bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Cerveau frit du Kentucky ? Diner trouve une surprise cérébrale dans le repas KFC

Cerveau frit du Kentucky ? Diner trouve une surprise cérébrale dans le repas KFC


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Un étudiant britannique reçoit une surprise dans son repas KFC

Ibrahim Langoo n'a pas trouvé son récent repas dans un KFC à Colchester, Essex, Angleterre, pour être bon à lécher les doigts. Lorsque l'étudiant britannique a séparé son poulet, il a exposé une surprise de 3 pouces, ce qu'il a appelé un "cerveau".

Voir le diaporama des articles de restauration rapide les plus malsains d'Amérique

"J'ai l'habitude de retirer le poulet de l'os avec mes doigts et en séparant le deuxième morceau, j'ai vu cet horrible corps étranger ridé", a déclaré Langoo. Le soleil.

Langoo s'était arrêté au KFC entre les cours pour partager un repas Gladiator avec son camarade de classe. Le repas (au prix d'environ 11 $) comprend un hamburger de filet de poitrine de poulet, deux morceaux de poulet Original Crispy, un accompagnement, des frites et une boisson. Après que les travailleurs n'ont pas aidé Langoo lorsqu'il s'est plaint, Langoo a quitté le restaurant et a publié une photo en ligne, déclarant qu'il ne mangerait plus au KFC.

KFC s'est excusé et a précisé qu'il pensait que le "cerveau" était en fait un rein de poulet.

"Bien que nous n'ayons pas reçu le produit, il ressort d'une photographie que, malheureusement, à cette occasion, un rein, et non un cerveau comme on le prétend, n'a pas été retiré lors du processus de préparation", a déclaré un représentant de KFC au Sun. "Nous sommes vraiment désolés pour l'expérience de M. Langoo et bien qu'il n'y ait eu aucun risque pour la santé, nous convenons que c'était inesthétique."

KFC a offert à Langoo un bon KFC, mais quelque chose nous dit qu'il ne reviendra pas de sitôt.

Lauren Mack est la rédactrice des projets spéciaux au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @lmack.


Derniers repas des condamnés à mort

Henri Hargreaves

Dans sa série "No Seconds", le photographe Henry Hargreaves capture les images obsédantes des demandes de dernier repas des condamnés à mort. Il pense que les préférences alimentaires en disent long sur le caractère et la personnalité d'une personne dans n'importe quel contexte. Les choix du couloir de la mort sont un exemple extrêmement puissant de cette théorie.

Victor Feguer a été mis à mort dans l'Iowa par pendaison à l'âge de 28 ans. Il a été condamné à mort pour enlèvement et meurtre. Pour son dernier repas, Feguer a demandé une seule olive avec le noyau dedans.

De toutes ses photos "No Seconds", Hargreaves dit que c'est sa préférée.

"C'est juste une image tellement polarisante. Nous pensons aux derniers repas, et est-ce quelque chose qui va être totalement glouton, puis il n'a qu'une seule olive", dit Hargreaves. "Vous savez, c'est tellement simple, beau et un peu final. C'est comme un point final à la fin de sa vie."


Table des matières de la restauration rapide nouvelle et supprimée

Je suis sûr que vous pourriez énumérer un tas de choses préférées qui manquent dans les restaurants de restauration rapide que vous fréquentez, mais que vous ne pouvez pas déterminer exactement quand elles ont disparu.

Je verse un peu de ma boisson surdimensionnée à la mémoire de Chequers (& Rally’s) Tarte aux pommes frite, quartiers de pommes de terre KFC’s et bagel au steak, aux œufs et au fromage McDonald’s.

Checker & amp Rally’s supprimés pendant la pandémie

Je ne sais pas pourquoi j'ai été si choqué par la suppression des tartes aux pommes des menus Checkers & amp Rally’s.

C'est probablement parce que je suis encore sous le choc toutes ces années plus tard du remplacement des tartes aux pommes frites de McDonald's par celles qui sont cuites au four.

Au moins une autre chaîne nationale a encore des tartes frites, Popeyes.

Poulet frit du Kentucky retiré pendant la pandémie

Je pensais que Kentucky Fried Chicken allait dans la bonne direction avec certains des ajouts les plus récents au menu comme ces Nashville Hot Tenders.

Ensuite, j'entends qu'ils ajoutent des frites de recette secrète saupoudrées de leurs 11 herbes et épices, ce qui ne semblait pas être une trop mauvaise idée.

Cela ne sonnait pas trop mal jusqu'à ce que la victime de cet ajout soit les vénérés KFC Potato Wedges.

McDonald’s retiré pendant la pandémie

Mon article préféré de McDonald’s, le Steak, Egg & Cheese Bagel, n'est pas la seule perte sur leur nouveau menu soi-disant limité.

Le petit-déjeuner toute la journée, avec McGriddles, et un autre aliment de base de longue date, le grand petit-déjeuner a disparu.

Nous pouvons être reconnaissants qu'au moins le Sausage Egg & Cheese McMuffin ait fait la coupe!

"Notre menu temporaire limité nous a aidés à offrir la meilleure expérience client possible tout en simplifiant les opérations dans nos cuisines et pour notre équipe pendant la pandémie", a déclaré la société dans un communiqué à Fox News. «Nous travaillons en étroite collaboration avec nos franchisés pour surveiller l'impact de COVID-19 sur les opérations des restaurants et évaluer la meilleure voie à suivre pour notre menu national.»

Mot officiel de McDonald’s

On m'a donné un cœur de jeune homme - et j'ai commencé à avoir envie de bière et de Kentucky Fried Chicken. Ma fille a dit que je marchais même comme un homme

Hier, le Mail a raconté l'histoire extraordinaire de la façon dont un receveur de transplantation cardiaque en Amérique s'est suicidé - tout comme l'homme dont il avait reçu le cœur 12 ans auparavant. Dans une autre tournure extraordinaire, il est apparu que le bénéficiaire avait également épousé l'ancienne épouse du donneur.

Alors, des éléments du caractère d'une personne - ou même de son âme - peuvent-ils être transplantés avec un cœur ?

Une femme qui pense que c'est le cas est CLAIRE SYLVIA, une mère divorcée.

Elle avait 47 ans et mourait d'une maladie appelée hypertension pulmonaire primaire quand, en 1988, elle a subi une transplantation cardiaque-poumon pionnière en Amérique.

On lui a donné les organes d'un garçon de 18 ans qui avait été tué dans un accident de moto près de son domicile dans le Maine.

Claire, ancienne danseuse professionnelle, fait alors une découverte étonnante : elle semble acquérir les caractéristiques et les envies de la donneuse.

Ici, dans un extrait de son livre A Change Of Heart, Claire raconte sa remarquable histoire.

Lors de mes derniers instants de lucidité avant ma greffe cœur-poumon, on m'a dit qu'une équipe médicale allait bientôt partir pour « prélever » les organes qui me sauveraient la vie.

Mon chirurgien, M. John Baldwin, resterait avec moi, prêt à commencer l'opération dès qu'il serait informé que le cœur et les poumons du donneur avaient été prélevés.

Mais à ce moment-là, j'étais beaucoup trop groggy pour me concentrer sur ces détails, ce qui était probablement aussi bien.

Faites défiler vers le bas pour en savoir plus.

Claire Sylvia croyait qu'elle acquérait certaines des caractéristiques de son donneur

Finalement, M. Baldwin m'a dit : « Nous allons vous soumettre maintenant, Claire.

"Je dois vous rappeler qu'il est toujours possible que quelque chose se passe mal et que les organes n'arrivent pas en bon état.

"Cela arrive parfois avec les poumons, qui sont très fragiles. Ils pourraient être endommagés pendant le transport. Parfois, à la dernière minute, les choses ne fonctionnent pas."

J'ai levé les yeux vers lui et j'ai dit: "C'est bon. Faites ce que vous devez. C'est entre les mains de Dieu maintenant."

Après cela, je ne me souviens de rien jusqu'à ce que lentement je me rende compte d'un bourdonnement de voix appelant mon nom : "Claire, réveille-toi. C'est fini."

Je me suis éveillé doucement, ne ressentant aucune sensation corporelle ou physique - rien d'autre qu'une pure conscience et une cacophonie de voix.

Je ne pouvais pas parler, mais j'ai réussi à remuer mes doigts.

Quelqu'un m'a apporté un stylo et du papier, et j'ai griffonné ma question : les ai-je reçus ?

"Oh oui," dit la voix. "Tout va bien."

Puis je retombe dans l'inconscience.

Plus tard, après mon rétablissement initial de l'opération, j'ai commencé à penser à d'autres questions.

Combien de temps ce nouveau cœur continuerait-il à battre ? Combien de temps ces nouveaux poumons continueraient-ils à respirer ? Est-ce que je rejetterais mes nouveaux organes ?

J'ai imaginé le nouveau cœur se libérer de ses points de suture et sortir de mon corps.

Je me demandais si M. Baldwin l'avait bien cousu.

Je sentais qu'il battait plus profondément dans ma poitrine que mon ancien cœur ne l'avait fait. C'était différent.

Quand j'ai demandé au chirurgien, il m'a expliqué qu'il avait dû positionner mon nouveau cœur plus en arrière que l'ancien, pour l'intégrer.

C'était agréable de savoir que j'avais encore un lien avec la réalité.

Avec toutes mes peurs, cependant, j'étais juste reconnaissant d'être en vie.

J'étais aussi profondément reconnaissant qu'une famille que je n'avais jamais rencontrée m'ait permis de contourner la mort et de rejoindre le monde.

C'était une pensée humiliante, et je voulais être digne de leur incroyable cadeau.

Quand j'ai dit à Gail Eddy - la coordonnatrice du programme de transplantation - ce que je ressentais, elle a suggéré d'écrire à la famille du donneur pour exprimer ma gratitude.

Même si je ne pouvais pas connaître leur identité ou leur donner mon nom, je savais que mon donneur était un garçon de 18 ans qui avait été tué dans un accident de moto.

Parce que j'étais la première personne dans l'état à subir une telle opération, il y a eu beaucoup de publicité, et deux journalistes sont venus à l'hôpital pour m'interviewer.

L'un d'eux a demandé : « Maintenant que vous avez eu ce miracle, que voulez-vous plus que toute autre chose ? »

"En fait," répondis-je, "Je meurs d'envie d'une bière en ce moment."

J'étais mortifié d'avoir donné une réponse aussi désinvolte, et aussi surpris.

Je n'aimais même pas la bière. Mais l'envie que je ressentais était spécifiquement pour le goût de la bière.

Donneuse : Claire Sylvia a reçu une greffe cardiaque de l'adolescent Tim Lamirande

Pour une raison étrange, j'étais convaincu que rien d'autre au monde ne pouvait étancher ma soif.

Ce soir-là, une étrange idée m'est venue : peut-être que le donneur de mes nouveaux organes, ce jeune homme du Maine, avait été un buveur de bière.

Était-il possible que mon nouveau cœur m'ait atteint avec ses propres goûts et préférences ? C'était une idée fascinante.

Pendant ces premiers jours, je n'avais aucune idée que je considérerais ce commentaire curieux comme le premier de nombreux mystères après la greffe.

Ou que, dans les mois à venir, je me demandais parfois qui chorégraphiait les changements de mes préférences et de ma personnalité. Était-ce moi, ou était-ce mon cœur ?

Le cinquième jour, bien que mon corps se porte bien, je suis tombé dans un profond désespoir.

Une partie de ce que je vivais était une dépression postopératoire, mais je traversais aussi les premiers stades d'une crise d'identité.

J'ai parlé de mes sentiments à M. Baldwin, mais il m'a dit de ne même pas y penser et de "continuer ma vie".

Un mois plus tard, j'ai quitté l'hôpital et j'ai emménagé dans une maison de transition médicale à quelques kilomètres de là.

Maintenant que je pouvais manger comme une personne normale, j'ai découvert, bizarrement, que j'avais développé un penchant soudain pour certains aliments que je n'avais pas aimés auparavant : barres Snickers, poivrons verts, Kentucky Fried Chicken à emporter.

Au fil du temps, une étrange question s'est glissée dans mon esprit. Même si je n'avais pas beaucoup pensé à mon donneur, j'étais parfaitement consciente que je vivais avec un cœur d'homme - et je me demandais s'il était concevable que ce cœur masculin puisse m'affecter sexuellement.

Jusqu'à la greffe, j'avais passé la majeure partie de ma vie d'adulte soit dans une relation avec un homme, soit dans l'espoir d'en avoir une.

Mais après l'opération, alors que je me sentais toujours attirée par les hommes, je n'ai pas ressenti le même besoin d'avoir un petit ami.

J'étais plus libre et plus indépendant qu'avant - comme si j'avais adopté une vision plus masculine.

Ma personnalité changeait aussi et devenait plus masculine.

J'étais plus agressif et affirmé qu'avant, et plus confiant aussi.

Je me sentais plus fort, plus en forme et j'ai arrêté d'avoir un rhume. Même ma démarche est devenue plus virile.

"Pourquoi marches-tu comme ça ?" a demandé ma fille adolescente Amara.

"Tu es lourd, comme un joueur de football musclé."

Cette nouvelle énergie masculine ne se limitait pas à ma marche. J'ai ressenti un nouveau pouvoir que j'ai associé à la force et au dynamisme.

Une certaine hésitation féminine s'était évanouie.

Mes préférences sexuelles n'ont pas changé de manière manifeste - je suis resté un hétérosexuel confirmé - mais quelque chose avait changé au plus profond de moi.

Et je pouvais dire que d'autres le sentaient aussi. Je me suis lié d'amitié avec une femme blonde que j'ai rencontrée lors d'une conférence.

Nous avons passé du temps ensemble et, la conférence terminée, je l'ai invitée à rester quelques jours.

C'était innocent de ma part, du moins je le pensais, mais dès que nous étions seuls, elle a clairement indiqué qu'elle était intéressée par une relation sexuelle.

J'ai décliné son invitation, mais sa surprise devant mon manque d'intérêt m'a fait me demander quel genre de signaux j'avais envoyé sans m'en rendre compte.

À cette époque, j'ai aussi eu le rêve le plus inoubliable de ma vie.

Dedans, j'étais dans un endroit herbeux en plein air, c'était l'été, et j'étais avec un jeune homme grand et mince aux cheveux couleur sable.

Il s'appelait Tim - peut-être Tim Leighton, mais je n'en suis pas sûr.

Je le considérais comme Tim L. Nous semblions être de bons amis.

En m'éloignant de lui, j'ai senti que quelque chose restait inachevé entre nous. Je suis revenu lui dire au revoir et nous nous sommes embrassés.

J'ai semblé l'inhaler en moi dans la respiration la plus profonde que j'aie jamais prise.

J'avais l'impression que Tim et moi serions ensemble pour toujours. Une fois le rêve terminé, quelque chose avait changé.

Je me suis réveillé en sachant que Tim L était mon donneur et que certaines parties de son esprit et de sa personnalité étaient maintenant en moi.

J'ai voulu vérifier cette information, mais le programme de transplantation a observé un code de stricte confidentialité.

J'ai appelé Gail Eddy, la coordonnatrice des greffes.

Bien qu'elle ne puisse pas me dire qui était mon donneur, j'espérais qu'elle pourrait confirmer le nom de Tim L.

Quand j'ai demandé à Gail, il y a eu une pause momentanée.

"Je ne suis pas censée en discuter avec toi," répondit-elle finalement.

"Laisse tomber. Tu ouvres une boîte de vers."

J'étais déçu, mais j'ai respecté le jugement de Gail et lui ai assuré que je laisserais tomber le sujet.

Le sujet, cependant, a refusé de me laisser tomber.

Quelques mois plus tard, alors que je sortais au théâtre, j'ai rencontré Fred, un assez beau mec de Floride.

Nous avons parlé de ma greffe et du donneur.

Je ne savais pas si Fred était vraiment intéressé par mon opération ou s'il me parlait, mais il y avait quelque chose en lui que j'aimais et je lui ai donné mon numéro de téléphone.

Fred a appelé le lendemain matin et avait hâte de se rencontrer.

Il a dit qu'il avait été ému par mon histoire et - bizarrement - avait fait un rêve dans lequel il avait vu la nécrologie de mon donneur.

Ensemble, lui et moi avons décidé d'aller à Boston (la ville la plus proche de l'accident) et de rechercher dans les journaux la nécrologie de mon donateur.

Fred était déjà là quand je suis arrivé, faisant défiler le journal de la semaine de ma greffe.

Nous avons rapidement trouvé l'article que nous recherchions : la nécrologie d'un jeune de 18 ans décédé dans un accident de moto.

Il s'appelait Timothée Lamirande. Mon rêve de "Tim" était vrai après tout.

J'ai senti une faiblesse dans mes genoux et je me suis effondré sur une chaise.

La coupure mentionnait cinq sœurs et deux frères.

La famille de mon cœur était ici sur un morceau de papier.

Jusqu'à ce moment, étrangement, je n'étais pas certain à 100 % que la greffe ait eu lieu.

Le processus avait été si d'un autre monde qu'il était plus facile de le considérer comme un miracle.

Mais, soudain, j'ai su que le donneur était réel et qu'il avait une famille.

Il y avait la preuve : un nom, une adresse, une ville.

Quelques jours plus tard, j'ai rencontré Gail Eddy et lui ai raconté ce qui s'était passé.

Je lui ai demandé si elle pensait qu'il était possible que le nom de Tim ait été prononcé par l'un des médecins pendant mon opération et qu'il ait en quelque sorte imprégné mon inconscient.

"Je me demandais la même chose", a déclaré Gail.

"Mais les médecins ne connaissent jamais le nom du donneur.

D'ailleurs, M. Baldwin travaille dans un quasi silence : pas un mot n'est prononcé."

Près de neuf mois plus tard, j'ai fait un autre rêve sur "Tim".

J'avais l'impression qu'il faisait tout sauf m'envoyer des indications pour la maison de ses parents, alors j'ai décidé de contacter sa famille.

Je leur ai écrit et ils ont accepté que je leur rende visite.

J'ai conduit à Milford dans l'état du Maine avec un ami proche.

Nous avons attendu dans un parking où le père de Tim nous retrouverait.

Alors qu'une grosse voiture brune roulait lentement en vue, mon estomac se serra.

M. Lamirande était plus petit que ce à quoi je m'attendais et nous a accueillis avec un simple "Bonjour" - pas le moment profond auquel je m'attendais.

Nous l'avons suivi jusqu'à la maison.

Les parents de Tim vivaient dans un monde de pelouses fraîchement tondues et de grandes maisons en planches à clin.

J'étais incroyablement nerveuse et surprise de voir trois des sœurs de Tim là-bas pour m'accueillir aussi.

J'étais donc là, avec le cœur de Tim en moi, assis sur le canapé de Tim à côté de la mère de Tim, et nous parlions de la météo.

Nous avons échangé de petites conversations avant d'être rejointes par Annie, une quatrième sœur, qui était la plus proche en âge de Tim.

Appuyée contre la cheminée, elle me regarda dans les yeux et me dit : « Alors dis-nous comment tu nous as trouvés.

Les seules choses qui interrompaient mon récit étaient les exclamations d'étonnement. Quand j'eus fini, beaucoup d'yeux étaient embués de larmes.

"Aucune des autres personnes qui ont reçu ses organes n'a été en contact avec nous", a déclaré la sœur de Tim, Carla.

J'ai appris qu'en plus de son cœur et de ses poumons, la famille avait fait don des cornées, des reins et du foie de Tim.

Mme Lamirande - June, comme elle m'avait demandé de l'appeler - se rendit dans une autre pièce et revint avec une photo encadrée.

Assise sur le canapé, elle tourna la photo pour que je puisse la voir.

Tim portait des lunettes, même si je ne l'avais pas vu ainsi dans mes rêves.

Sur cette photo, il avait l'air d'environ 14 ans.

Il était vêtu de vêtements formels, debout à côté d'un prêtre.

Mais même avec les lunettes, je pouvais voir l'étincelle dans ses yeux.

June a commencé à dire quelque chose à propos de Tim quand elle s'est soudainement étouffée.

Maintenant, les larmes coulaient. Je sentais un lien entre nous comme je n'en avais jamais connu.

Mais je ne pouvais pas tout à fait comprendre cela : moi tenant la photo de Tim dans mes mains et son cœur dans ma poitrine.

Je me suis arrêté pour respirer et les poumons de Tim se sont remplis d'air.

Sauf qu'ils étaient mes poumons maintenant.

Le mien pour respirer, alors que je pleurais avec sa mère à côté de moi.

June a déclaré que Tim avait eu une énorme quantité d'énergie.

Ses sœurs ont décrit à quel point il était difficile de le garder et comment il a essayé de les fuir.

"Il était agité", a ajouté l'un d'eux.

Cela expliquait peut-être pourquoi moi aussi, j'avais maintenant autant d'énergie.

« C'était un buveur de bière ? » J'ai demandé. Ses sœurs hochèrent la tête.

Quand je leur ai dit que j'avais voulu une bière peu de temps après l'opération, il y avait des sourires tout autour.

C'était tellement incroyable d'être là que j'ai dû me rappeler que j'étais venu avec des questions spécifiques.

J'ai demandé si Tim avait déjà eu un rhume et s'il s'était rétabli rapidement.

Ils m'ont dit qu'il n'était presque jamais malade, et je me suis demandé si cela expliquait ma nouvelle résilience ?

J'ai aussi demandé s'il aimait les poivrons verts.

Je ne les avais jamais aimés avant l'opération - mais après, je les ai aimés et je les ai inclus dans pratiquement tous les repas.

Sa sœur m'a dit que, oui, Tim avait adoré les poivrons verts - "mais ce qu'il aimait vraiment, c'était les pépites de poulet".

Cela expliquait mes voyages au Kentucky Fried Chicken. J'étais abasourdi.

Plus tard ce week-end, avant de rentrer chez moi, je suis allé dîner avec les Lamirande dans un restaurant local.

En l'honneur de Tim, j'ai commandé des nuggets de poulet.

La conversation était légère, très éloignée du but de ma visite.

"Je ne suis pas vraiment une correspondante", m'a dit June, "donc je n'écrirai pas beaucoup.

"Mais nous voulons que vous sachiez que vous êtes le bienvenu ici quand vous le souhaitez."

Alors que nous rentrions chez les Lamirande, June m'a demandé si je voulais venir prendre un petit dessert.

Une fois à l'intérieur, June a disparu et est revenue avec un énorme gâteau, décoré d'un seul mot en gros caractères : BIENVENUE.

Alors que la mère de mon cœur me présentait le gâteau, son visage rayonnait.

"Chocolat," dit-elle. "Le préféré de Tim."

• Extrait de A Change Of Heart - A Memoir, de Claire Sylvia avec William Novak. © Claire Sylvia et William Novak 1997


Il obtient un gâteau et deux boules de glace aux dîners de la Maison Blanche.

Shutterstock

Il ne fait aucun doute que Trump aime sa glace, à tel point que les serveurs de la Maison Blanche lui en donnent le double en tant qu'invités. Tel que rapporté par TEMPS magazine, "il obtient deux boules de glace à la vanille avec sa tarte à la crème au chocolat, au lieu d'une seule boule pour tout le monde." Parlez d'un ajout malsain de calories et de matières grasses à un dessert déjà gourmand. Le président a également déclaré qu'il aimait également la glace à la vanille et à la cerise. Contrairement au président, TEMPS a rapporté que le vice-président Mike Pence a obtenu une assiette de fruits à la place de la tarte.


Cloche d'ouverture : 01.08.13

Obama a dit qu'il était proche de choisir Lew pour le secrétaire au Trésor (Bloomberg) Le président Barack Obama pourrait choisir le chef de cabinet de la Maison Blanche Jack Lew pour remplacer le secrétaire au Trésor Timothy F. Geithner dès cette semaine, selon deux personnes proches du dossier. La sélection de Lew déclencherait un remaniement à la Maison Blanche pour le deuxième mandat d'Obama alors qu'il remplace son chef de cabinet et déplace les hauts responsables dans de nouveaux rôles, ont déclaré les personnes, qui ont requis l'anonymat pour discuter de questions de personnel. Alors qu'Obama n'a pas pris la décision finale de choisir Lew, le personnel du président a été chargé de se préparer à sa nomination, a déclaré l'une des personnes. Sauvé par un renflouement, AIG peut poursuivre son sauveur (NYT) Le conseil d'administration d'A.I.G. se réunira mercredi pour envisager de se joindre à une action en justice de 25 milliards de dollars contre le gouvernement, selon les archives judiciaires. Le procès ne soutient pas que l'aide du gouvernement n'était pas nécessaire. Il soutient que la nature onéreuse du sauvetage - la prise de ce qui est devenu une participation de 92 % dans la société, les taux d'intérêt élevés de l'accord et le transfert de milliards de dollars aux clients de Wall Street de l'assureur - a privé les actionnaires de dizaines de milliards de dollars et violé le cinquième amendement, qui interdit la prise de propriété privée pour « usage public, sans juste compensation ». Greenberg : 'Cadre' Hurt AIG (NYP) Maurice « Hank » Greenberg, ancien PDG d'American International Group, déclare dans un livre qui sera bientôt publié que l'entreprise a été presque détruite par des surveillants trop zélés. L'assureur a été "finalement repris et échoué par un groupe d'auditeurs, d'avocats, d'administrateurs externes et de représentants du gouvernement", selon un extrait de "The AIG Story" sur le site Web d'Amazon.com. Staley de JPMorgan quitte pour rejoindre BlueMountain Hedge Fund (Bloomberg) ames E. Staley, le dirigeant de JPMorgan Chase qui était autrefois considéré comme un candidat possible pour devenir directeur général, a démissionné pour rejoindre BlueMountain Capital Management LLC, un fonds spéculatif de 12 milliards de dollars avec des liens étroits à la banque new-yorkaise. Staley, qui était chez JPMorgan pendant plus de 34 ans, plus récemment en tant que président de la banque d'affaires et d'investissement, deviendra associé directeur et achètera une participation dans BlueMountain, a annoncé aujourd'hui la société basée à New York dans un communiqué. Le produit de la vente des parts sera investi dans de nouvelles infrastructures, technologies et personnes, a indiqué la société. "Je suis très heureux de rejoindre BlueMountain à un moment où les changements radicaux dans le secteur financier combinés aux forces uniques de l'entreprise ouvrent d'énormes possibilités pour offrir de la valeur aux clients", a déclaré Staley, 56 ans, dans le communiqué. Un client de HSBC N.J. admet un complot dans une affaire fiscale offshore (Bloomberg) Un client du New Jersey de HSBC Holdings a plaidé coupable à des accusations d'avoir caché jusqu'à 4,7 millions de dollars sur des comptes suisses et indiens non déclarés à l'Internal Revenue Service des États-Unis. Sanjay Sethi, 52 ans, propriétaire de SanVision Technology Inc., a conspiré avec des banquiers de HSBC à New York, Londres et Genève pour cacher des actifs à l'IRS, a-t-il admis hier devant un tribunal fédéral de Newark, New Jersey. Sethi paiera une amende de 2,37 millions de dollars pour avoir omis de déposer les rapports requis pour les comptes étrangers. "Sethi et ses co-conspirateurs ont utilisé des prête-noms et des sociétés fictives formées dans des juridictions paradisiaques et ailleurs pour dissimuler la propriété et le contrôle de l'accusé sur les actifs et les revenus de l'IRS", selon son document d'inculpation. Bill Ackman dit juste commencer à exposer Herbalife (Bloomberg) "Nous sommes prêts à dépenser tout ce qu'il en coûte et à faire tout ce qui est nécessaire pour nous assurer que le monde comprend les faits sur cette entreprise", a-t-il déclaré lors d'un entretien téléphonique. "Nous ne pouvons pas imaginer comment la SEC ou la Federal Trade Commission ou tout autre organisme de réglementation compétent ignorera ce que nous avons dit." Ackman a déclaré qu'il mettrait toutes ses informations à la disposition des régulateurs américains. Chinese Tech Titans Eye Brazil (WSJ) Les Chinois aiment les marchés émergents car, pour changer, ils n'ont pas à commencer loin derrière les entreprises américaines établies. En s'implantant agressivement au Brésil, le fabricant chinois de PC Lenovo Group et la société de recherche sur Internet Baidu espèrent prendre l'avantage sur des sociétés comme Hewlett-Packard et Google. de la longue histoire de protectionnisme et de bureaucratie du Brésil et de son coût élevé de la main-d'œuvre, en particulier par rapport à l'Asie. Le brasseur de l'Oregon Daniel Keeton crée une bière nutritionnelle et sans alcool pour son chien (NYDN) L'homme de l'Oregon Daniel Keeton aime servir de la bière aux clients de la brasserie pour laquelle il travaille, alors pourquoi ne devrait-il pas servir une bière saine pour le chien qui lui tient à cœur ? La bière pour chien est bien sûr sans alcool, mais c'est un grand succès avec la canine Lola Jane de Keeton. Et maintenant, le breuvage spécial de Keeton est disponible pour tous ceux qui le souhaitent. Après des années de planification, Keeton a lancé sa société Dawg Grog au cours de l'été. Keeton, qui travaille à la brasserie Boneyard à Bend, dit que Dawg Grog est bon pour les chiens, et ils ne semblent pas en avoir assez. "Bend est une communauté qui aime les chiens et une communauté qui aime la bière", a déclaré Keeton au Daily News lundi. "Je voulais marier ces deux-là d'une manière ou d'une autre." Keeton a passé des années à raffiner les ingrédients de son breuvage spécial, qui comprend du bouillon de légumes à faible teneur en sodium, de l'eau et des drêches de la brasserie Boneyard. "Après quelques années d'essais de recettes, j'en ai trouvé une dont je suis vraiment content et une dont mon chien est vraiment content", a-t-il déclaré. L'équipe secrète de Goldman contourne Volcker après le vœu de Blankfein (Bloomberg) MSI parie environ 1 milliard de dollars des fonds propres de la société basée à New York sur les actions et obligations d'entreprises, y compris un gestionnaire de prêts hypothécaires et un producteur de ciment, selon des entretiens avec plus de 20 personnes qui ont travaillé pour et avec le groupe, certains pas plus tard que l'année dernière. L'unité, dirigée par deux camarades de classe de l'Université de Princeton en 1999, n'a aucun client, ont déclaré les gens. L'équipe d'une dizaine de personnes, basée au siège du cabinet à Manhattan, est dirigée par Daniel Oneglia et Geoff Adamson. Oneglia était trésorier du club de restauration de Princeton Tiger Inn, où ses surnoms comprenaient «le Don» et «la belette», selon le site Web de l'université. Adamson était barreur de l'équipe universitaire des poids lourds masculins. Une photo du Boston Globe montre des coéquipiers le jetant dans un lac du Massachusetts après une victoire. Carlyle tire un bénéfice de 4 milliards de dollars de la sortie de l'assurance en Chine (Reuters) La société de capital-investissement Carlyle Group a vendu sa participation restante dans l'assureur n°3 chinois CPIC dans le cadre d'un accord évalué à 793 millions de dollars, sortant de l'entreprise avec son plus gros bénéfice en dollars sur un investissement. Après plusieurs ventes de parts au cours des deux dernières années, Carlyle finira avec un bénéfice total de plus de 4 milliards de dollars, cinq fois les 800 millions de dollars investis dans CPIC entre 2005 et 2007 pour une participation de 17%, selon les calculs de Thomson Reuters. Selon les normes du capital-investissement, où gagner deux fois en espèces et quelques centaines de millions est considéré comme un succès, la sortie du CPIC est un accord historique pour Carlyle. Les fonds de couverture quantitatifs de Londres rapportent des pertes pour la deuxième année (Bloomberg) La performance des fonds contredit leur popularité auprès des investisseurs, qui ont versé 108,2 milliards de dollars dans les pools depuis la fin de 2008, selon BarclayHedge Ltd, basé à Fairfield, Iowa. gagné de l'argent pendant la crise financière alors que d'autres fonds spéculatifs ne l'ont pas fait, ils ont depuis trébuché alors que le sentiment du marché est passé de l'optimisme au pessimisme à la suite d'annonces politiques à Washington et à Bruxelles, brisant les tendances qu'ils tentent de suivre. Cela peut obliger les investisseurs à retirer de l'argent. Les dirigeants japonais avertissent le yen de devenir trop faible (WSJ) ce qui érode les bénéfices des exportateurs et rend plus difficile la vente de produits fabriqués au Japon à l'étranger. Mais ils ont également averti que si l'économie restait faible ou si le gouvernement ne prenait pas de mesures pour maîtriser ses finances gonflées, les investisseurs pourraient perdre confiance dans le Japon et fuir, faisant chuter le yen. Le restaurant KFC tombe sur un étrange organe ressemblant à un cerveau dans son repas (TS) Dégoûté, Ibrahim Langoo mangeait un plat de Gladiator lorsqu'il a repéré ce qu'il pensait être un «cerveau ridé» à l'intérieur d'un morceau de poulet. KFC s'est excusé et, après avoir analysé les photographies, estime que l'organe disgracieux peut en fait être un rein. Le jeune homme de 19 ans a pris une photo de la découverte de trois pouces d'estomac sur son téléphone portable et s'est plaint au personnel. Les patrons désolés de la chaîne de restauration rapide – connue pour son slogan Finger Lickin’ Good – lui ont maintenant offert des bons pour encore plus de repas KFC.


L'incident du pont

À la fin des années 1920, la famille Sanders vivait à Camp Nelson, dans le Kentucky, où Harland faisait vivre sa femme et ses trois enfants en tant que vendeur pour Michelin Tire Company. Ses commissions étaient suffisantes pour qu'il soit l'heureux propriétaire d'une nouvelle automobile Maxwell haut de gamme. Elle était une beauté, avec des roues à rayons en bois vernis, des garnitures en nickel et un nouveau moteur six cylindres en ligne révolutionnaire sous le capot.

Un matin glacial de novembre 1926, Sanders était dehors, attachant un câble de remorquage de l'arrière de son Maxwell à l'avant de l'autre voiture de la famille, une vieille Ford Model T 1 . Le modèle T était une chose tatillonne, surtout par temps froid, et il fallait parfois le démarrer pour faire tourner le moteur. Le fils de Sanders, Harland Jr., 18 ans, a pris le volant du modèle T et Sanders Sr. l'a remorqué vers le pont au-dessus de Hickman Creek. C'était un "pont pivotant" conçu pour les calèches, mais les garçons Sanders le traversaient fréquemment dans leurs alternatives sans chevaux sans aucun problème. Alors qu'ils traversaient l'étendue, cependant, le poids combiné de deux voitures s'est avéré être plus que ce que le pont grinçant pouvait supporter. Quand ils étaient à mi-chemin, l'un des câbles principaux s'est cassé.

Le pont entier s'est tordu, déversant les voitures du père, du fils et de la famille dans le ravin de 40 pieds de profondeur. Les deux voitures ont atterri à l'envers, écrasant leurs toits de toile fragiles. Le jeune Sanders s'est échappé de sous le modèle T, s'échappant d'une manière ou d'une autre avec seulement des coupures et des contusions mineures. Le senior Sanders est sorti de sous sa voiture en ruine, fracturé, meurtri, couvert de boue et ensanglanté. Les deux sont retournés à la maison pendant que les voisins restaient bouche bée depuis le bord du ravin au-dessus. Une fois arrivé à la maison, Joséphine a aidé son mari à remettre un grand morceau de cuir chevelu lâche à sa place, a aspergé les blessures avec de la térébenthine et l'a bandé. Il avait survécu, mais n'ayant pas d'automobile en état de marche, ce n'était pas le cas de son emploi.


ARTICLES LIÉS

« L'idée de fabriquer la « viande du futur » est née parmi les partenaires en réponse à la popularité croissante d'un mode de vie et d'une nutrition sains, à l'augmentation annuelle de la demande d'alternatives à la viande traditionnelle et à la nécessité de développer des méthodes de production alimentaire », a déclaré KFC dans un communiqué.

"Pour le moment, il n'y a pas d'autres méthodes disponibles sur le marché qui pourraient permettre la création de produits aussi complexes à partir de cellules animales."

La bioviande exclut divers additifs qui sont utilisés dans les méthodes agricoles traditionnelles pour créer un produit final « plus propre » pour le consommateur.

Les produits carnés à base de cellules sont plus éthiques et ce processus de production particulier ne cause aucun dommage aux animaux.

KFC – which is responsible for the slaughter of around 1 billion chickens each year, according to PETA-backed campaign Kentucky Fried Cruelty – said it 'remains committed to continuous improvement in animal welfare'.

The corporation has already released a vegan burger that replaces the usual chicken breast fillet with a vegan Quorn fillet, back in January.

KFC will provide its partner with all of the necessary ingredients, such as breading and spices, to achieve the signature KFC taste

'At KFC, we are closely monitoring all of the latest trends and innovations and doing our best to keep up with the times by introducing advanced technologies to our restaurant networks,' said Raisa Polyakova, General Manager of KFC Russia.

'Our experiment in testing 3D bioprinting technology to create chicken products can also help address several looming global problems,' said

'We are glad to contribute to its development and are working to make it available to thousands of people in Russia and, if possible, around the world.'

3D bioprinting technologies, initially widely recognised in medicine, are now gaining popularity in producing foods such as meat.

Spanish food tech startup Novameat previously revealed its 3D-printed plant-based steak, made with peas, seaweed and beet juice, while MeaTech, an Israeli company, takes T-cells from an animal's umbilical cord to make meat products.

According to a study in the journal Environmental Science & Technology, the technology of growing meat from cells has minimal negative impact on the environment.

Scientists globally are working on solutions that would allow stable food provision for the growing global population while reducing the negative impact on the environment.

Gas emissions from meat production contribute to global warming through releases of methane, a greenhouse gas 20 to 30 times more potent than carbon dioxide, and other solutions are needed to meet targets to help save the planet.

Cruelty free: KFC has already brought plant-based chicken to several dozen stores in the US

'[It allows] energy consumption to be cut by more than half, greenhouse gas emissions to be reduced 25 fold and 100 times less land to be used than traditional farm-based meat production,' KFC said.

The global chicken restaurant chain has already partnered with Beyond Meat, an LA-based producer of plant-based meat substitutes.

The partnership yielded plant-based chicken nuggets, trialled at multiple stores around the US in February this year.

The product underwent a one-day test run at a single restaurant in Atlanta, Georgia last summer, and proved so popular that it sold out in less than five hours.


Kentucky Culinary Trails

When it comes to trip planning, there’s often an either/or choice between natural beauty and culinary delights. Unless you’re a gourmet camp chef, outdoor recreation typically comes with a side of mediocre food. Kentucky now enables visitors to have their cake and eat it, too. With nine state resort parks offering featured regional meals at on-site restaurants and an online guide to other Bluegrass State-inspired restaurants, the region offers no shortage of ways to enjoy the culture.

Participating parks

Nine Kentucky State Parks have formed the State Parks Culinary Trail, featuring regional meals at each park’s restaurant. Given the chance to enjoy scenic nature therapy at each park, you might just let the restaurant determine your final destination. Or destinations. After all, why stop at just one?

The park restaurants serve seasonally, through Oct. 31, 2019. Visitors can pick up a passport at any state park, have it stamped at each participating culinary park, and receive a gift after eating the regional meal at each restaurant. Eating your way through Kentucky? Pourquoi pas?

Jenny Wiley lodge front | Photo credit: Kentucky Department of Tourism

Jenny Wiley State Resort Park, Kentucky Appalachian

Chef Frank Bentley
As you sit down to dine at the Music Highway Grill overlooking over the lake, consider getting the park’s featured meal: start with soup beans with cornbread, followed by the salmon patties accompanied by fried potatoes, and a cucumber-tomatoes-onion salad finish with blackberry jam cake with caramel icing and a cup of coffee.

Kentucky Dam Village State Resort Park, Calvert City, Western Waterlands region

Chef Kelly Staples
The featured meal fairly sings “My Old Kentucky Home”: start with a white beans with ham hock appetizer, move to local surf and turf served with sweet corn and green beans, finish with banana pudding and pair it all with a bourbon cocktail. Sweet melodies indeed!

Pine Mountain lodge | Photo credit: Kentucky Department of Tourism

Additional participating parks include:

Pennyrile Forest State Resort Park, Dawson Springs

Rough River Dam State Resort Park, Falls of Rough: Grayson’s Landing Restaurant

Natural Bridge State Resort Park, Slade: Sandstone Arches Restaurant

Barren River Lake State Resort Park, Lucas: Driftwood Restaurant

Pine Mountain State Resort Park, Pineville: Mountain View Restaurant

Blue Licks Battlefield State Resort Park, Carlisle: Hidden Waters Restaurant

Lake Cumberland State Resort Park, Jamestown: Rowena Landing Restaurant

Other Kentucky-inspired restaurants

The KY Chefs culinary trail is also part of Kentucky Tourism’s Better in the Bluegrass program, an online resource for top Kentucky restaurants and their chefs that use local ingredients and serve traditional Kentucky dishes.

Photo credit: Kentucky Department of Tourism

Freight House, Paducah

Chef Sara Bradley
The changing, farm-to-table menu at this family-owned Paducah restaurant is inspired by the local agriculture. Chef Sara Bradley’s mother makes the desserts, including the unforgettable banana pudding – a traditional dish but oh-so-elevated: no ingredients come from a box in this banana pudding, which is built with homemade vanilla wafers and homemade vanilla pudding, both spiked with bourbon, with caramelized banana and with a salted whipped topping.

Old Hickory Bar-B-Q, Owensboro

Chef John Foreman
The Foreman family has been serving customers tangy Western Kentucky barbecue at this Owensboro restaurant for a century. Chef John Foreman uses the same traditional passed-down recipes that his great-great grandfather perfected back in the day. “It’s about bringing out the best flavor in the meat,” said Foreman, “and the sauce complements the meat.”

Otto’s, Covington

Chef Molly Costello
Kentucky born and raised, Chef Molly Costello’s love for cooking comes through in dishes that reflect her appreciation for the Bluegrass State and her attention to detail. The shrimp and grits, for example, begins with a deep-friend grit cake, topped by shrimp and chopped vegetables in a beurre blanc sauce – sweet, savory, with a little spice. The food and the atmosphere reflect Kentucky roots with a cosmopolitan touch.

Photo credit: Kentucky Department of Tourism

Blue Raven, Pikesville

Chef Matt Corbin
Born and raised in Pikeville, Chef Matt Corbin opened the Pikeville restaurant to draw more people downtown, “a part of something special” in his hometown. He serves Southern staples with modern twists, Appalachian ingredients with creative flare, good product, simple preparation: like crab cakes, seared duck breast over sweet potato hash with bacon topped with fried egg, and even pizza.

Holly Hill Inn, Midway

Chef Ouita Michel
Expect an elevated menu with traditional Bluegrass recipes, served in elegant setting, tastefully presented. For example, there’s the pan-friend rabbit loin wrapped in bacon, served with a mustard-bourbon sauce, mushroom barley and slow-cooked cabbage.

Lilly’s Bistro, Louisville

Chef Kathy Cary
The Kentucky farm girl celebrates the local farms and foods of the Bluegrass Region in this Louisville restaurant, serving cuisine that’s Southern but internationally inspired, using ingredients from local farmers markets. The ice cream, bread and mayonnaise are all made in house. A must-try signature dish is the chicken pot pie with a tender, flaky top crust.

Photo credit: Kentucky Department of Tourism

Home Café, Bowling Green

Chef Joshua Poling
The atmosphere and food aim to make the diner feel at home. Chef Josh Poling serves Southern-inspired comfort food in the Bowling Green restaurant. In season, try the fried green tomato pizza. Year-round, go for the special recipe fried chicken: the skin-on breast meat, butterflied, soaked overnight in buttermilk, breaded, then strategically sitting more, makes for crusty, super-crispy chicken. “We eat local not because it’s the cool thing but because that’s how we lived life.”

Benham Schoolhouse, Cumberland

Chef Gail McConnell
Recipes passed down for generations, including from immigrants settling in the area. Hotel – schoolhouse to high school. Italy, hungary, Germany, mixed into unique dishes. Flavor profile localized. Farmhouse burger, chicken bucket.

Coe’s, Russell Springs

Chef Gerald Coe
Tradition and family pulse through the menu and the atmosphere at this family-owned restaurant. Chef Gerald Coe learned to cook from his parents, working early in the kitchen and learning that it was more than recipes that they were passing on to him. Once named Coe’s Steakhouse, Chef knew the restaurant was known for much more than beef – especially the fried catfish, served with hush puppies, cole slaw, French fries – all served fresh. Oh, and on Wednesdays, look for the baked tenderloin, from Chef’s mom’s recipe.


With its delicious salt crust, country ham is less sweet than your typical spiral ham. Try it at a Southern restaurant, or buy a spiral ham at the grocery store and season it to perfection.

Now that you know all of these Southern foods, you'll want to book a vacation to the South ASAP.

New, effective treatment for vitamin D deficiency: Study

Aladdin Actress Ashi Singh On Her Skin Routine: 'I Try To Avoid Make-Up'- EXCLUSIVE

Made in India: 10 luxury bedding sets by homegrown brands

'Out Of ICU After 14 Days': Patiala Babes Actor Aniruddh Dave Shares Health Update

Western diet may increase risk of gut inflammation, infection: Study

Barge accident: Afcons to pay Rs 35-75 lakh to families of deceased personnel

Mumbai, May 21 (PTI) Afcons Infrastructure, whose chartered barge had sunk in the Arabian Sea due to a cyclone this week leaving at least 51 people dead, on Friday said it will provide compensation ranging from Rs 35-75 lakh to the families of the deceased personnel.

Shilpa Shetty introduces fans to new family member on son's 9th birthday

Mumbai (Maharashtra) [India], May 21 (ANI): On the occasion of her son Viaan's ninth birthday, Bollywood actor Shilpa Shetty Kundra welcomed a new adorable family member, a puppy which they named 'Truffle'.

Pourquoi n'aimez-vous pas cette annonce ?

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

UK govt mulls action against BBC after Diana cover-up

Prince William slams �itful' BBC Diana interview

Ankita Lokhande Plans Birthday Surprise for Pavitra Rishta Co-star Mahesh Shetty, Her and Late Sushant Singh Rajput’s Mutual Friend (Watch Video)

Ankita Lokhande planned a sweet surprise visit to dear friend beau, Pavitra Rishta actor Mahesh Shetty on his birthday with a cake. Mahesh Shetty was a close friend of late actor Sushant Singh Rajput as well.

Planning to Buy Vehicle, Holding Mundan, Annaprashan this Month? Check Shubh Muhurats in May

It is believed that heeding to the auspicious timings brings success and fortune.

Bahuguna cremated

Rishikesh, May 21 (PTI) Renowned environmentalist Sunder Lal Bahuguna who died of Covid-19 at the All India Institute of Medical Sciences here on Friday, was cremated with full state honours at the Poornanand Ghaat on the banks of the Ganga here.

Black fungus: 4 from MP's Balaghat, Damoh die, injection shortage reported

Damoh/ Balaghat, May 21 (PTI) Four people from Damoh and Balaghat districts in Madhya Pradesh have died of Mucormycosis, a dangerous fungal infection seen in some COVID-19 patients and those who had recovered, even as the state grapples with a shortage of injections for its treatment, officials said on Friday.

My Preity Zinta Vibe Got Me a Break In Bollywood: Taapsee Pannu

Taapsee Pannu made her Bollywood debut with David Dhawan's Chashme Baddoor.

Tom Cruise nailed classic 'Mission: Impossible' stunt on final attempt

Washington [US], May 21 (ANI): One of the most iconic shots from the first 'Mission: Impossible' movie starring Hollywood star Tom Cruise nearly did not happen because he was having a difficult time pulling it off.

Final season of ɻrooklyn Nine-Nine' to premiere in August

Washington [US], May 21 (ANI): The eighth and final season of the insanely popular sitcom ɻrooklyn Nine-Nine' will premiere in August on NBC.

Irrfan Khan's Son Babil Misses His Father, Says He Is Heartbroken And Can't Figure Out Whom To Trust

Irrfan Khan was one of the finest actors in Indian cinema. He had stunned everyone with his performance in his debut film, Salaam Bombay. With movies like The Namesake, Billu Barbar, 7 Khoon Maaf, The Lunchbox, Haider, Piku, Madari, and many more, Irrfan had made a permanent place in our hearts. An institution of talents, Irrfan’s effortless action and amazing dialogue delivery had always mesmerised his fans. Also Read: Renee Celebrates Sushmita Sen's Proudest Moment As She Completes 27 Years Of Winning Miss Universe In March 2018, Irrfan was diagnosed with a neuroendocrine tumour and a few days later, he had left for London for his treatment. He had returned to India in February 2019 for shooting the film, Angrezi Medium, and had flown back to London for another surgery. He had returned to India in September 2019 hail and hearty, but on April 28, 2020, the actor was admitted to Mumbai’s Kokilaben Dhirubhai Ambani hospital due to colon infection and was kept in ICU. On April 29, 2020, the actor had breathed his last and had bid adieu to his loved ones. Ever since Irrfan’s death, there is not a single day when his wife, Sutapa Sikdar and son, Babil don't miss his presence in their lives. The doting son often takes a trip down the memory lane and shares amazing pictures of his baba, Irrfan. On May 21, 2021, Babil took to his IG handle and shared a throwback picture of his late father, Irrfan and revealed how lost he feels without his baba. Sharing his thoughts on his insecurity, Babil wrote, “Hey man, I am so lost. I can’t figure out who to trust. I doubt my self, you know? I’m insecure, I’m frightened by the prospect of a godless world. My mind is in war with my gut, I am hopelessly falling In love with attention, I am hopelessly heartbroken that it’s all for nothing.” To mark Irrfan’s first death anniversary on April 29, 2021, Babil had penned an emotional note for him. Babil had taken to his IG handle and had shared an unseen throwback picture of his baba, Irrfan, building his own table. Along with the picture, Babil had written, “Chemo burns you from the inside, so to find joy in the simple things, like building your own table to write your own journals. There is a purity, I have not yet discovered. There is a legacy that has already been concluded by my Baba himself. A full stop. Nobody can ever replace him. Nobody will ever be able to.” Recommended Read: Jasmin Bhasin Wore A Track Jacket From The Brand, Adidas For An Outing And It Costs Around Rs 6,000 Babil had also revealed how much he misses being with his baba. Sharing that he would have built a space monument and had travelled there with him, Babil had continued, “To the greatest best friend, companion, brother, father, I ever had and ever will have. I love you so much, for the rest of this chaos we are choosing to call life. I miss you, more than all that shah-Jahan/mumtaz stuff I would have built a space monument that could have taken us to the furthest parts of a blackhole singularity you were always intrigued by, but I would have been there with you Baba, and we could have gone together, hand in hand. (Exploring the last mysteries).” Also Read: When Abhishek Bachchan Gave Savage Reaction To A Fan, Who Expressed His Wish To Marry Aishwarya Rai We wish a lot of strength to Babil! Images courtesy: Babil Khan

Rahul Vaidya Mocks His Fan Art, Jokes 'Ye Main Kam Bandar Zyada Lag Raha Hai'

But he made sure to thank the artist for his efforts.

Salman Makes Money for the Producers: Radhe Actor Sangay Tsheltrim

Sangay plays the role of Lota, one of the villains in 'Radhe: Your Most Wanted Bhai'

Days after sculptor Raghunath's death, his two sons die of COVID

(Eds: Updating) Bhubaneswar, May 21 (PTI) The two sons of eminent sculptor Raghunath Mohapatra died of COVID-19 within days of their father succumbing to the infection, family sources said on Friday.

Karan Johar Shares Rare Picture Featuring Aryan Khan to Wish Aditya Chopra on His Birthday

Karan Johar wished Aditya Chopra on his 50th birthday with a rare throwback. The photograph, which was sourced from mutual friend and Bollywood star Shah Rukh Khan, also featured a baby Aryan Khan.

Watch: Armaan Malik, Eric Nam, KSHMR collaborate on new YouTube track Echo

Echo was developed in honour of Asian American Pacific Islander Heritage Month in the US


Grand Theft Auto IV — Chinatown Wars

Cluckin' Bell is reintroduced in GTA IV as a place for the player to regain health by eating food. However, the player can only buy a fowl burger for $1 (which sounds like a burger is disgusting, though fowl spelled this way simply means "bird") which will fully restore the player's health. Cluckin' Bell also advertises a new non-interactive product, the Stuffed Pollo Todo Frito (literally Fried Chicken Stuffed with Everything), which is a whole deep fried chicken stuffed with mashed potatoes, gravy and corn, a parody of KFC's "Famous Bowl (or Chicken Bowl outside the United States)".

Stuffed Pollo Todo Frito as seen on TV in GTA IV

As with GTA IV and EFLC's Burger Shot locations, two possible employees will serve the player behind the counter, either an Eastern European woman or an African-American man. More employees can be seen using the appliances in the kitchen behind the counter.

Aussi dans GTA IV, the player can download a Cluckin' Bell theme for their upgraded phone via the website www.vipluxuryringtones.com. Cluckin' Bell is also a favourite eating spot for Little Jacob and Dwayne Forge. Other additions include certain Benson trucks that feature Cluckin' Bell's signage, as well as an interesting addition of accessible toilets in Cluckin' Bell outlets separated for both men and women (labelled "Cocks" and "Chicks" respectively).

Cluckin' Bell in GTA Chinatown Wars is even less significant, appearing only as a non-interactive and inaccessible part of the cityscape. Yankee trucks in the game may also bear Cluckin' Bell liveries, appearing in yellow and bearing the Cluckin' Bell logo on its sides.

Repas Coût
Farmer's Surprise (Guess The Bodypart!) $2.00
V. Eggy (Veggiemeal) $3.00
Balls & Rings (Sweetness!) $4.00
Cluckin' Huge (Ultrameal) $4.00
Fowlburger (Just Like Chicken) $5.00
Wing Piece (Megameal) $7.00
Little Clucker (Kids Meal!) $8.00
Little Peckers (Kids Meal!) $8.00

Mascot

Inside of every Restaurant are 4 Cluck Norris Figures, each inside a glass cabinet. One is on the left of the entrance. The second hangs on the left of the counter. Third is placed at the right wall of the elevated platform. The last one hangs on the right wall of the main refectory.



Commentaires:

  1. Tezuru

    Délicieux ..

  2. Yair

    Maintenant, tout est clair, merci beaucoup pour l'information.

  3. Abdelahi

    Cela ne m'approche pas tout à fait.

  4. Gil

    À mon avis, des erreurs sont commises. Nous devons discuter.

  5. Elmo

    À mon avis, il a tort. Je suis capable de le prouver. Écrivez-moi dans PM, discutez-en.



Écrire un message