bj.blackmilkmag.com
Nouvelles recettes

Gâteau dessert moelleux au chocolat et aux noix

Gâteau dessert moelleux au chocolat et aux noix


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Dans un bol mettre la farine tamisée et au milieu ajouter le lait avec la levure dissoute et un peu de sucre et laisser lever 10 minutes.Puis après avoir levé, ajouter le reste du sucre, les jaunes, le zeste de citron, le fondu et du beurre refroidi. Remuez et ajoutez enfin l'huile.

Laisser lever jusqu'à ce qu'il triple de volume. Pendant ce temps, battre les blancs d'œufs avec le sucre et le cacao, puis ajouter les noix moulues.

A partir de cette quantité, vous pouvez faire 3 gâteaux.

Divisez la quantité de pâte en 6 morceaux. Étalez chaque feuille à la main et mettez la garniture avec les noix et la merde et les raisins secs et une autre feuille étalée à la main avec du chocolat. Ils sont également entrelacés par paires et nous avons donc trois gâteaux. Graisser avec du jaune d'oeuf avec un peu de lait.

Laisser lever encore 30 minutes. Enfournez 60 minutes à 170°C.


La pâte tamiser la farine dans un bol plus grand ajouter le sucre, le sel, mélanger faire un trou au milieu, dans un bol dissoudre la levure avec un peu de lait, 2 cuillères à soupe de farine et une cuillère à café de sucre, verser le mélange dans la profondeur faite et laisser pendant 10 minutes.


Ajouter les jaunes, l'essence de vanille, le zeste d'orange, le citron, le fromage cottage et mélanger. On commence le pétrissage en ajoutant progressivement le lait tiède et à la fin le beurre fondu (à réchauffer), on pétrit une pâte homogène et élastique.


Couvrir d'un torchon et laisser dans un endroit tiède jusqu'à ce qu'il double de volume.


Faire fondre le chocolat avec du lait.


Mélanger les blancs d'œufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils deviennent une meringue, ajouter le chocolat, le cacao, l'essence et mélanger avec une spatule jusqu'à consistance lisse.


Lorsque la pâte est levée, la diviser en 4 parts égales. Nous allons étaler chaque morceau en feuilles rectangulaires, d'environ 0,5 cm d'épaisseur et aussi longues que le plateau dans lequel nous allons cuire le gâteau.


Graisser chaque feuille de crème au chocolat, ajouter les pistaches et rouler dans le sens de la longueur, puis tricoter 2 rouleaux,


Déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson et laissez tiédir 20 minutes pendant lesquelles elles doubleront de volume.


Graissez-les avec un œuf battu avec du lait et mettez au four préchauffé pendant environ 40-50 minutes, à 180 degrés C.


Gâteau de grand-mère : gâteau moldave moelleux

Aujourd'hui plus que jamais, ma grand-mère était avec moi. Je sais que c'était le cas, il mesurait soigneusement mes mouvements, il appréciait les saveurs de ses yeux, il savait quand la pâte levait et il me guidait pour tisser les gâteaux. Depuis des années, je suis fasciné par ce rituel. Pendant des années, dans sa cuisine longue et étroite, d'une petite ville de Moldavie. Où les bois gémissaient dans le poêle, et leurs voix s'évanouissaient facilement, dans la chaleur la plus agréable.

Là, le soir, elle les préparait tous : œufs de ses poules, farine, levure, sucre et huile achetés sur la carte, citrons obtenus après une ficelle (constituée de meringues) donnée à une vendeuse, cacao pris "sous la main".

Ils se sont réchauffés une nuit, là, dans la cuisine de son âme. Car il avait toujours des provisions pour l'âme. Aujourd'hui, elle m'a suivi. Je pense qu'elle tordait parfois le grain de beauté au-dessus de sa lèvre, mais à la fin je pense qu'elle était fière. Et je suis sûr qu'un jour on fera les gâteaux ensemble, dans un four installé sur un nuage & #8230 Mais ils en sortiront bien plus moelleux que lui.

Je vous laisse avec la recette des meilleurs gâteaux, les gâteaux de ma grand-mère. Et avec mon histoire et la sienne, inclus dans un projet qui me rend aujourd'hui fier de travailler chez Adevarul.

Ingrédients

1 kilogramme de farine
Une tasse de sucre (une tasse de 250 ml)
5 oeufs bio
Un verre d'huile (100 ml) ou 100 g de beurre
un demi-litre de lait
Une cuillère à soupe de beurre
Levure (30 grammes)
Vanille, zeste de citron râpé
Une tasse de vin blanc (50-60 ml)

L'essentiel pour que le gâteau soit chaud, et que tous les ingrédients soient à température ambiante. Donc (sauf le lait et le beurre) tout doit être sorti du réfrigérateur ou de la salle du soir et laissé dans la cuisine. Le lait et le beurre peuvent être sortis du réfrigérateur une heure ou deux avant. Ensuite, lorsque vous commencez à préparer le gâteau, les portes doivent être fermées pour qu'il ne soit pas courant, et la cuisine doit être bien chauffée.

Préparez d'abord une mayonnaise fine à partir de lait chaud (100 ml), 10 g de levure, 2 cuillères à soupe de farine et une cuillère à café de sucre. Laisser lever un peu (10-15 minutes), pendant ce temps mélanger les jaunes avec le sucre, le zeste de citron râpé, les graines de gousse de vanille et une pincée de sel. Mélangez-les au mixeur jusqu'à ce qu'elles triplent de volume et deviennent comme de la mousse. Mettez les jaunes sur la mayonnaise et incorporez-les.

Ajoutez ensuite toute la farine (nécessairement tamisée auparavant) et commencez à l'incorporer au maximum, puis ajoutez le reste du lait tiède et commencez à pétrir la pâte.

Indelung. Avec patience. Beaucoup. Jusqu'à ce qu'il devienne compact et ne colle plus à vos mains et à votre bol. Ce n'est que maintenant que vous commencez à incorporer, petit à petit, l'huile. Verser et pétrir. Égouttez et pétrissez. Vous verrez comment la pâte commence à avoir une consistance différente, comment elle forme des couches.

Après avoir terminé avec l'huile, ajoutez le vin. Je ne sais pas pourquoi le vin est fait. J'ai oublié de demander à ma grand-mère, et maintenant elle ne peut plus me le dire. Pétrissez à nouveau. La pâte va à nouveau changer de consistance, mais n'ayez pas peur. Incorporer tout le vin, bien pétrir. A la fin, ajoutez le beurre, et la pâte redeviendra brillante, glissante, pleine de couches.

Couvrez-le avec une serviette et laissez-le pousser. Si les ingrédients sont de qualité et que la pièce est chaude, cela ne prendra pas plus d'une heure.

Pendant ce temps, vous pouvez préparer la garniture. Papa aime le gâteau aux raisins, alors je lui en ai fait un. J'ai oublié de te dire, à partir des quantités ci-dessus tu auras deux gâteaux, je les ai doublés, j'en ai fait 4. Donc, un avec des raisins secs pour mon père. Les autres étaient à la crème de noix et de cacao. Et avec des raisins secs. Et cette année (2018) avec des zestes d'orange confits et un glaçage royal.

Avec les blancs d'œufs restants (tous les 5), faites une meringue. C'est-à-dire, fouetter les blancs d'œufs avec le sucre (environ 3-4 cuillères à soupe de sucre). Ensuite, mettez 150-200 grammes de noix moulues, 4 cuillères à soupe d'essence de cacao et de rhum de qualité. C'est la meilleure garniture de gâteau, c'est ce que sa grand-mère a toujours fait.

Ensuite, au fur et à mesure que la pâte pousse, vous pouvez préparer vos plateaux. Grand-mère avait de gros et vieux plateaux en fonte, je pense. Mais les cozonacs n'y ont jamais brûlé. Et comme le papier cuisson n'était pas très populaire à l'époque, je les ai tapissés de papier blanc, graissé de saindoux.

Moi aussi. J'ai pris du papier sulfurisé, je l'ai graissé avec un peu de saindoux et je l'ai mis dans des plateaux. Puis j'ai commencé à tricoter des gâteaux. J'ai divisé la pâte en quatre, j'ai graissé la planche avec un peu d'huile et j'ai commencé à façonner la pâte avec mes mains. Je l'étale ainsi, dans une feuille de 1 centimètre d'épaisseur, pas très régulière, sans facette, uniquement avec mes mains.

Ensuite, j'ai étalé la garniture aux noix sur la feuille, les ai roulées et les ai mises dans des plateaux.

Je les laisse lever à nouveau avant de les mettre au four. Environ 30 minutes.

Puis, avant de les mettre dans le four chaud, je les ai graissées avec de l'œuf battu. Je les ai laissés au four pendant environ une heure, d'abord pendant environ 10 minutes à feu moyen à élevé (180-200 degrés), puis à feu doux à moyen (150-160 degrés).

Après les avoir sortis du four, est-il très important de les laisser refroidir avant de les couper ? Enfant, nous nous asseyions à côté d'eux et nous demandions à notre grand-mère de nous en couper une tranche plus rapidement. Je ne pouvais pas attendre. Même si nous aurions dû attendre le lendemain, car alors c'était Noël, grand-mère nous a toujours donné de l'avance…

Ce soir, je vais lui envoyer une tranche, à travers des anges.
Ayez toujours les gens que vous aimez avec vous. Noël béni !