation du vin a été adopté et que de nombreux producteurs plus anciens ont commencé à moderniser leurs méthodes de production en gardant un œil sur la plus grand marché européen. La grande majorité des vins tchèques proviennent encore de Moravie, dont une partie borde le vignoble autrichien de Weinviertel (il existe quelques caves en Bohême, au nord de Prague), et un groupe d'entre eux a récemment fait son apparition sur le marché américain.

Croyant peut-être que le consommateur américain ne serait dérouté que par une multitude de nouveaux noms de vignobles, les importateurs ont pris la décision de les mettre tous en bouteille sous le même nom, Vino z Czech (Wine from Czech — ou Czech Wine), bien qu'ils viennent de un certain nombre de producteurs différents. Tous ont des étiquettes basées sur des affiches et d'autres œuvres d'art du Tchèque Alphonse Mucha, qui est devenu un pionnier de l'Art Nouveau à Paris et ailleurs. J'ai récemment goûté une sélection de ces vins et les ai trouvés, dans l'ensemble, propres et agréables, voire trop complexes, avec un bon caractère variétal. Quelques remarques spécifiques :

Vins blancs :

Pinot Blanc 2009, Vinařství Vyskočil (20 $). Un vin légèrement demi-sec issu de vendanges tardives, avec un arôme variétal généreux, un bon corps et un bon caractère variétal en bouche, avec des suggestions de miel et d'abricots.

Rivaner 2011, Vinné sklepy Valtice (15 $). Rivaner est un autre nom pour Müller-Thurgau, un cépage cheval de bataille largement cultivé, descendant du riesling. Celui-ci a un arôme riche et beaucoup de fruits en bouche, avec une bonne acidité et une finale persistante de raisin.

Sauvignon Blanc 2011, Vinselekt Michlovský (16 $). Un vin délicieux, qui rappelle les bonnes interprétations autrichiennes du cépage (et rien du tout comme les sauvignons blancs omniprésents du Chili ou de la Nouvelle-Zélande), indéniablement sauvignon blanc en arôme, avec une saveur de pommes et de pêches.

Welschriesling 2011, Vinařství Galant (25 $). Le welschriesling est un cépage quelque peu mystérieux, apparemment sans rapport avec le riesling rhénan d'Allemagne (certaines sources suggèrent qu'il pourrait être originaire du nord-est de la France ; d'autres suggèrent qu'il est né dans les Balkans). Cet exemple a un léger arôme floral, et est légèrement, mais pas désagréablement, aigre-doux, avec beaucoup d'acidité et une pointe minérale.

Vins rouges :

Blauer Portugieser 2011, Spielberg CZ (24 $). Issu d'un cépage dont le nom signifie "Bleu portugais" mais qui est cultivé principalement en Autriche et en Allemagne, sans lien avéré avec le Portugal, c'est un vin de couleur sombre mais relativement léger en bouche, avec un nez épicé et une légère saveur de bonbon de Noël. Un bon vin pour se rafraîchir un peu.

Cabernet Moravia non millésimé, Vinařství Ludwig (18$). Ce n'est pas du cabernet traditionnel, mais un cépage cultivé uniquement en Moravie, un croisement entre le cabernet franc et le zweigelt (le cépage rouge le plus planté en Autriche). J'aurais du mal à le distinguer du cabernet sauvignon (il n'a pas le caractère pérenne que l'on retrouve souvent dans le cabernet franc), mais c'est un vin solide, raisonnablement tannique et gorgé de fruits évoquant la mûre et le cassis.

Cabernet Sauvignon 2011, Vinné Sklepy Valtice (15 $). Le moins intéressant de ce groupe, bien fait mais léger et anonyme, avec du caractère cabernet sauvignon mais sans profondeur.


Becherovka – La liqueur aux herbes unique de Karlovy Vary

Avec une fière histoire s'étalant sur plus de 200 ans, la liqueur aux herbes Becherovka fait partie des boissons alcoolisées les plus célèbres produites en République tchèque. La recette a été créée par la famille Becher et reste un secret bien gardé à ce jour.

« Le concept de Becherovka commence avec l'homme d'affaires Josef Becher. Il s'intéressait particulièrement à la fabrication de spiritueux et en 1794, il se rendit dans une distillerie de vin et commença à expérimenter avec des liqueurs. Plus tard, en 1807, Josef Becher réalise sa première vente. La boisson s'appelait amère anglaise et était utilisée à des fins médicinales. Le mélange est devenu très populaire dans toute la ville, car les herbes et les épices guérissent non seulement l'estomac du patient, mais aussi l'âme.

L'histoire de l'origine de la Becherovka est largement connue aujourd'hui et a probablement été racontée d'innombrables fois lors de dîners et d'événements sociaux. Associez cette histoire à la bouteille à l'apparence ancienne et à l'odeur invitante de Becherovka, et il n'est pas étonnant que vous deveniez bientôt impatient de prendre une gorgée. Même si l'occasion ne nécessite pas d'alcool, il est, après tout, censé être bon pour l'estomac.

Une recette unique

Son auteur, Josef Vitus Becher, appartenait à une famille locale bien établie. Ses traces jusqu'à la ville de Karlovy Vary (Carlsbad) remontent à la seconde moitié du XVIe siècle. Peu à peu, la famille est devenue suffisamment importante pour occuper des postes au sein de l'administration municipale de la ville. L'oncle de Josef Becher, David Becher, est même connu comme le premier homme à définir la composition chimique des sources de la ville thermale.

Néanmoins, ce serait Josef qui finirait par immortaliser le nom Becher grâce à son expérimentation de la fabrication de boissons alcoolisées.

L'étincelle qui semble avoir conduit à sa percée est venue en 1805, lorsque le prince Maxmillian Friedrich von Plettenberg a visité Karlovy Vary. Le prince était là pour utiliser les propriétés curatives des sources naturelles de la ville. Karlovy Vary était une destination populaire pour l'élite européenne au 19ème siècle. Les propriétés curatives de ses sources avaient été découvertes des centaines d'années plus tôt par l'empereur romain germanique Charles IV, et avaient depuis attiré des personnalités telles que le tsar Pierre le Grand de Russie, Johan Wolfgang von Goethe, Frédéric Chopin ou Ludwig van Beethoven. Cependant, ce qui était important pour l'avenir de Josef Becher, était la présence du médecin personnel du prince von Plettenberg - Christian Frobrig.

Ce médecin anglais semble avoir passé beaucoup de temps en conversation avec Josef Becher. Tous deux avaient une passion pour l'étude des herbes et, à son départ, Frobrig a apparemment présenté à Becher une recette d'alcool pour guérir les maux d'estomac.

C'est cette recette, sur laquelle Josef travaillera pendant les deux années suivantes, qui a finalement conduit à la création d'English Bitter en mai 1807. La boisson est rapidement devenue populaire parmi les invités de passage, qui venaient souvent en ville pour soigner leurs problèmes. avec leur tube digestif.


Dégustation de vins en Moravie, République tchèque

La Moravie se situe dans le tiers oriental de la République tchèque, limitrophe de l'Autriche, de la Slovaquie et de la Pologne, et contient 94% des vignobles du pays. Regorgeant de caves à vin et d'hébergements hospitaliers, c'est un embarras de richesses pour le visiteur à la recherche des meilleurs emplacements pour une dégustation de vins de Moravie.

Cependant, il ne faut vraiment pas chercher plus loin que Lednice et Valtice, deux villes voisines, pour une expérience morave authentique. Outre le vin qui est leur principale attraction, ces deux villes historiques ont beaucoup à offrir en termes de beauté pittoresque et architecturale. Le paysage culturel de Lednice-Valtice, d'une superficie de 120 milles carrés, l'un des plus grands paysages artificiels d'Europe, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en tant qu'exemple exceptionnel de créativité humaine. Les châteaux de Valtice et de Lednice et les parcs environnants ont été transformés par le Ducs de Liechtenstein entre les XVIIe et XXe siècles, résultant en une combinaison impressionnante d'architecture baroque et d'aménagement paysager anglais romantique.

En voiture depuis Prague, Lednice est accessible après un trajet de 160 miles vers le sud sur une autoroute. Vous prenez la sortie vers &ldquoLednice&rdquo et &ldquoPodivín&rdquo, un peu avant la frontière tchéco-slovaque. A partir de là, vous êtes dans le pays du vin tchèque.

La route serpente à travers une campagne paisible parsemée de vignobles, jusqu'à ce que vous entriez dans la ville de Lednice. Un hébergement économique unique est la gestion familiale Pension Jordán situé en face du château de Lednice. Les chambres sont basiques, propres et confortables, toutes avec toilettes et douches privatives. Sous la maison d'hôtes se trouve la cave à vin, offrant une dégustation d'une variété de vins des vignobles de la famille Jordán.

Avant la soirée de dégustation de vins, une visite au château de Lednice, datant de 1222 et reconstruit dans le style néo-gothique néo-romantique au 19ème siècle, ne doit pas être omise. En vous promenant dans le parc paysager le long de sentiers ombragés serpentant au milieu d'étangs et de ruisseaux artificiels, vous finirez par atteindre le Minaret. Cette structure mauresque est la plus grande du genre à être trouvée dans un pays non islamique et semble remarquablement déplacée dans le parc paysager de style anglais formel. Et les étangs de Lednice&rsquos, regorgeant d'oiseaux, sont classés parmi les Réserves Ornithologiques Internationales.

La marche vous préparera bien à l'expérience de dégustation de vins de la Pension Jordán. On nous fit franchir une petite porte dans le jardin, où nous devions nous accroupir pour descendre des marches de pierre dans la cave, propriété de la famille depuis deux cent cinquante ans. Là, nous avons rencontré le vigneron, un petit homme ratatiné qui semblait également avoir fait partie de la cave pendant des siècles. Le vigneron a procédé à l'aspiration du vin des barriques avec une longue pipette d'extraction de vin en verre, avant de le vider dans nos verres de dégustation. Nous avons eu quelques goûts de vin rapides, l'un après l'autre, ce qui a rendu finalement assez difficile de les différencier. On nous a dit de nommer nos vins de choix, puis de monter à l'étage dans la salle de dégustation où le vin serait apporté à notre table.

Sortant de la cave dans l'air frais de la nuit, on nous a montré la salle de dégustation. Ici, on nous a servi les vins de notre choix dans des carafes. Le červené víno (rouge) était superbe, tout comme le rafraîchissant víno bilé (blanc), que nous avions choisi. Les deux étaient à un prix extrêmement raisonnable. Le vin commença à être encore meilleur au fur et à mesure que la soirée avançait.

Après le petit-déjeuner du lendemain, nous avons acheté certains de nos vins de caviste, qu'il a transvasés dans des bouteilles en plastique de 2 litres pour nous directement des tonneaux. Il nous a dit que lui et les agriculteurs voisins sont principalement de petits agriculteurs qui ne produisent que de petites quantités de vin. Ce vignoble familial particulier produit 15 cépages différents sur seulement deux hectares. A partir de ces cépages, ils produisent 12 vins différents d'excellente qualité.

Si vous souhaitez passer plus de temps à Lednice, la Pension Jordán propose des vélos à la location. La campagne est excellente pour les cyclistes, car elle est assez plate. Une promenade de 4 miles en voiture ou à vélo vous mènera à un autre joyau des terres viticoles de Moravie,

Valtice est un centre viticole depuis l'époque romaine. Le Lycée de Viniculture et l'Académie de Viniculture préparent ici les étudiants à tous les aspects de la viticulture, ainsi qu'au métier de sommelier.

Dans les caves du château de Valtice, vous pourrez déguster quelques-uns des cent meilleurs vins du pays. Ces caves abritent le Salon du vin de la République tchèque, ainsi que le Centre national de la viticulture et l'Union Moravin, la plus grande union de viticulteurs tchèques et moraves. Vous pouvez également emprunter la route des vins de 5 km qui commence sur la place de la ville, se poursuit à travers le château et ses vignes pour se terminer au lycée viticole.

Arriver au recommandé Penzion Moravský Sommelier, situé à une courte distance du centre historique de Valtice, les hôtes Radim et Yvona & Scarontěpánek nous ont accueillis et nous ont accompagnés dans notre chambre double spacieuse et confortablement meublée avec climatisation, télévision, connexion Internet et salle de bains privative. Nous avons appris que cette maison d'hôtes moderne a été construite au-dessus de la cave à vin familiale datant de 1890. Nous avons rapidement descendu les quelques marches de pierre menant à la cave confortable. Un festin gastronomique de délices moraves était étalé sur les tables devant nous. Ceux-ci comprenaient du jambon, du salami, des saucisses et une vaste sélection de pains et de fromages.

Les clients de la cave du Penzion Moravský Sommelier savourent les meilleurs vins moraves et un buffet froid. Photo par Ian Harris.

Lorsque le sommelier est apparu, il s'est présenté et a commencé à divertir et à éduquer avec ses commentaires sur tous les aspects des vins de Moravie. On nous a ensuite montré les royaumes intérieurs de la cave tapissée de briques remplie de sa précieuse réserve de vins précieux. Le sommelier sélectionne personnellement une variété de vins de qualité supérieure pour cette cave prestigieuse et propose ensuite une gamme de ses recommandations spéciales à ses invités pour une dégustation et une consommation ultérieure. En sortant de la cave, il a averti en plaisantant que les invités pourraient certainement essayer pour s'imbiber de tout ce qui restait dans les bouteilles.

La maison d'hôtes loue également des vélos aux cyclotouristes. En même temps que la réservation de l'hébergement, il est judicieux de réserver la dégustation et la conférence du sommelier, avec la possibilité d'un orchestre de cymbales en direct.

Après avoir quitté la maison d'hôtes, n'oubliez pas de visiter le &ldquoVinotéka Moravský Sommelier.&rdquo Dans ce magasin de vin sur Náměstí Svobody (la place principale) dans le centre historique de Valtice, vous pouvez acheter certains des 250 types de vins assortis de tous les principaux viticulteurs moraves. L'accent est mis sur les quatre sous-régions de la Moravie du Sud : Mikulovian (Mikulov), Velkopavlovian (Velké Pavlovice), Slovan (Slovácko) et Znojemian (Znojmo). Les champions des Foires aux Vins de Valtice&rsquos, la sélection cuvée de Chardonnay et Veltliner, sont également disponibles. Si vous en avez envie le matin, après une nuit de dégustation, il y a une dégustation quotidienne de dix types de vins de Moravie. En vente, une gamme impressionnante de vins allant des variétés nationales aux variétés importées, des vins de consommation immédiate aux vins millésimés datant de 1950 pour les collectionneurs.

Libor Nazarčuk est le patron de cette cave à vin, un sommelier d'une grande distinction. Chez Moravský Sommelier, on peut être assuré de ne déguster que des vins de première qualité qui ont été personnellement sélectionnés par un demi-finaliste au XII Concours Mondial du Meilleur Sommelier du Monde, organisé sur l'île de Rhodes en 2007.

Valtice est une ville historique, honorée par le magnifique château de Valtice, avec une longue histoire de viticulture. Avant tout, Valtice est un paradis pour l'amateur de vin. Les rues et les magasins respirent tous l'odeur séculaire du vin et de la viticulture. Le marché du vin de Valtice a lieu chaque année en mai avec une participation internationale.

Pour cette célébration spéciale ou une escapade privée et exclusive en compagnie d'amis amateurs de vin, Penzion Moravský Sommelier est ma recommandation. Pour une expérience authentique et traditionnelle de dégustation de vins moraves dans un établissement familial, la Pension Jordán ne vous décevra pas. Mieux encore, pourquoi ne pas passer deux soirées inoubliables et très différentes à la fois ?

Une famille morave récolte les vendanges.
Photo de J. Skovajsa avec l'aimable autorisation de www.wineofczechrepublic.cz.

Pour plus d'informations

Hébergement et dégustation de vins à Lednice :
Pension Jordán
Des prix: Chambres doubles en saison &ndash environ 45$ pour deux.
Dégustation de vins: Nourriture et vin achetés, facturés individuellement selon choix

Hébergement et dégustation de vins à Valtice :
Penzion Moravský sommelier
Tarifs : 55$ pour une chambre double avec petit-déjeuner. Dégustation de vins avec conférence par un sommelier, mets et vins inclus par personne : 30$

S'y rendre: Les trains circulent entre Prague et Valtice. Le moyen le plus rapide pour se rendre en Moravie depuis Prague est la voiture. Pour la location de voitures, visitez Expats.cz pour de nombreuses autres sociétés de location de voitures en République tchèque.

Centre national du vin et le Salon du vin de la République tchèque à Valtice.


Esprits

Balcones Texas Pot Still Bourbon

Doux et noisetté avec une douceur rappelant le caramel, ce bourbon pur de Balcones Distilling, à Waco, a été élaboré dans des alambics en cuivre et vieilli plus de deux ans en fûts, mariant un esprit entièrement américain à l'héritage traditionnel du whisky du vieux monde.

Violet Crown Spirits Midnight Marigold Bitter Cordial

Violet Crown Spirits de Bastrop, le premier producteur d'absinthe de l'État, propose une gamme gagnante de liqueurs inspirées du Texas, y compris cette version florale et terreuse de l'amaro. Fabriqué en partenariat avec le célèbre bar Midnight Cowboy d'Austin, il a une douceur-amer et une épice exotique qui ajoutent une autre dimension lorsqu'il est remplacé par Campari dans le classique Negroni.

Ironroot Republic distille du gin contre la sécheresse au Texas

Remarquée pour ses bourbons et ses whiskies, cette distillerie basée à Denison produit également un superbe dry gin de style londonien, qui est désormais plus largement disponible. Il présente des notes de genièvre et de coriandre, ainsi que des noix de pécan du Texas, du zeste de gingembre et de la citronnelle.

Seigle Kooper Family Barrel Reserve

Les Texans ont peut-être un faible pour le bourbon, mais il est temps que le seigle reçoive un peu d'amour. Ce mélange de whiskies de seigle purs âgés de quatre et six ans de la famille Kooper de Ledbetter est juste le point de départ. Avec des notes de cerise séchée, de caramel et d'anis, la bouche est douce et crémeuse avec une longue finale de cannelle et de poivre noir.

Andalousie Whisky Company embouteillé en Bond Single Malt

Ce whisky d'Andalousie en édition limitée, à Blanco, est particulièrement unique avec son statut d'embouteillage sous caution, une norme pré-prohibition qui exige que le whisky soit distillé en une saison, par un maître distillateur, dans une seule distillerie. (Il ne peut pas s'agir d'un mélange de whiskies.) Il doit également être vieilli pendant quatre ans dans un nouveau fût de chêne américain carbonisé dans un entrepôt sous douane. Cette offre 100 pour cent d'orge maltée est riche avec des notes de fruits rouges sucrés, de chocolat au lait et de caramel aux noix.

Cet article a été initialement publié dans le numéro de mars 2021 de Texas mensuel avec le titre « Où manger maintenant » ». Abonnez-vous aujourd'hui


7 vins sauvages d'Europe centrale et orientale à découvrir dès maintenant

Permettez-moi de deviner ici et de dire que votre pays viticole européen préféré est la France. D'accord, d'accord, il y a aussi de fortes chances que ce soit l'Italie. Ou vous pourriez être l'une de ces personnes qui disent Espagne mais probablement pas. J'ai une grosse poignée d'euros, je suis trop paresseux pour me faire échanger des paris qu'aucun de vous n'a pensé : « Ooh ! La République tchèque!" Bien que je sois également prêt à parier cette même main que vous le direz peut-être bientôt, car certains des vins les plus excitants au monde viennent de pays d'Europe centrale.

Les vins d'Europe centrale ne sont en aucun cas nouveaux, mais à bien des égards, ils ont été oubliés. Je blâme principalement les Soviétiques, et je ne dis pas seulement cela parce qu'il est facile de blâmer les Russes de nos jours. Je dis cela parce que bien qu'il y ait près de 30 ans, l'embargo sur les marchandises de derrière le rideau de fer a toujours un effet, non seulement sur l'importation physique, mais aussi sur la réintégration dans la conscience des consommateurs américains.

Mais une fois que vous avez goûté ces vins, ils sont impossibles à oublier. Ils ont une acidité frappante, des fruits impressionnants, une faible teneur en alcool, une jutosité enjouée et une sécheresse presque vigoureuse. Je ne peux m'empêcher de les réclamer, et je ne suis pas le seul. « Je suis tombée amoureuse du slotchèque, comme j'appelle la région », déclare Alice Feiring, auteur de Le sale guide du vin. « Il y a un enthousiasme pour revenir à leurs racines, en faisant des vins naturels. Leur force est de faire revivre les traditions perdues depuis la Seconde Guerre mondiale, [faire du vin] la façon dont le vin était fabriqué. Et ce sont des vins qui vont plaire aux amateurs de vins naturels les plus extrêmes. Certains de ces vins de Slovaquie et de République tchèque sont fous, mais fous délicieux.

Fou délicieux, en effet. Et bien que j'aime les vins français, les vins italiens et les vins espagnols - honnêtement, tous les vins - aujourd'hui, les pays d'Europe centrale sont ceux qui font avancer le vin et sa culture. Ils sont frais, vivifiants et époustouflants, prouvant que le vin évolue constamment et qu'il y a toujours quelque chose de nouveau à explorer.

Vous vous demandez par où commencer ? Voici quelques-unes de mes récentes bouteilles préférées.

Lapati Kidev Erti Chinuri 2016
Géorgie
37 $ Domaine LA
Ce vin est bourdonnant à tous points de vue. Non seulement les pét-nats géorgiens sont rares aux États-Unis, mais ce cierge magique du raisin blanc indigène Chinuri évoque des images d'abeilles s'affairant autour de fleurs d'agrumes fraîches. De couleur nuageux de pissenlit, le Lapati Kidev Erti Chinuri sent et goûte les orangers au printemps avec des bouffées de cantaloup, de miel et de lessive fraîche. Avec des bulles mousseuses et une acidité vive, éclatez-la et vous chanterez avec le refrain de « Yah » de Kendrick Lamar en un rien de temps. Buzzin


Comment le vin tchèque a retrouvé son terroir

VALTICE, République tchèque — Il y a une douzaine d'années, Mike Mazey faisait du vin dans son Australie natale lorsqu'il a reçu une offre d'emploi inattendue d'Europe : venez en République tchèque et enseignez-nous votre métier.

Intrigué, M. Mazey, dont le contrat de vigneron pour Ausvin, un producteur australien, était sur le point d'expirer, est parti pour la Moravie du Sud, la principale région viticole de la République tchèque. Il n'avait jamais entendu parler de la Moravie, ni de certains des cépages avec lesquels il travaillerait, mais il a immédiatement été séduit par sa nouvelle maison.

« La Moravie possède certains des vignobles les plus spectaculaires que j'aie jamais vus », a-t-il déclaré. Les caves à vin centenaires situées sous des villes comme Valtice et sa voisine, Lednice, ainsi que des cépages comme le palava et l'irsay oliver que l'on trouve principalement en Moravie du Sud, ajoutent à son attrait. « Une expérience inoubliable », a-t-il déclaré.

Au cœur de l'industrie viticole de Moravie se trouve Valtice, une petite ville à la frontière tchéco-autrichienne, où M. Mazey, qui vit à Brno, à près de 40 miles de là, se rend régulièrement pour donner des cours d'anglais aux vignerons locaux et pour s'asseoir sur le jury d'un concours de vins.

Image

Dominé par un magnifique palais baroque et entouré de collines bordées de vignobles soigneusement entretenus, Valtice a longtemps été considérée comme une ville frontalière endormie. Sous le régime communiste, de nombreuses personnes de passage étaient des Tchèques qui espéraient franchir la barrière de barbelés du rideau de fer et chercher une vie meilleure en Occident.

Aujourd'hui, Valtice est un pôle d'attraction pour les touristes attirés par les vins de la région, ainsi que par les pavillons de chasse dans les collines environnantes, qui sont enfilées de nombreuses pistes cyclables. Pendant l'été, la ville devient un centre d'activité animé - avec des expositions d'art, des festivals de musique et des dégustations de vin - ce qui rend les logements difficiles à trouver.

Lors d'un récent après-midi d'été, un groupe de cyclistes a fait la queue à un stand de vente pour acheter les vins blancs légers pour lesquels la région est célèbre, à l'abri du soleil brûlant sous une pergola voisine recouverte de vignes.

Valtice était autrefois dominée par la maison princière du Liechtenstein, qui y a acquis des domaines pour la première fois au 14ème siècle.

Au cours du XIXe siècle, la famille Liechtenstein a développé la zone entre Valtice et Lednice en un paysage artisanal de lacs, d'allées de châtaigniers et de pavillons de chasse qui est désormais classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Ils étaient aussi de grands amateurs et collectionneurs de vins, gardant leurs meilleurs millésimes dans un réseau de caves en constante expansion qui est toujours utilisé aujourd'hui.

La présence des Liechtenstein à Valtice a pris fin après la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'ils ont été contraints de quitter la Tchécoslovaquie, et toutes leurs propriétés ont été transférées à la propriété de l'État.

Comme toutes les autres entreprises de la nation communiste, les viticulteurs de Moravie ont également été contraints de céder leurs entreprises à l'État. Les vignobles ont été nationalisés et transformés en immenses fermes conçues pour des récoltes plus faciles et plus automatisées. Le système privilégiait la quantité à la qualité, avec des cépages qui promettaient des récoltes exceptionnelles écartant ceux nécessitant plus d'attention.

"Les communistes, à la fois consciemment et inconsciemment, n'étaient pas de grands amateurs de vin", a déclaré Petr Ocenasek, un vigneron de la région. Il a une théorie pour cela : « Si 10 camarades goûtaient un vin, vous auriez 10 opinions différentes. Cela contrastait fortement avec leur idéologie appelant à l'uniformité dans tous les domaines. »

Un bureau des caves géré par l'État a été créé pour gérer les coopératives qui produisaient la plupart du vin en Tchécoslovaquie, que les restaurants et les cantines étaient tenus d'acheter. Les viticulteurs travaillant dans les fermes étaient autorisés à conserver une fraction des raisins qu'ils cultivaient pour leur consommation personnelle, et les vins qu'ils produisaient n'apparaissaient généralement que sur le marché noir.

Des siècles de connaissances sur la vinification en Moravie se sont presque évaporés.

« Le sens du terroir était presque perdu », a déclaré M. Mazey, faisant référence à l'influence du lieu sur un cépage. "Si vous vouliez un très bon vin, il était préférable de connaître le vigneron et d'être ami avec lui, car ils garderaient pour eux le vin des meilleures parties du vignoble."

Progressivement, avec la privatisation, les producteurs de vin tchèques ont commencé à reprendre le terrain qu'ils avaient perdu sous le régime communiste. Les immenses coopératives ont été démantelées et confiées à des vignerons dévoués. Des méthodes déjà courantes en Occident, telles que l'utilisation de cuves en acier inoxydable et la fermentation à température contrôlée, sont arrivées. Les producteurs redécouvrent la notion de terroir.

Désormais, les vins tchèques commencent à se faire remarquer dans les concours internationaux. En 2010, un Château Valtice Grüner Veltliner 2009 a reçu une double médaille d'or au Concours International des Vins de San Francisco.

« Depuis mon arrivée, j'ai vu des viticulteurs tchèques faire d'énormes progrès, ils sont prêts à faire beaucoup de sacrifices en quantité pour obtenir une meilleure qualité », a déclaré M. Mazey.

Marek et David Stastny ont grandi à l'ombre du Château Valtice, jouant sur le terrain, et plus tard, en tant que vignerons, ont développé une admiration pour les méthodes de la famille Liechtenstein. Aujourd'hui, la famille Stastny possède le domaine viticole du Château Valtice, dont les caves à vin sont une destination prisée des touristes.

Un couloir voûté à côté de l'entrée principale du château comprend un pressoir en bois de 1806 et mène à l'une des plus anciennes caves à vin de République tchèque, construite en 1430 et toujours en usage. A quelques centaines de mètres, à travers une large place centrale dominée par une fontaine du XVIe siècle construite par les Liechtenstein, se trouve une extension des caves construites en 1640.

La famille Stastny est dans le commerce du vin depuis qu'Antonin Stastny, le père de David et Marek, qui travaillait pour la coopérative Valtice depuis 1966, l'a privatisée dans les années qui ont suivi la chute du gouvernement communiste. Un après-midi récent, les frères Stastny ont montré des trésors dans la caverne souterraine, soulignant des barils – qui ne sont plus utilisés – qui ont des centaines d'années.

L'entreprise Stastny's produit environ 3 millions de litres de vin par an, ce qui en fait le deuxième plus grand vigneron de Moravie. La plupart des raisins utilisés sont des cépages locaux comme le grüner veltliner ou le riesling. La cave a également importé un cépage chardonnay, et est toujours à la recherche d'autres qui peuvent prospérer dans le climat frais de la Moravie.

"Nous voulons utiliser autant de cépages que possible, c'est beaucoup plus amusant pour nous, les vignerons et les consommateurs que de s'en tenir à quelques variétés traditionnelles", a déclaré David Stastny.

Malgré une notoriété grandissante, les vins tchèques restent largement méconnus des consommateurs étrangers. L'une des raisons est que la plupart du vin produit est vendu en République tchèque, ce qui représente plus de 40 pour cent du marché intérieur. Seule une fraction est exportée, principalement vers la Slovaquie voisine, qui s'est séparée de la République tchèque en 1993.

« Il est économiquement plus avantageux pour nous de vendre ici que d'exporter », a déclaré M. Stastny.

D'autres experts en vin, comme M. Mazey, pensent que le temps viendra où les vins de Moravie apparaîtront dans les cavistes du monde entier.

Pour l'heure, les vignerons semblent se contenter de faire venir les aficionados, même si de nombreux riverains plaisantent en disant qu'ils aiment garder pour eux les meilleurs crus.

"La rumeur veut", a déclaré M. Mazey en plaisantant, "les vignerons moraves gardent le pire vin pour les gens de Prague, dans l'esprit d'une rivalité traditionnelle entre la Moravie et Prague."


5. À quelle concurrence allez-vous faire face sur le marché tchèque du vin ?

Quelles sont les opportunités et les obstacles lorsque l'on essaie d'entrer sur le marché tchèque ?

Une forte concurrence sur les prix rend difficile la mise en vente de votre vin chez les détaillants

L'accès au marché tchèque peut être difficile pour les nouveaux entrants des pays en développement. En 2014, les approvisionnements des pays du Nouveau Monde ne représentaient qu'environ 5,7 % de la valeur totale des importations de vins. Cela s'explique par l'espace limité des linéaires disponibles pour les nouvelles origines dans les supermarchés, hypermarchés et autres détaillants. De plus, en raison d'une forte concurrence sur les prix et de faibles marges, il peut être coûteux pour les détaillants de proposer des vins à faible taux de rotation. Ils sont cependant réceptifs aux vins de table métis.

Les frais d'inscription restent élevés

Il peut être très coûteux d'acheter sur le marché en raison des frais d'inscription facturés par les supermarchés et les hypermarchés. Mais même avec le budget pour entrer sur le marché tchèque et accéder aux rayons des supermarchés et des hypermarchés, gardez à l'esprit que les prévisions et les calculs sont très importants pour prédire si vous récupérerez votre investissement. Les supermarchés et hypermarchés en République tchèque abandonnent rapidement les vins qui ont un faible taux de rotation.

Les consommateurs tchèques ne connaissent pas le vin de nouvelles origines

D'une part, l'absence d'une culture du vin forte par rapport à d'autres pays d'Europe occidentale abaisse les barrières à l'entrée pour les nouveaux entrants issus de sources de vin moins traditionnelles. Cependant, la consommation de vin tchèque est principalement axée sur le vin produit dans le pays et le vin d'autres pays européens. De plus, il est plus facile pour les Tchèques de voyager en Europe et de voir les vignobles et caves de France, d'Italie et d'Allemagne, ce qui stimule la consommation de vins de ces régions.

  • Bien qu'il soit difficile et coûteux d'entrer sur le marché du vin tchèque, il existe des opportunités pour les producteurs des pays en développement dans le segment du vin en vrac, où le vin produit localement est mélangé avec du vin d'origines différentes pour produire des vins de table.
  • Vous devez disposer d'un budget important et être patient et prêt à peut-être d'abord perdre une partie de votre investissement initial si vous souhaitez exporter vers la République tchèque.
  • Si vous souhaitez pénétrer le marché tchèque, envisagez de fournir votre vin aux entrepôts centraux en Allemagne ou aux Pays-Bas comme point d'entrée au lieu de viser directement le marché intérieur. Les importateurs en République tchèque utilisent ces entrepôts pour importer du vin en République tchèque. Having wine stock available in central warehouses in other countries in Europe could potentially be profitable and allows you to send samples throughout Europe without problems and at low costs.

What are substitute products?

Substitute products

Half of the Czechs prefer drinking beer, a third wine and about 4% distilled drinks. However, the popularity of wine, imported spirits and beverages such as cider, a fermented alcoholic beverage made from apple juice, have strongly increased. The main competitor for wine in the Czech Republic is beer. Czechs are not only known to have the highest per capita beer consumption, but also to produce some of the most famous beers in the world. Although wine is increasing in popularity, it is unlikely that wine will ever share the same popularity as beer.

Still wine remains exempt from excise duties

In comparison to other European countries, the government of the Czech Republic does little to discourage alcohol consumption through taxation. In fact, still wine remains exempt from excise duties in the Czech Republic. Low excise taxes on wine can allow for a lower price in the market which can increase demand for wines. Excise duty on sparkling wine is € 86.11 per hectolitre. This is relatively low compared to other European countries. There is 21% VAT on both still and sparkling wines.


1. Trdelnik

Trdelnik is one of the most common pastries to find on Prague’s streets — in fact, three-dimensional invitations to try the rolled pastry hang from storefronts throughout the city, particularly in the tourist neighborhoods.

But while Prague is famous for its trdelnik, the pastry was originally known as kurtsoskalacs and hailed from Szekely Land, Transylvania — home of the Szekely Hungarians.

Trdelnik cooking over an open flame in the streets of Prague.

According to food historians, Count Josef Gvadanyi, a Hungarian general, settled in the town of Skalica, on what is now the border between Slovakia and the Czech Republic, in the 18th century, bringing with him a Transylvanian cook who had a tasty recipe for kurtsoskalacs in his repertoire.

While trdelnik is now available throughout the former Empire, from Austria to Hungary and everywhere in between, today it’s most famous in Slovakia and the Czech Republic — particularly so on the former, where Skalicky trdelnik became registered in December 2007 as a PGI within the EU.

Trdelnik being cooked outside in Prague.

I tried trdelnik at Krusta (Drazickeho Square 12) where they’re made outside as you watch.

You can snag a seat on the patio overlooking the Charles Bridge and watch as the woman making them goes through what has become, for her, an automatic series of motions: rolling out the dough, wrapping it around the stick, called a trdlo, sprinkling it with a sugar and spice mixture and setting it over the flames to cook.

When I finally dug in, I wasn’t too sure what to expect.

The dough itself isn’t actually all that sweet, but the outside has a really lovely, caramelized richness and aromas of burnt sugar.


Czech Recipes – Classic Meals to Create

Before you get going on this list remember that if you are visiting Prague that there’s a great place to experience cooking Czech Food under the watchful eye of a professional chef. Actually you’ll be preparing your own lunch. So a fun experience with tasty food at the end of it. Jetez un œil au Czech Food Cooking Classes Publier.

Soup with liver dumplings:

  • 1/2 pound beef liver, ground
  • 2 oeufs
  • 1 cup of dry bread crumbs
  • 2 tablespoons of flour (all-purpose)
  • 2 tablespoons of butter or beef marrow
  • 1 clove (small) of garlic, mashed
  • 1/2 teaspoon grated lemon rind
  • 1/4 cuillère à café de poivre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • Dash of ground marjoram
  • 2 quarts consomme

Instructions: Note: where Czech recipes mention breadcrumbs it’s up to you if you use ready-made or in the Czech Style, to blend dried bread rolls into the roughness that you want. Mix ground beef liver with butter, garlic, lemon rind and marjoram. Beat in eggs and then bread crumbs, flour, salt and pepper. Let it stand in room temperature for about 1 hour. Shape into small balls (size of ping-pong balls), bring consume to a boil, drop in liver dumplings. Cover and simmer for 15 minutes. (Dumplings should be hard.) Makes 6 servings.

Tripe soup

It could be served as a soup – it could be also served as a meal.

  • 1 lb. tripe
  • 5 onces viande fumée
  • 4 tablespoon flour
  • 1 carrot
  • 1 gousse d'ail
  • céleri-rave
  • pincée de poivre
  • pinch marjoram
  • pinch ginger
  • persil
  • salt – butter

Instructions: Wash tripe well in cold water, cook 1/2 hour, wash again. In fresh cold water add salt, roots, carrot, parsley and celery cut in circles. Add smoked meat and tripe, cook until tender. Cut up tripe in small noodles and cut meat in small pieces. Make very light browned flour with a piece of butter and 4 tablespoons of flour. Put soup into browned flour, add mashed garlic, pepper, marjoram, chopped parsley, ginger. Cook well. Add tripe and meat. Servir.

Roasted pork, dumplings and cabbage

Note: With Czech Recipes including pork the Czech style is NOT to trim the fat. Select center cut of pork loin, whole and uncut with bone, 3-4 pounds, with minimum eighth of an inch of fat covering the meat. Season with salt, pepper and caraway seeds. Wrap in foil , precook for about 2 hours in 400-430 F oven. (Prepare and cook cabbage and bread dumplings. Unwrap from the foil, prick all over namely fatty portions of the loin. Roast for 30 minutes adding water and pasting the loin with it and turning every 5 minutes until golden brown. (Or can be roasted on the spit) Finished meat should be very tender and juicy. From remaining juices scoop up fat, add water, cook for 5 minutes making tasty sauce. Cut meat, serve with cabbage, or red cabbage or sauerkraut and bread-dumplings with the sauce over. This national (Sunday) Czech dinner called Moravsky Vrabec should be washed down with Pilsner beer (the famous native drink) .

Pork with Horseradish

  • 2 pounds lean pork, cut into cubes 1-inch
  • 2 tablespoon of butter or margarine
  • 2 cups of water
  • 1 cup of vinegar
  • 1 onion, medium
  • 1 carrot, medium
  • 1 celery, small, peeled
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 1 cuillère à café de graines de carvi
  • 1/2 cuillère à café de poivre
  • 1/4 cup horseradish

Instructions: Note: Horseradish in Czech Recipes assumes homemade so allow more ready-made to get the stronger flavour. Brown pork in hot butter. Add all ingredients – except horseradish. Simmer covered for 2 hours. Transfer meat. Force stock through sieve or puree in blender. Pour stock over meat, top with horseradish. Serve with boiled potatoes.

Wild Mushrooms with Eggs

  • 1 pound fresh (wild preferably) mushrooms, sliced
  • 1/4 tasse de beurre ou de margarine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1/4 cuillère à café de poivre
  • 1/2 teaspoon crushed caraway seeds
  • 2 cuillères à soupe de persil haché
  • 6 eggs, beaten

Instructions: Note: Czech Recipes for wild mushrooms will assume they are cleaned and cooked whole or chopped to no less than 1cm slices. Saute mushrooms in hot butter with salt, pepper, caraway seeds and parsley. When liquid from mushrooms has almost evaporated, add beaten eggs and scramble mixture. Donne 4 portions.

Bread Dumplings

  • 1 lb. farina (or flour)
  • 2 tasses d'eau tiède
  • 1 scant cup of milk
  • 2-3 eggs
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 5 large (old) buns, horns or white bread

Instructions: Note: Czech Recipes mentioning croutons will affect the texture of the bread dumpling so chop to desired size. First, cut (old) buns, horns or white bread into small croutons. Select the best farina or flour you can get. Mix water, milk, eggs, and salt, keep adding farina until dough is smooth and makes bubbles and doesn’t stick to the bowl. Mix in croutons. Divide into 4 parts, form up long ball dumplings. Let set for about 30 minutes. Place into salty boiling water, cook for about 25 minutes. Cut with string.

Potato dumplings

  • 2 lb. potatoes
  • 8 tablespoons farina
  • 10 tablespoons flour
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 1 oeuf

Instructions: Note: When first doing these dumpling Czech Recipes then after the cooking time, cut the dumpling in half to confirm all is cooked consistently. Otherwise allow another 5-10 minutes to achieve the correct texture. Boil potatoes, then peel and mash. Add farina, flour, salt and egg. Work dough well. Divide into 5 dumplings. Place into boiling water, cook for 20 minutes.

Plum Dumplings (same recipe for apricot and cherry)

  • 2 oeufs
  • 2 cups sifted flour (all-purpose)
  • 2 cups boiled potatoes, riced
  • 1 cup fine brown bread crumbs
  • 12-15 plums
  • 1/4 cup cinnamon sugar
  • Pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe de beurre

Instructions: Note: For Fruit Dumpling Czech Recipes the breadcrumbs are only for texture. Many people just finish off with fine sugar. Cream 2 tablespoons butter, beat in eggs and salt. Gradually beat in flour and riced potatoes. Dough should be stiff to knead thoroughly. On floured board roll out dough to 1/4-inch thickness, then cut 3-inch squares. Lay 1 plum on each square, sprinkle with little cinnamon sugar and fold edges over plum. Shape with hands into a ball. The wall of dough should be very thin. Drop dumplings into boiling salted water, cover and simmer for about 15 minutes. Put the bread crumbs in 1/3 cup hot butter. Roll dumplings in buttered bread crumbs, sprinkle with cinnamon sugar. Makes 3-5 servings.

Sekana Pecene Domaci (Old Fashioned Meat Loaf)

  • 1 lb Beef, ground
  • 1 lb Pork, ground
  • 1 tasse de lait
  • 1/2 cup Onion – chopped fine
  • 1 Garlic clove – crushed
  • 1 pn Pepper, black
  • 3 slices Bacon – diced
  • 2 oeufs
  • 1 1/2 cup Beef stock
  • 1/3 cup Breadcrumbs, dry
  • 3/4 cup Shortening
  • 2 Bread roll
  • 1 Egg white – beaten
  • 2 Tbsp Flour
  • sel

Instructions: Note: Meatloaf Czech Recipes often use stored homemade grated garlic which can have extra salt so in that case do not add any more. Combine meats, onion, garlic, salt (to taste), pepper, bacon, eggs and breadcrumbs. Soak rolls in milk until absorbed – add to meat mixture. Bien mélanger. Divide into two oblong loaves. Place in pans greased with preheated shortening. Brush with egg white. Roast in hot oven – adding stock occasionally. When the meat is tender – remove to serving platter. Dust pan with flour – allow to brown and dilute with stock. Simmer, then strain and pour over meat. Serve hot with potatoes or cold with potato salad. Serves Four.

Jablecny Zavin (Apple Strudel)

  • Pour la pâte :
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à soupe. beurre fondu
  • 1/2 cup. eau chaude
  • 1/2 c. sel
  • 2 cup. farine
  • 100g Walnuts

Instructions: Beat egg slightly, add warm water, salt and butter. Gradually add liquid mixture to the flour. Turn on floured cloth and knead until the dough is elastic and does not stick to the cloth. Roll it out with rolling pin until the size of a pie plate. Dust the cloth with flour and put the dough on it. Brush the dough with melted butter, cover with a warmed heavy mixing bowl for one hour. Remove dough carefully, and put in the middle of a fresh cloth which has been dusted with flour. Start stretching from the center with one hand under the dough, begin pulling and stretching away from the center until paper thin. Remove any thick edges.

Pour le remplissage:
Note: In the Czech Recipe style that the apple can be diced into 1cm cubes if you prefer that to slicing. After dough is stretched add the following items on the dough:


While schnitzels aren’t exclusively Czech, řízek is unique in that it can be made using a number of different meats, covered in both flour and breadcrumbs before frying and served with a side of potato salad. Pork schnitzels are particularly popular in the Czech Republic, but there’s also a trout schnitzel commonly eaten during Christmastime.

The Czech version of meatloaf is made combining half pork and half beef mince and then adding slices of bacon, onions and garlic. Herbs such as marjoram and parsley are also sometimes added.


Voir la vidéo: Week-end à Prague - Échappées belles